Président de la république d'Irak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Président de la république d'Irak
(ar) رئيس جمهورية العراق
(ku) سەرۆک کۆماری عێراق
Image illustrative de l’article Président de la république d'Irak
Armoiries de l'Irak.

Image illustrative de l’article Président de la république d'Irak
Titulaire actuel
Abdel Latif Rachid
depuis le
(1 an, 5 mois et 23 jours)

Création
Mandant Conseil des représentants
Durée du mandat 4 ans, renouvelable une fois consécutivement
Premier titulaire Muhammad Najib el-Roubai
Résidence officielle Palais de Radouaniyah (Bagdad)
Site internet presidency.iq

Liste des chefs d'État de l'Irak

Le président de la république d'Irak est le chef d'État de l'Irak. Le poste est largement honorifique, dans le cadre d'un régime parlementaire, et est traditionnellement attribué à un kurde, celui de Premier ministre revenant à un chiite et celui de président du parlement à un sunnite[1].

L'actuel titulaire de la fonction est Abdel Latif Rashid depuis le .

Système électoral[modifier | modifier le code]

Le président de la république d'Irak est élu au suffrage indirect par les 239 membres du Conseil des représentants — la chambre basse du parlement bicaméral irakien — pour un mandat de quatre ans renouvelable une seule fois. Est élu président le candidat qui recueille la majorité des deux tiers du total des députés au premier tour. À défaut, les deux candidats arrivés en tête s'oppose lors d'un second tour, et le candidat qui recueille le plus de voix est déclaré élu[2].

La majorité des deux tiers exigée au premier tour fait également office de quorum de participation, le scrutin ne pouvant se tenir si moins des deux tiers des membres du Conseil sont présents[2].

Rôle[modifier | modifier le code]

Le mandat du président est concomitant à celui du conseil des représentants. A la fin naturelle du mandat de ce dernier, ou en cas de dissolution, le mandat du président prend également fin de manière anticipée. Chaque première session d'une nouvelle législature est ainsi immédiatement suivie d'une nouvelle élection présidentielle, à laquelle est liée la formation du nouveau gouvernement. Le président élu dispose en effet de quinze jours à partir de son élection pour désigner un Premier ministre sur proposition du principal groupe parlementaire. Le Premier ministre dispose alors de trente jours pour présenter son gouvernement devant le conseil et obtenir un vote de confiance. À défaut, le président nomme un autre Premier ministre dans les quinze jours[2].

Présidents successifs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]