Présidence de William Howard Taft

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Présidence de William Howard Taft

27e président des États-Unis

Description de cette image, également commentée ci-après
Portrait officiel du président William Howard Taft par Anders Zorn, 1911.
Type
Type Président des États-Unis
Résidence officielle Maison-Blanche, Washington
Élection
Système électoral Grands-électeurs
Mode de scrutin Suffrage universel indirect
Élection 1908
Début du mandat
Fin du mandat
Durée 4 ans
Présidence
Nom William Howard Taft
Date de naissance
Date de décès (à 72 ans)
Appartenance politique Parti républicain

La présidence de William Howard Taft débuta le 4 mars 1909, date de l'investiture de William Howard Taft en tant que 27e président des États-Unis, et prit fin le 4 mars 1913. Membre du Parti républicain, Taft était le protégé et successeur désigné du président Theodore Roosevelt et il entra en fonction après avoir facilement remporté l'élection présidentielle de 1908 face au candidat démocrate William Jennings Bryan. Il fut défait quatre ans plus tard à l'élection de 1912 par le démocrate Woodrow Wilson, qui lui succéda à la Maison-Blanche.

L'administration Taft avait pour objectif de réduire les droits de douane, qui constituaient alors une des premières sources de revenus du gouvernement, mais le Payne-Aldrich Tariff Act de 1909 fut fortement influencé par les intérêts particuliers. Taft poursuivit les efforts de son prédécesseur contre les trusts, initiant des procédures judiciaires contre U.S. Steel et plusieurs autres firmes. Il effectua par ailleurs six nominations à la Cour suprême, davantage que la plupart des autres présidents. En politique étrangère, Taft fut très attentif à la situation en Asie de l'Est et intervint à plusieurs reprises pour soutenir et renverser des gouvernements en Amérique latine. Il chercha également à faire respecter la doctrine Monroe et à appliquer la « politique du dollar » en développant les investissements à l’étranger pour augmenter l’influence des États-Unis dans le monde.

Son administration fut confrontée à des conflits entre la frange conservatrice du Parti républicain, avec laquelle Taft sympathisait le plus souvent, et la frange progressiste dont Theodore Roosevelt se rapprocha fortement sous la présidence de Taft. Les controverses autour de la conservation de terres naturelles et des procédures antitrust intentées par l'administration Taft achevèrent la rupture entre les deux hommes. Roosevelt se présenta contre Taft à la convention nationale républicaine de 1912 mais ce dernier mobilisa la machine du parti pour remporter de justesse la nomination. À l'issue de la convention, Roosevelt crée un parti dissident, le Parti progressiste, dont il fut le candidat à l'élection présidentielle de 1912. La division des votes républicains empêcha Taft d'être réélu et permit aux démocrates, en la personne de Woodrow Wilson, de prendre le contrôle de la Maison-Blanche pour la première fois en seize ans. Les historiens considèrent généralement Taft comme un président moyen.

Élection présidentielle de 1908[modifier | modifier le code]

Cérémonie d'investiture[modifier | modifier le code]

Composition du gouvernement[modifier | modifier le code]

Le cabinet Taft en 1910.

Nominations judiciaires[modifier | modifier le code]

Politique intérieure[modifier | modifier le code]

Politique étrangère[modifier | modifier le code]

Scission de Roosevelt[modifier | modifier le code]

Élection présidentielle de 1912[modifier | modifier le code]

Héritage[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]