Préfloraison

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Diagramme montrant différent types de préfloraisons : A: quinconciale ; B,C: cochléaire ; D: contortée ; E: valvaire ; F: ouverte.

La préfloraison est la disposition entre elles des pièces florales (sépales ou pétales) d'un verticille du périanthe dans le bouton floral juste avant l'épanouissement de la fleur. Elle désigne aussi un stade dans le cycle annuel d'une plante, correspondant aux fleurs avant l'épanouissement, stade entre la montaison et la floraison (caractérisée par l'anthèse, l'épanouissement des fleurs). Linné avait employé dans ce sens le terme estivation qui est aujourd'hui réservé à la manière dont sont disposées les sépales, les uns par rapport aux autres, dans le bouton[1].

C'est un caractère de diagnose qu'utilisent les botanistes systématiciens.

Types de préfloraisons[modifier | modifier le code]

Préfloraison vexillaire.

Les principaux types de préfloraisons sont[2] :

  • ouverte : bords des pièces florales non contigus
  • valvaire : bords des pièces florales contigus mais ne se recouvrant pas (exemples : Malvaceae, rose trémière)
  • imbriquée s.l. (la plus fréquente[3]) : bords des pièces florales en partie recouvrants (R) et/ou en partie recouverts (r)
    • imbriquée s.s. ou cochléaire : une pièce florale RR, une rr et trois Rr (exemples : Magnoliaceae, Liliaceae...).
    • tordue, convolutée, contortéé ou contournée : tous les pièces florales Rr (exemple : Convolvulus).
    • quinconciale : deux pièces florales RR, deux rr et une Rr (cas le plus fréquent).

D'autres préfloraisons sont plus spécifiques[4] :

  • carénale : la carène recouvre les ailes, qui recouvrent l'étendard (chez les Caesalpinioideae)
  • vexillaire : l'étendard (en latin vexilla) recouvre les ailes (chez les Faboideae)

Galerie[modifier | modifier le code]

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bernard Boullard, Dictionnaire des plantes & champignons, De Boeck Secundair, (lire en ligne), p. 665
  2. Pierre Crété, Précis de botanique. Systématique des angiospermes, Masson, , p. 344
  3. Gérard Guillot, La planète fleurs, Éditions Quae, (lire en ligne), p. 77
  4. Rodolphe-Edouard Spichiger, Vincent V. Savolainen, Murielle Figeat et Daniel Jeanmonod, Botanique systématique des plantes à fleurs, PPUR presses polytechniques, (lire en ligne), p. 387

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]