Plankton, Aerosol, Cloud, ocean Ecosystem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Plankton, Aerosol, Cloud, ocean Ecosystem
Satellite d'observation de la Terre
Description de cette image, également commentée ci-après
PACE en orbite (Vue d'artiste)
Données générales
Organisation Drapeau des États-Unis NASA Goddard
Domaine Mesures de la banquise
Statut en développement
Lancement vers 2022
Durée de vie 3 ans
Identifiant COSPAR [1]
Site [2]
Caractéristiques techniques
Masse au lancement ~1 700 kg
Contrôle d'attitude Stabilisé 3 axes
Source d'énergie Panneaux solaires
Puissance électrique 1 000 Watts
Orbite polaire
Altitude 676 km
Inclinaison 98°
Principaux instruments
OCI Spectromètre
x Polarimètres

Plankton, Aerosol, Cloud, ocean Ecosystem ou PACE est une mission d'observation de la Terre en cours de développement par la NASA dont l'objectif est l'étude du phytoplancton, ainsi que l'étude du cycle du carbone, des aérosols et des nuages. Le projet est en cours d'étude et son lancement est planifié vers 2022.

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Le satellite d'une masse d'environ 1 700 kg emporte deux types d'instruments : un spectromètre OCI pour étudier la lumière réfléchie par l'océan et deux polarimètres dédiés à l'étude de l'atmosphère. Les mesures effectuées par le spectromètre/radiomètre, permet de déterminer les caractéristiques du phytoplancton ainsi que d'autres constituant biogéochimiques des eaux de surface. Cet instrument doit prendre la suite d'instruments installés sur des satellites vieillissants comme Aqua ou Terra. Les données recueillies doivent permettre de mesurer l'impact des changements climatiques sur l'abondance du phytoplancton et de préciser ainsi le fonctionnement du cycle du carbone. Le satellite emporte également un polarimètre qui mesurera les aérosols et les caractéristiques des nuages de l'atmosphère terrestre.

Déroulement du projet[modifier | modifier le code]

La mission est à l'étude depuis 2015. Le coût du projet, qui est placé sous la responsabilité du Centre de vol spatial Goddard, est plafonné à 805 millions US$[1]. Le projet est annulé en 2018 par le président américain Donald Trump puis réactivé à la demande du Congrès américain.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Debra Werner, « NASA Earth Science Pushes Up-tempo Mission Schedule », SpaceNews,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]