Préalpes vicentines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Préalpes.
Préalpes vicentines
Carte des Alpes orientales avec les Préalpes vicentines en 54.
Carte des Alpes orientales avec les Préalpes vicentines en 54.
Géographie
Altitude 2 341 m, Cima Dodici
Massif Alpes
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région autonome
Région
Trentin-Haut-Adige
Vénétie
Géologie
Roches Roches sédimentaires

Les Préalpes vicentines sont un massif des Préalpes orientales méridionales. Elles s'élèvent en Italie, à la limite entre le Trentin-Haut-Adige et la Vénétie, au nord de Vicence, d'où leur nom. Elles sont parfois appelées Préalpes vénètes, mais dans une extension géographique légèrement plus large.

Elles appartiennent à l'ensemble des Dolomites.

La Cima Dodici est le point culminant du massif.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Le massif est entouré des montagnes autour du lac de Garde (Monte Baldo) à l'ouest, des Alpes de Fiemme au nord et du massif des Dolomites au nord-est.

Schématiquement, il est constitué d'un grand plateau principal, autour d'Asiago, le plateau des Sept-Communes (Altopiano dei sette comuni), dont les crêtes dominantes s'étalent d'est en ouest, dans la partie septentrionale au-dessus du Valsugana, et qui s'adoucit progressivement en direction du sud, ainsi que de quelques petits chaînons satellites (Carega / Lessini, Pasubio, etc.).

Il est bordé par l'Adige (Val Lagarina) à l'ouest et la Brenta au nord et à l'est.

Sommets principaux[modifier | modifier le code]

Vue depuis le chaînon du Pasubio
  • Cima Dodici, 2 341 m
  • Cima Portule, 2 310 m
  • Cima Carega, 2 259 m
  • Cima Palon, 2 235 m
  • Cima Posta, 2 215 m
  • Cima del Cherlòng, 2 210 m
  • Cima della Neve, 2 157 m
  • Becco di Filadonna, 2 150 m
  • Cima Mosca, 2 141 m
  • Col Santo, 2 112 m
  • Monte Ortigara, 2 105 m
  • Cima Mandriolo, 2 051 m
  • Monte Obante, 2 020 m
  • Monte Verena, 2 015 m
  • Monte Plische, 1 991 m
  • Guglie del Fumante, 1 983 m
  • Monte Zevola, 1 976 m
  • Monte Zugna, 1 965 m
  • Cima Tre Croci, 1 939 m
  • Monte Lozze, 1 920 m

Géologie[modifier | modifier le code]

La roche la plus répandue dans le massif est la dolomie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Alpes vicentines abritent le domaine linguistique cimbre, une langue germanique issue des nombreuses migrations de cette tribu en Europe avant l'ère chrétienne.

Le haut-plateau est célèbre aussi d'un point de vue historique pour ses fortifications, construites avant la Première Guerre mondiale pour défendre le territoire du Trentin et la ville de Trente en particulier.

Activités[modifier | modifier le code]

Stations de sports d'hiver[modifier | modifier le code]

En dehors du ski alpin pratiqué dans tout le massif, le plateau des Sept-Communes offre un relief permettant la pratique du ski nordique avec environ 500 km de pistes.

Randonnée[modifier | modifier le code]

Le plateau offre aussi de nombreux chemins de randonnées panoramiques reliant les vallées au cœur du massif.

Articles connexes[modifier | modifier le code]