Pouxeux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pouxeux
Pouxeux
Église Saints-Gorgon-et-Nabor.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Vosges
Arrondissement Épinal
Intercommunalité Communauté d'agglomération d'Épinal
Maire
Mandat
Jean-Louis Thomas
2020-2026
Code postal 88550
Code commune 88358
Démographie
Gentilé Péxéens Péxéennes
Population
municipale
1 993 hab. (2018 en diminution de 0,55 % par rapport à 2013)
Densité 139 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 06′ 30″ nord, 6° 34′ 02″ est
Altitude Min. 347 m
Max. 583 m
Superficie 14,36 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Pouxeux
(ville-centre)
Aire d'attraction Épinal
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Remiremont
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Pouxeux
Géolocalisation sur la carte : Vosges
Voir sur la carte topographique des Vosges
City locator 14.svg
Pouxeux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pouxeux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pouxeux
Liens
Site web www.mairie-pouxeux.com

Pouxeux est une commune française située dans le département des Vosges, en région Grand Est.

Ses habitants sont appelés les Pexéens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Pouxeux s'est implantée sur la rive gauche de la Moselle, face au confluent de la Vologne[1].

Remiremont est à 13 km en amont et Épinal 16 km en aval.

Situation de Pouxeux.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Hydrographie et eaux souterraines[modifier | modifier le code]

La Moselle en aval de Pouxeux.

Cours d'eau sur la commune ou à son aval :

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Sismicité[modifier | modifier le code]

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

Transports en commun[modifier | modifier le code]

L’organisation des transports interurbains et scolaires relève de la Région Grand Est depuis le [3].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Pouxeux est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[4],[5],[6]. Elle appartient à l'unité urbaine de Pouxeux, une agglomération intra-départementale regroupant 2 communes[7] et 2 466 habitants en 2017, dont elle est ville-centre[8],[9].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction d'Épinal, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 118 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[10],[11].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (61,6 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (63,5 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (61,6 %), prairies (12,1 %), zones urbanisées (9,9 %), zones agricoles hétérogènes (9,4 %), terres arables (3,8 %), mines, décharges et chantiers (3,2 %)[12].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[13].

Toponymie[modifier | modifier le code]

On rencontre les graphies anciennes de Pexeï, puis Poucheu et Pouxeu[14]. Sur la carte de Cassini de 1762, le nom est Poucheux, mais il est écrit en dessous en plus petit Pouxeux[15].

Le [x] se prononçait autrefois [ch], selon des témoignages recueillis par Albert Dauzat (de même Uxegney, Xaronval). La prononciation française [x] a cependant toujours existé pour le nom de la commune de Xertigny[16]. Dans Bouxières-aux-Bois, Jeuxey, Jorxey, Maxey-sur-Meuse, Saulxures-lès-Bulgnéville, Ubexy et Vouxey, le [x] se prononce encore [ss] dans les années 2010.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sous l'Ancien Régime, Pouxeux faisait partie du ban d'Arches et du bailliage de Remiremont. Son église, dédiée aux saints Gorgon et Nabor, était une annexe de celle d'Éloyes. De 1790 à l'an IX, la commune a fait partie du canton d'Éloyes.

Urbanisme et environnement[modifier | modifier le code]

  • Schéma de cohérence territoriale (Scot) des Vosges centrales[17].
  • Plan local d'urbanisme[18].
  • Zone humide "Le vallon des Noires Feignes"[19].
  • Patrimoine naturel dans le Fort d’Arches, ancien ouvrage militaire de type « Séré de Rivières » : Les Noires Feignes[20].
  • L'inventaire national du patrimoine naturel de la commune a permis de recenser 134 taxons terminaux (espèces et infra-espèces) [21] ainsi que les espèces menacées[22].

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Fort d'Arches, la cour intérieure avec, de chaque côté, le casernement de paix
  • Église Saints-Gorgon-et-Nabor construite en 1783[23].
L'orgue de l'église est l'œuvre du facteur Géhin de Saint-Amé. Construit en 1870, il n'a jamais été modifié, mais restauré en 1998 par Christian Guerrier de Willer[24],[25].
Monument aux Morts à proximité de la mairie et de l'église,
Plaque commémorative 1939-1945.
  • Fort d'Arches.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Budget et fiscalité 2015[modifier | modifier le code]

Mairie de Pouxeux.

En 2015, le budget de la commune était constitué ainsi[28] :

  • total des produits de fonctionnement : 1 632 000 , soit 791  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 1 022 000 , soit 495  par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 611 000 , soit 296  par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 382 000 , soit 185  par habitant ;
  • endettement : 549 000 , soit 266  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 21,17 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 15,08 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 26,54 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • Cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Économie[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1965 mars 1983 Pierre Mougin (1926-2016)   Chef d'entreprise
mars 1983 mars 1989 Gérard Grebert   Pharmacien
mars 1989 avril 2014 François Hatier DVD  
avril 2014 juillet 2020 Philippe Leroy DVD Chef d'entreprise
juillet 2020 En cours Jean-Louis Thomas DVG Documentaliste
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[29]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[30].

En 2018, la commune comptait 1 993 habitants[Note 3], en diminution de 0,55 % par rapport à 2013 (Vosges : −2,43 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
9569319751 2641 4491 3811 3741 3921 594
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
1 7841 9051 7671 7561 7581 7591 7041 8501 707
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
1 7431 6621 6981 6991 6371 6991 8091 7831 768
1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 2018 -
1 9351 9641 8361 8571 9381 9801 9941 993-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[31].)
Histogramme de l'évolution démographique

Personnages célèbres[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Inventaire national du patrimoine naturel de la commune
  2. Liste des points d’eau souterraine (BSSEAU)
  3. 27 lignes régulières et 340 lignes scolaires dans le département des Vosges
  4. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  6. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  7. « Unité urbaine 2020 de Pouxeux », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  8. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  9. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur insee.fr, (consulté le ).
  10. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Épinal », sur insee.fr (consulté le ).
  11. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  12. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  13. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  14. Maurice Bouquot, Monographie succincte
  15. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Albert Dauzat, Les noms de lieux, Paris, Delagrave, , 260 p., Page 69, note de bas de page n°1.
  17. Tome 1 Rapport de présentation, document approuvé le 10/12//2007
  18. Plan local d'urbanisme et règlement du plan local d'urbanisme
  19. Communes de Pouxeux et Arches / Deux communes et le vallon des Noires Feignes : zone humide
  20. Les Noires Feignes
  21. Liste des espèces recensées)
  22. Espèces menacées
  23. Paroisse Notre-Dame des chênes, l’église de Pouxeux
  24. Inventaire de l'orgue de l'église
  25. Inventaire détaillé de l'orgue de l'église Saints Gorgon et Nabor
  26. Monuments commémoratifs}
  27. Personnes déportées
  28. Les comptes de la commune « Copie archivée » (version du 23 mars 2015 sur l'Internet Archive).
  29. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  30. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  31. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.