Première dame d'honneur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Portrait de la princesse de Chimay, Première dame d'honneur de la reine Marie-Antoinette.

La Première dame d'honneur occupe le second rang après la surintendante de la Maison de la Reine de la cour française. Elle supplée la surintendante en son absence.[1]

Première dame d'honneur de la reine[modifier | modifier le code]

Éléonore de Habsbourg (1498-1558)[modifier | modifier le code]

Catherine de Médicis (1519-1589)[modifier | modifier le code]

Françoise de Brézé, première dame d'honneur de Catherine de Médicis

Marie Stuart (1542-1587)[modifier | modifier le code]

Élisabeth d'Autriche (1554-1592)[modifier | modifier le code]

Louise de Lorraine-Vaudémont (1553-1601)[modifier | modifier le code]

Marie de Médicis (1575-1642)[modifier | modifier le code]

Antoinette de Pons, première dame d'honneur de Marie de Médicis

Anne d'Autriche (1601-1666)[modifier | modifier le code]

Marie-Thérèse d'Autriche (1638-1683)[modifier | modifier le code]

Marie Leszczynska (1703-1768)[modifier | modifier le code]

Anne Claude Louise d'Arpajon, comtesse de Noailles, première dame d'honneur de Marie Leszczynska puis de Marie-Antoinette.

Marie-Antoinette d'Autriche (1755-1793)[modifier | modifier le code]

Joséphine de Beauharnais (1763-1814)[modifier | modifier le code]

Marie-Louise d'Autriche (1791-1847)[modifier | modifier le code]

Marie-Amélie de Bourbon-Siciles (1782-1866)[modifier | modifier le code]

Eugénie de Montijo (1826-1920)[modifier | modifier le code]

Marie-Anne Walewska, première dame d'honneur de l'impératrice Eugénie et dernière à exercer la fonction de première dame d'honneur en France.

Autres premières dames d'honneur[modifier | modifier le code]

Marie-Anne de Bavière (1660-1690)[modifier | modifier le code]

Élisabeth de France (1764-1794)[modifier | modifier le code]

Marie-Thérèse de France (1778-1851)[modifier | modifier le code]

Marie-Caroline de Bourbon-Siciles (1798-1870)[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nadine Akkerman & Birgit Houben: The Politics of Female Households: Ladies-in-waiting across Early Modern Europe
  2. Almanach royal

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Nadine Akkerman & Birgit Houben: The Politics of Female Households: Ladies-in-waiting across Early Modern Europe