Pouvoir germinatif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la botanique
Cet article est une ébauche concernant la botanique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le pouvoir germinatif définit l'aptitude d'une graine à germer[1], soit la durée maximale qu'une graine peut consentir avant de perdre la capacité de germer, quand l'ensemble des conditions sont réunies.

Classification[modifier | modifier le code]

Cette durée est extrêmement variable ; elle permet de classer grossièrement les plantes en deux catégories :

  • Les plantes microbiontiques, dont le pouvoir germinatif est de quelques années au maximum : 6 mois pour le Peuplier, 3 ans pour les radis, 4 ans pour le melon, 6 ans pour la chicorée...
  • Les plantes macrobiontiques, dont le pouvoir germinatif excède fréquemment la décennie : centaine d'années pour Cassia fistula, 2000 ans pour le Palmier dattier...

Aspects[modifier | modifier le code]

Classiquement, on remarquera différents aspects dans la diversité du pouvoir germinatif :

  • Les graines aux réserves faites d'amidon sont aptes à le conserver longtemps, comme les céréales.
  • Le pouvoir germinatif peut s’accroître pendant 1 ou 2 ans après la dissémination, chez certaines espèces
  • En général, les graines des espèces sauvages ont une longévité supérieure aux graines de plantes cultivées, soit l'ordre de 20 à 30 ans

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Pouvoir germinatif », sur l’Encyclopédie Larousse (consulté le 29 juin 2013).