Président de la Chambre des députés (Italie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Président de la Chambre des députés
Presidente della Camera dei deputati
Image illustrative de l'article Président de la Chambre des députés (Italie)

Image illustrative de l'article Président de la Chambre des députés (Italie)
Titulaire actuel
Laura Boldrini
depuis le

Création
Titre Onorevole Presidente
Mandant Membres de la Chambre des députés
Durée du mandat 5 ans
Premier titulaire Vincenzo Gioberti
Résidence officielle Palais Montecitorio (Rome)
Site internet http://presidente.camera.it/

Le président de la Chambre des députés d'Italie (Il presidente della Camera dei deputati) préside les travaux de la Chambre basse du Parlement de la République italienne durant une législature.

Élu par ses pairs à l'ouverture de la législature, il doit présider les débats des députés et veiller au respect, au sein de l'institution, du règlement de celle-ci ; en outre, il doit représenter la Chambre en Italie comme à l'étranger.

Troisième personnage de l'État, le président de la Chambre doit être impartial pour garantir les droits de l'ensemble de ses collègues, qu'ils soient ou membres de son groupe parlementaire.

Depuis le , c'est la députée Laura Boldrini, membre du parti Gauche, écologie et liberté (SEL), qui préside la Chambre pour la XVIIe législature.

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier président de la Chambre basse du Parlement de l'Italie fut Vincenzo Gioberti ; partisan du néoguelfisme, il présida la Chambre des députés du Royaume de Sardaine du 8 mai au .

De prestigieuses figures de l'histoire politique italiennes assumèrent cette charge, et ce durant les divers régimes que connut la péninsule ; depuis l'instauration de la République, en 1946, six d'entre eux furent élus présidents de la République italienne : Giuseppe Saragat, Giovanni Gronchi, Giovanni Leone, Sandro Pertini, Oscar Luigi Scalfaro et Giorgio Napolitano.

Trois femmes présidèrent la Chambre des députés : Nilde Iotti, de 1978 à 1992, Irene Pivetti, de 1994 à 1996, et Laura Boldrini, depuis 2013.

Élection[modifier | modifier le code]

C'est par ses pairs, à l'issue d'un scrutin à bulletin secret, qu'est élu le président de la Chambre des députés : il est de tradition qu'il ait été désigné par un groupe parlementaire avant de se déclarer candidat à la présidence. Pour les trois premiers tours de scrutin, la majorité des deux tiers des suffrages est nécessaire à l'élection, quand au quatrième tour de scrutin seule la majorité absolue permet l'élection, pour la Chambre, d'un président.

Les vice-présidents, qui doivent remplacer le président dans la conduite des débats si celui-ci ne pouvait l'assumer, sont également élus par leurs pairs, chacun représentant l'un des groupes parlementaires.

Rôle[modifier | modifier le code]

Le président de la Chambre des députés, troisième personnage de l'État dans l'ordre constitutionnel derrière le président de la République et le président du Sénat, doit diriger les travaux de la Chambre durant toute la législature : outre la direction des débats, il préside la Conférence des présidents, qui décide de l'ordre du jour étudié par les députés, le Comité pour le règlement et les sessions communes des deux Chambres du Parlement, notamment lorsque celui-ci doit élire, avec les représentants des régions, le chef de l'État.

Pour la conduite des débats, le président de la Chambre doit ouvrir et lever les séances, lire les annonces concernant la Chambre, donner la parole à l'orateur étant inscrit à l'ordre du jour et faire respecter le règlement dans l'hémicycle ; il est de son devoir de sanctionner, après avoir consulté le Comité pour le règlement, le député qui n'aurait pas respecté ce règlement.

La Constitution contraint le président de la République à consulter le président de la Chambre des députés et le président du Sénat si celui-ci devait dissoudre le Parlement.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]