Pourpoint

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pourpoint à maheutre.
Pourpoint
Giovanni Battista Moroni 001.jpg
Chausses portées avec un pourpoint.
Caractéristiques
Type

Le pourpoint est un vêtement du haut, porté par les hommes au Moyen Âge et à la Renaissance. Les fabricants de pourpoints s'appelaient des gipponiers. Il s'agit d'une veste courte et matelassée, couvrant le corps du cou à la ceinture. Il se porte avec des chausses et comporte un moyen de fixation pour les attacher dessus.

Le pourpoint a été inspiré par le vêtement qui se portait sous l'armure pour protéger le corps.

Le pourpoint à maheutre dispose de rembourrements en haut des manches et permet d'agrandir la carrure de son porteur (souverain, courtisan, gens de guerre).

XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

Pourpoint, vers 1610.

Au XVIIe siècle, le pourpoint est porté court. La manche typique de cette période est pleine et coupée pour montrer la chemise en dessous ; un style plus récent la montre pleine et « panée », ou coupée juste en dessous du coude et bien ajustée en dessous. Des « points » décoratifs de rubans sont tirés à travers les œillets de la culotte et de la taille du pourpoint pour maintenir la culotte en place, et sont attachés en nœuds élaborés.

Le pourpoint devient définitivement démodé au milieu du XVIIe siècle, lorsque Louis XIV lance un habit de cour consistant en un long justaucorps, un gilet, une cravate de dentelles, une perruque longue et des braies courtes (la culotte à la française) à rubans, formant l'ancêtre du costume moderne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]