Pour la suite du monde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pour la suite du monde
Réalisation Michel Brault
Pierre Perrault
Scénario Michel Brault
Pierre Perrault
Acteurs principaux

Léopold Tremblay
Alexis Tremblay
Abel Harvey
Louis Harvey
Joachim Harvey

Sociétés de production Office national du film du Canada
Pays d’origine Drapeau du Canada Canada
Genre Documentaire
Docufiction
Durée 105 minutes
Sortie 1963

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Pour la suite du monde (aux États-Unis : Of Whales, the Moon and Men) est un film documentaire québécois, une docufiction en noir et blanc, réalisé par Michel Brault, Marcel Carrière et Pierre Perrault, sorti en 1963.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Renouvelant le cinéma documentaire, le film s’appuie sur les témoignages de deux ancêtres de l’île aux Coudres sur la vie des insulaires. Leur langue typique va bientôt disparaître, leur évocation du travail en mer, de la place des éléments et de leur rôle dans la pêche au « marsouin » (Béluga) est centrale dans tout le film. Leurs récits sont la voie d’accès privilégiée à la vie d’une communauté avec un sens poussé des traditions et un grand respect de la nature. Le film est l’occasion pour les jeunes hommes de revivre avec les plus vieux la pêche interrompue depuis 1924. Se transmet d’une génération à l’autre une culture en héritage… pour la suite du monde et finira dans un parc aquatique.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Les participants au documentaire sont des insulaires.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1963 : Mikeldi d’or au Festival international du documentaire et de films brefs de Bilbao à Michel Brault et Pierre Perrault
  • 1964 : Film de l’année au Canadian Film Award
  • 1984 : Classé au 8e rang des meilleurs films canadiens de tous les temps au Festival international du film de Toronto
  • 1985 : Mention au Festival international du Cinéma de Troia, Portugal
  • 1994 : Mention spéciale au Festival international de films ethnographique et anthropologiques de Nuoro, Italie
  • 2008 : Premier film québécois à obtenir la cote 1, soit chef-d'œuvre, de Médiafilm.

Nominations[modifier | modifier le code]

  • 1963 : Le film est en compétition officielle au Festival de Cannes (premier long métrage canadien à y être présenté[1]).

Chiffres[modifier | modifier le code]

  • Coût de production: 80 000 $
  • Profit:
  • Redistribué en 2005.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]