Président de la République (Éthiopie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le président de la République démocratique fédérale d’Éthiopie est le chef de l'État éthiopien. Il est élu au suffrage indirect pour un mandat de 6 ans. L'Éthiopie étant un régime parlementaire, le président de la République dispose de peu de pouvoirs et occupe une fonction symbolique. Le poste est actuellement occupé par Mulatu Teshome élu le 7 octobre 2013 remplaçant Girma Wolde-Giorgis Lucha. La Constitution de 1994 définit l'essentiel de ses pouvoirs dans son chapitre 7.

Élection[modifier | modifier le code]

C'est le Conseil des Représentants des Peuples et le Conseil de la Fédération, réunis en assemblée qui élisent le président de la République (article 70-1) au suffrage indirect, à la majorité des deux tiers (article 70-2). Une fois que le candidat est officiellement élu, il ne pourra plus siéger au Conseil et abandonnera son poste (article 70-3). Le mandat du président de la République est de 6 ans, renouvelable une fois (article 70-4). Avant son entrée en fonction, le président de la République devra affirmer sa loyauté envers la Constitution et le peuple éthiopien, à une date déterminée par les deux conseils, avec la formule suivante

Je --- jure, sur ma nomination en tant que Président de la République fédérale démocratique d'Éthiopie, de loyalement répondre aux importantes responsabilités qui m'incombent. (article 70-5)

Pouvoirs[modifier | modifier le code]

Le président de la République dispose des pouvoirs suivants :

  • il désigne les ambassadeurs et autres représentants après nomination du Premier ministre (article 71-1)
  • il reçoit les lettres de créance des ambassadeurs et autres représentants (article 71-2)
  • il décerne les hauts grades militaires après une présentation par le Premier ministre (article 71-3)
  • il convoque la session annuelle de la réunion des deux assemblées (article 71-4)
  • il décerne les médailles et distinctions (article 71-5), il a le droit de grâce (article 71-6)
  • il promulgue les lois et traités internationaux ratifiés par le Conseil des représentants des peuples qui seront publiés dans la Negarit Gazeta (article 71-7)
  • il nomme trois juristes professionnels au Conseil constitutionnel, après nomination par le Conseil des représentants des peuples.

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de la présidence est le palais national d'Addis-Abeba.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Tous les articles cités font référence (sauf mention contraire) à la Constitution.