Pourquoi naître esclave ?

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pourquoi naître esclave ? en plâtre peint et polychrome, Musée des beaux-arts de Reims.

Pourquoi naître esclave ? est le nom donné par le sculpteur français Jean-Baptiste Carpeaux à une série de bustes qu'il a exécutés entre 1868 et 1870 dans le cadre d'une étude préparatoire pour le personnage incarnant l'Afrique sur la Fontaine de l'Observatoire, à Paris. Ces bustes sont ceux d'une esclave, le corps entravé par des liens.

Dimensions, date, signature et titre[modifier | modifier le code]

Pourquoi naître esclave ? en terre cuite, Musée de la Chartreuse de Douai.
Pourquoi naître esclave ? en marbre, Ny Carlsberg Glyptotek.

Les dimensions, en cm, sont : Hauteur : 60 ; Largeur : 46 ; Épaisseur : 26.

Les exemplaires ne sont pas tous datés. Le titre est inscrit sur la base de l'œuvre, en lettres capitales, suivi de la signature : "Pourquoi naître esclave". La signature est également portée sur la base : inscription cursive incisée : J.-B. Carpeaux accompagné du cachet d'atelier : Cachet ovale figurant une aigle impériale accompagnée des mots : propriété Carpeaux. Il est à remarquer que le cachet de l'atelier-dépôt Carpeaux, rue d'Auteuil à Paris, qui d'après Poletti et Richarme 2003 accompagne normalement le cachet d'atelier, ne figure pas sur l'exemplaire du musée du Berry.

Nombre d'exemplaires[modifier | modifier le code]

On en dénombre huit exemplaires de l'œuvre en quatre matériaux différents. Quatre exemplaires sont en terre cuite : l'un conservé au musée du Berry, à Bourges[1], un au Musée Chéret - Musée des beaux-arts de Nice, un au Collégiale de Douai[2] et, un au Musée Metropolitan[3] à New York

Un exemplaire en bronze est au musée de Villèle, à Saint-Paul de La Réunion. Deux sont en plâtre : l'un se trouve au Petit Palais à Paris, l'autre au Musée des beaux-arts de Reims. Un version en marbre appartient à la collection de la Ny Carlsberg Glyptotek de Copenhague.

Les exemplaires musée de la Chartreuse de Douai, musée de la Chartreuse[4] et du musée du Berry à Bourges[5] sont répertoriés sous le titre "Pourquoi naître esclave" dans la base Joconde.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]