Première armée générale (Japon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Première armée générale
第1総軍
Image illustrative de l’article Première armée générale (Japon)

Création
Dissolution
Pays Drapeau de l'Empire du Japon Empire du Japon
Type Infanterie
Rôle Groupe d'armées
Garnison Tokyo
Surnom Toho (東方?, « Oriental »)
Guerres Seconde Guerre mondiale
Batailles Opération Downfall

La première armée générale (第1総軍, Dai-ichi Sōgun?) est un groupe d'armées de l'armée impériale japonaise responsable de la défense de l'est et du nord de Honshū, incluant les régions de Kantō et de Tōkai, durant les derniers mois de la Seconde Guerre mondiale.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première armée générale est établie le avec la division du commandement général de défense entre la première et la deuxième armée générale. Elle est principalement une milice et une garnison, responsable de la sécurité civile, des défenses anti-aériennes, et de l'organisation de cellules de guérilla dans l'attente d'une prochaine invasion américaine du Japon dans l'opération Downfall (opération Ketsugō (決号作戦, Ketsugō sakusen?) en japonais). Bien que ses territoires s'étalent sur tout le nord du Japon, sa mission principale est d'assurer la sécurité de la dense population du Kantō où se trouve Tokyo. Ses forces sont majoritairement composées de réservistes et d'étudiants conscrits peu entraînés et faiblement armés ainsi que de membres des corps combattants des citoyens patriotiques. Son effectif de 852 060 hommes à sa création[1].

La première armée générale reste active plusieurs mois après la capitulation du Japon pour aider à maintenir l'ordre public avant l'arrivée des forces d'occupation américaines et pour superviser la démobilisation finale de l'armée impériale japonaise.

Commandement[modifier | modifier le code]

Commandants[modifier | modifier le code]

Nom De À
1 Maréchal Hajime Sugiyama 7 avril 1945 12 septembre 1945
2 Général Kenji Doihara 14 septembre 1945 23 septembre 1945
3 Général Yoshijirō Umezu 23 septembre 1945 1er octobre 1945
4 Général Masakazu Kawabe 1er octobre 1945 30 novembre 1945

Chef d'état-major[modifier | modifier le code]

Nom De À
1 Lieutenant-général Einosuke Sudo 6 avril 1945 30 octobre 1945

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Douglas MacArthur, « Chapter V Demobilization and disarmament of the japonaise armed forces », dans Reports of General MacArthur, vol. 1 : The campaigns of MacArthur in the Pacific, Washington, U.S. Government Printing Office, (réimpr. 1994), 490 p. (présentation en ligne, lire en ligne).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lester Brooks, Behind Japan's Surrender: The Secret Struggle That Ended an Empire, New York, McGraw-Hill Book Company,
  • Edward J. Drea, In the Service of the Emperor: Essays on the Imperial Japanese Army, University of Nebraska Press, (ISBN 0-8032-1708-0), « Japanese Preparations for the Defense of the Homeland & Intelligence Forecasting for the Invasion of Japan »
  • Richard B Frank, Downfall: The End of the Imperial Japanese Empire, New York, Random House, (ISBN 0-679-41424-X)
  • Bernard Jowett, The Japanese Army 1931–45 (Volume 2, 1942–45), Osprey Publishing, (ISBN 1-84176-354-3)
  • Victor Madej, Japanese Armed Forces Order of Battle, 1937–1945, Game Publishing Company,
  • Daniel Marston, The Pacific War Companion: From Pearl Harbor to Hiroshima, Osprey Publishing, (ISBN 1-84176-882-0)
  • John Ray Skates, The Invasion of Japan: Alternative to the Bomb Downfall, New York, University of South Carolina Press, (ISBN 0-87249-972-3)

Voir aussi[modifier | modifier le code]