Pralus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Patisserie et Chocolaterie Pralus
illustration de Pralus
Magasin Pralus à Roanne.

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société par actions simplifiée
Siège social Roanne
Drapeau de France France
Direction François Pralus
Activité Pâtisserie
Sociétés sœurs Pralus Lyon

Pralus Roanne
Pralus Paris
Briocherie Beaujolaise
Pralus Sete

Effectif 20 à 49 en 2018
SIREN 394627913
Site web www.chocolats-pralus.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Chiffre d'affaires 6 298 200 € au 30/04/2018[1]
Résultat net 1 240 700 € au 30/04/2018

La société Patisserie et Chocolaterie Pralus est une chocolaterie française, implantée à Roanne (Loire).

Histoire[modifier | modifier le code]

Auguste Pralus (né en 1920) ouvre sa pâtisserie en 1948 à Roanne ; il obtient en 1955 le titre de Meilleur ouvrier de France. En 1988, son fils François Pralus (né en 1959) prend sa succession.

Praluline[modifier | modifier le code]

Praluline.
Praluline tranchée.

La Praluline est une brioche au beurre et aux pralines roses, créée par Auguste Pralus en 1955. Les pralines roses sont conçues avec des amandes de Valence (Espagne) et des noisettes du Piémont, enrobées de sucre rose, concassées puis incorporées à la brioche.

La Praluline est une marque déposée, depuis le .

Chiffres[modifier | modifier le code]

Chaque année, Pralus produit 100 000 Pralulines[2] et 110 tonnes de chocolat. L'entreprise emploie quarante personnes et réalise en 2008 un chiffre d'affaires de 3,3 millions d'euros (dont 30 % à l'exportation).

François Pralus fabrique son propre chocolat[3], directement à partir des fèves de cacao. Il fait l'acquisition en 2004 d'une plantation de 17 hectares sur l'île de Nosy Be à Madagascar, où il plante 25 000 arbres producteurs de fèves[4].

Implantations[modifier | modifier le code]

Comme indiqué sur les rubans d'emballage des Pralulines, en plus des deux boutiques de Roanne, 16 boutiques sont implantées en France, notamment à Charlieu, Renaison, Saint-Étienne, Montbrison, Paris (2e, 4e, 7e), Lyon (2e, 4e, 5e, 8e), Villefranche-sur-Saône, Tassin-la-Demi-Lune, Dijon, Clermont-Ferrand et Sète.

Publication[modifier | modifier le code]

En , François Pralus publie un ouvrage de recettes illustrées : Cacao, vanille : l'or noir de Madagascar, coécrit avec Laurence Caillier, productrice de vanille[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.societe.com/societe/sa-patisserie-chocolaterie-pralus-394627913.html
  2. « François Pralus, le chouchou de la praline », sur Libération.fr (consulté le )
  3. « François Pralus, Pierre Marcolini, Nicolas Berger: chocolatier, de la fève à la tablette », sur LExpress.fr (consulté le )
  4. « Le chocolat, produit phare des fêtes de Noël », sur francetv info, (consulté le )
  5. Laurence Cailler et François Pralus, Cacao Vanille : l'or noir de Madagascar, Paris, Éd. Agnès Viénot, , 225 p., relié (ISBN 978-2-35326-040-9).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]