La revue Prescrire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Prescrire (revue))
Aller à : navigation, rechercher
La revue Prescrire  
Image illustrative de l'article La revue Prescrire

Titre abrégé Prescrire
Rev. Prescrire
Discipline Médecine, médicaments
Langue Français
Publication
Maison d’édition Association mieux prescrire (Drapeau de la France France)
Période de publication Depuis 1981
Fréquence mensuel
Indexation
ISSN 0247-7750
OCLC 46999191
Liens

La revue Prescrire, souvent désignée simplement sous le titre Prescrire, est une revue médicale mensuelle française qui traite de l'actualité des maladies, des médicaments et des techniques et technologies médicales. Elle est réputée pour son indépendance vis-à-vis des lobbies pharmaceutiques, mais aussi du ministère de la santé, de l'Assurance maladie ou des agences du médicament. Elle dénonce régulièrement des traitements sans effet voire dangereux, ou dont la balance bénéfices/risques est défavorable. Elle a ainsi été parmi les premières à mettre en garde contre la dangerosité du Mediator[1].

Prescrire est la propriété d'une association à but non lucratif dont la direction est élue par une assemblée réunissant notamment des représentants de ses rédacteurs et de ses lecteurs. Elle ne contient pas de publicité, afin de se prémunir des pressions des firmes pharmaceutiques : ces dernières ne peuvent en effet se servir de leur rôle d'annonceur pour obtenir une quelconque mansuétude de la revue vis-à-vis de leurs produits[1]. Elle est financée intégralement par les abonnements et la vente de différentes formations destinées au personnel soignant. Par ailleurs, les rédacteurs de la revue signent chaque année une déclaration de non conflit d'intérêt avec les firmes pharmaceutiques et une charte où ils s'engagent à ne prendre en compte que l'intérêt supérieur des patients.

Prescrire publie aussi une édition internationale en anglais, intitulée Prescrire International. Elle organise des programmes de formation continue destinés aux professionnels de santé et des "Rencontres internationales" tous les deux ans.

Histoire[modifier | modifier le code]

La revue a été fondée en janvier 1981 par un groupe de pharmaciens et de médecins grâce à une subvention du ministère de la Santé, avant de se contenter, au début des années 1990, des cotisations de ses abonnés (la cotisation de 270 euros est versée chaque année par 29 000 abonnés[1]).

En 2005, Prescrire est la première publication à demander le retrait du Mediator[2], contre lequel elle avait déjà émis de nombreuses réserves.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Nolwenn Le Blevennec, « Prescrire, la revue médicale qui dit « non, merci » aux labos », sur Rue89,‎ (consulté le 23 janvier 2011)
  2. « Il faudrait un Prescrire pour le grand public ! », sur arretsurimages.net,‎ (consulté le 23 janvier 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]