Présidence de James Buchanan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Présidence de James Buchanan

15e président des États-Unis

Description de cette image, également commentée ci-après
Le président James Buchanan. Portrait officiel par George Peter Alexander Healy, 1859.
Type
Type Président des États-Unis
Résidence officielle Maison-Blanche, Washington
Élection
Système électoral Grands-électeurs
Mode de scrutin Suffrage universel indirect
Élection 1856
Début du mandat
Fin du mandat
Durée 4 ans
Présidence
Nom James Buchanan
Date de naissance
Date de décès (à 77 ans)
Appartenance politique Parti démocrate

La présidence de James Buchanan débuta le 4 mars 1857, date de l'investiture de James Buchanan en tant que 15e président des États-Unis, et prit fin le 4 mars 1861. Buchanan, un démocrate originaire de Pennsylvanie, entra en fonction après avoir battu l'ancien président Millard Fillmore, candidat du Parti américain, et John Charles Frémont, candidat du Parti républicain, à l'élection présidentielle de 1856. Quatre ans plus tard, le républicain Abraham Lincoln lui succéda à la Maison-Blanche.

En dépit de sa longue expérience au sein du gouvernement, Buchanan ne parvint pas à endiguer la crise profonde qui secouait le pays et qui culmina à la fin de sa présidence. Peu avant son arrivée au pouvoir, Buchanan avait fait pression sur la Cour suprême pour que cette dernière prenne la décision la plus large possible dans l'arrêt Scott v. Sandford. Buchanan espérait que le jugement rendu par la Cour apaiserait les tensions liées à l'esclavage dans les territoires, mais son soutien à l'arrêt lui aliéna une grande partie de la population du Nord. Il se joignit également aux représentants sudistes pour demander l'admission du Kansas à l'Union en tant qu'État esclavagiste, en vertu de la constitution de Lecompton. Alors que le fossé continuait de se creuser entre États esclavagistes et États libres, la nation fut frappée par la panique financière de 1857 qui entraîna de nombreuses faillites et une forte augmentation du chômage.

Les dissensions à propos de l'esclavage persistèrent jusqu'à la fin du mandat de Buchanan. Dans son discours inaugural, ce dernier avait promis de n'effectuer qu'un seul mandat à la tête du pays, et dans le contexte de l'agitation engendrée par la polémique sur l'esclavage, personne ne l'invita à revenir sur cet engagement. Le candidat républicain Abraham Lincoln, opposé à l'extension de l'esclavage dans les territoires occidentaux, remporta l'élection présidentielle de 1860 face au candidat démocrate Stephen A. Douglas et à l'ancien président de la Chambre John Bell qui concourait sous la bannière du Parti de l'Union constitutionnelle.

À la suite de la victoire de Lincoln, sept États du Sud se séparèrent de l'Union pour former les États confédérés d'Amérique. Buchanan refusa d'intervenir militairement contre les sécessionnistes mais garda le contrôle de Fort Sumter. La guerre de Sécession éclata peu de temps après son départ de la Maison-Blanche. Buchanan est aujourd'hui considéré par les historiens comme l'un des pires présidents américains pour sa responsabilité écrasante dans le déclenchement de la guerre civile.

Élection présidentielle de 1856[modifier | modifier le code]

Cérémonie d'investiture[modifier | modifier le code]

Composition du gouvernement[modifier | modifier le code]

Nominations judiciaires[modifier | modifier le code]

Politique intérieure[modifier | modifier le code]

Politique étrangère[modifier | modifier le code]

Élection présidentielle de 1860[modifier | modifier le code]

Sécession des États du Sud[modifier | modifier le code]

Héritage[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]