Presseurop

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Presseurop.eu est un site web d'information multilingue sur des sujets européens, lancé en 2009, et dont l'activité a cessé le à la suite de l'arrêt de son financement par la Commission européenne. En 2014, le site a été relancé sous le nom de www.voxeurop.eu.

Histoire[modifier | modifier le code]

Basé à Paris, Presseurop.eu a été lancé en par un consortium de titres de presse européens : Courrier international (France), Internazionale (Italie), Polityka (Pologne) et Courrier Internacional (Portugal).

Le site est fermé le , la Commission européenne n'ayant pas renouvelé ses financements, à la fois pour des raisons budgétaires, mais surtout du fait de plaintes quant à l'appel d'offres passé en pour une nouvelle campagne de financement du site[1]. La teneur du cahier des charges, précisé dans l'appel d'offres, a fait l'objet de critiques dans The Times, le Wall Street Journal, la Süddeutsche Zeitung puis l'International Herald Tribune, et même du dépôt de plaintes à l'encontre de la Commission par l'Association de la presse internationale (API) et par l'Association des journalistes européens (AJE)[1].

Une fois la décision prise par la Commission, tant l'API que l'AJE ont énoncé publiquement leur regret de cette décision, le « modèle » de Presseurop.eu étant plébiscité pour son « indépendance éditoriale ». Quant aux principaux intéressés, les soixante-dix journalistes et collaborateurs du site, ils demandent le maintien du site en 2014, année des élections européennes, notamment par la voix du rédacteur en chef du site, Éric Maurice[1].

Ligne éditoriale[modifier | modifier le code]

Presseurop.eu publie une sélection d'articles tirés de la presse européenne et internationale sur la politique, la société, l'économie, l'environnement, la culture et la perception de l'Union européenne dans le monde. Les articles sont traduits dans les dix langues dans lesquelles est décliné le site.

Les articles sont sélectionnés par une rédaction formée de journalistes provenant de dix pays différents, qui sont également chargés de l'édition des articles traduits dans leur langue. Les articles sont traduits par une équipe de traducteurs professionnels.

Les dix versions de Presseurop.eu sont la tchèque, la néerlandaise, l'anglaise, la française, l'allemande, l'italienne, la polonaise, la portugaise, la roumaine et l'espagnole.

Le site comptait, en 2012, 600 000 visiteurs uniques par mois[1].

Financement[modifier | modifier le code]

Presseurop.eu est entièrement financé par la Commission européenne. Il est éditorialement indépendant et fait partie d'un projet de la Commission européenne qui vise à créer des réseaux d'information européens multilingues sur les principaux supports (internet, radio et télévision). La pérennité de ce projet a été soutenue par le rapport rendu à la Commission européenne par le cabinet Deloitte de 2012[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Giulietta Gamberini, « Presseurop.eu victime de la rigueur budgétaire de Bruxelles », La Tribune,‎ (lire en ligne)
  2. [PDF] (en) Deloitte, « Interim Evaluation of PressEurop - Final report », sur ec.europa.eu, Commission européenne, (consulté le 5 décembre 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]