Pré de l'Asphodèle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dans la mythologie grecque, le pré de l’Asphodèle ou prairie de l’Asphodèle[1] (parfois appelé champ de l’Asphodèle ou plaine des Asphodèles) est un lieu du royaume des morts grecs. C’est l’endroit où séjournent la plupart des fantômes des morts, qui y mènent une existence in-substantielle et sans objet. Ce sont les âmes qui n'ont commis ni crime, ni action vertueuse qui y séjournent. Les âmes des défunts y séjournent éternellement sans but et patientent éternellement. Cette prairie est mentionnée trois fois dans l'Odyssée, deux fois lors de la Nékyia d'Ulysse (Odyssée, XI, v. 539 et v. 573), et une dernière fois lorsque les âmes des prétendants sont conduites par Hermès aux Enfers (Odyssée, XXIV, v. 13). Cette prairie n'est pas décrite et son existence n'est pas expliquée par Homère. On trouve une prairie d'asphodèle également dans l'Hymne homérique à Hermès et, plus tardivement, chez Lucien de Samosate[2].

Histoire et origines[modifier | modifier le code]

L'origine de la prairie d'asphodèle n'est pas connue. Les commentateurs d'Homère eux-mêmes ne savaient pas d'où venait cette prairie et quelle symbolique il fallait lui conférer. Certains proposaient de remplacer par "prairie de cendres", ce qui, en grec, constitue presque une homonymie[1] ; ils transforment donc l'expression homérique κατ' ἀσφοδελὸν λειμῶνα en κατὰ σποδελὸν λειμῶνα.

Certains chercheurs rattachent la prairie d'asphodèle aux Champs Élysées[3], bien que chez Homère les deux lieux ne soient pas liés : la plaine élyséenne (Ἠλύσιον πεδίον) et la prairie d'asphodèle (ἀσφοδελός λειμών) pourraient être de même origine.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Suzanne Amigues, « La « Prairie d’Asphodèle » de l’Odyssée et de l’Hymne homérique à Hermès », dans Revue de philologie, de littérature et d'histoire anciennes, t. LXXVI, Montpellier, Klincksieck, , 1re éd. (ISBN 2-252-03441-6, ISSN 0035-1652, lire en ligne [PDF]), p. 7–14
  2. « Lucien, Sur le deuil (traduction) », sur remacle.org (consulté le )
  3. (en) Steve Reece, « Homer's Asphodel Meadow », Greek, Roman, and Byzantine Studies, no 47,‎ , p. 389-400 (lire en ligne, consulté le )
  4. « Hades : tout droit au Panthéon du Rogue-Lite ! », sur jeuxvideo.com, (consulté le )
  5. Scarlett St. Clair, Hadès et Perséphone, [2022]- (ISBN 978-2-7556-9607-3, 2-7556-9607-9 et 978-2-7556-9630-1, OCLC 1334377943, lire en ligne)