Président de la République arabe syrienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Président de la République arabe syrienne
Image illustrative de l’article Président de la République arabe syrienne
Armoiries de la Syrie

Image illustrative de l’article Président de la République arabe syrienne
Titulaire actuel
Bachar el-Assad
depuis le

Création
Mandant Suffrage direct
Durée du mandat 7 ans
Renouvelable une fois
Premier titulaire Choukri al-Kouatli
Résidence officielle Palais présidentiel de Damas
Site internet www.facebook.com/SyrianPresidency

Le président de la République arabe syrienne est le chef d'État de la Syrie.

Système électoral[modifier | modifier le code]

Le président syrien est élu au scrutin uninominal majoritaire à deux tours pour un mandat de sept ans renouvelable une seule fois. Est élu le candidat qui réunit au premier tour la majorité absolue du total des suffrages — y compris les votes blancs et nuls —[1]. À défaut, les deux candidats arrivés en tête s'affrontent lors d'un second tour organisé deux semaines plus tard, et celui réunissant le plus de suffrages est déclaré élu[2],[3].

Seuls peuvent se présenter les candidats ayant le soutien d'au moins 35 des 250 députés de l'Assemblée du peuple. Tout candidat doit également être de religion musulmane, être né de nationalité syrienne de parents eux-mêmes syriens de naissance, ne pas avoir d'autres nationalité, être âgé d'au moins quarante ans, avoir vécu au moins dix ans en Syrie, et ne pas être marié à un étranger[2],[3].

Pratique[modifier | modifier le code]

Dans les faits, les élections et la fonction présidentielles syriennes ne sont pas pluralistes, les candidatures et partis politiques n'étant pas libres, les votes contraints et la constitution ayant été modifiée à la mort d'Hafez el-Assad pour permettre la transmission de la fonction à son fils Bachar el-Assad, actuel président, régulièrement qualifié de raïs ou de dictateur[4],[5],[6],[7],[8],[9].

Liste[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Constitution en anglais », sur www.constituteproject.org (consulté le ).
  2. a et b Jean-Pierre Maury, « Syrie, Constitution de 2012, Digithèque MJP », sur mjp.univ-perp.fr (consulté le ).
  3. a et b (la) « IFES Election Guide », sur www.electionguide.org (consulté le ).
  4. (en-US) Syrian Network For Human Rights, « The Presidential Elections That the Syrian Regime Unilaterally Plans to Hold Are Illegitimate, Imposed by Regime Security Services and Undermine the Political Process », sur Syrian Network for Human Rights, (consulté le ).
  5. Luc Mathieu, « Syrie : Bachar al-Assad réélu par un nombre absurde d’électeurs », sur Libération (consulté le ).
  6. « Des élections biaisées, un retour dans le monde arabe : où en est la Syrie ? », sur IRIS (consulté le ).
  7. « Syrie - Le référendum pour le choix du nouveau président aura lieu le 10 juillet Le Parlement, unanime, approuve la candidature de Bachar », sur L'Orient-Le Jour, (consulté le ).
  8. « Réactions après la mort de Hafez Al Assad », sur L'Economiste, (consulté le ).
  9. « L'étrange sérénité de Bachar el-Assad », sur LEFIGARO, (consulté le ).