Préhistoire de la Grèce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Préhistoire de la Grèce est la période comprise entre l’apparition de l’homme et l’apparition des premiers documents écrits sur le territoire de la Grèce.

Pendant longtemps, les occupations les plus anciennes de la Grèce n'ont bénéficié que de peu d'intérêt. Pourtant, le pays se situe sur l'une des routes possibles de dispersion des premières populations humaines originaires d'Afrique.

Les premiers occupants de la Grèce[modifier | modifier le code]

Le Paléolithique (jusque vers -8000)[modifier | modifier le code]

Lors de la longue séquence paléolithique, le climat méditerranéen s'installe difficilement en Grèce du fait des nombreuses oscillations climatiques. Après le dernier pic de froid de -16000, le climat se réchauffe rapidement et les forêts commencent à se développer.

Le Paléolithique se découpe en trois périodes : le Paléolithique inférieur (jusque vers -200000), le Paléolithique moyen (-200000 à -35000) et le Paléolithique supérieur (-35000 à -8000). Lors de la première séquence, l'occupation humaine reste très incertaine si ce n'est de rares trouvailles à Sidari sur l'île de Corfou et dans la grotte de Pétralona en Chalcidique où l'on a retrouvé des crânes sans doute datés de -350000 encore très controversés du fait qu'il s'agirait des premiers occupants de la Grèce. L'abri-sous-roche de la grotte Franchthi, près de Kilada, sur la péninsule d'Argolide, témoigne de la présence de l'homme du paléolithique supérieur jusqu'à la fin de la période néolithique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]