Poundbury

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une vue de Pondbury, Dorset
Vue de Poundbury, Dorset. Tous les bâtiments des "New Towns" sont conçus de manière à refléter l'architecture traditionnelle. A gauche, le "Brownsword Hall" par l'architecte John Simpson.

Pounbury est une New Town, un nouveau village, près de Dorchester dans le comté de Dorset en Angleterre.

Le village est construit selon les vues du prince Charles de Galles en remettant en question les schémas urbanistiques de l'Après-guerre, sur un terrain lui appartenant. Le Prince est connu pour ses idées à l'opposé de la vision contemporaine de ce que doivent être des villes et de l'architecture.

Le village est construit selon un modèle traditionnel de zone urbaine dense plutôt qu'un schéma de banlieue. Le but est de créer une communauté intégrée de boutiques, bureaux, logements privés et logements sociaux. Il n'y a pas de zones délimitées. Selon ses architectes, le village est organisé autour des personnes et non des voitures. Ils déclarent fournir un environnement de haute qualité via l'architecture, par la sélection des matériaux de construction, les panneaux indicateurs et l'aménagement paysager. Pour éviter des travaux permanents, les canalisations d'eau, les conduites de gaz, les câbles téléphoniques et électriques sont regroupés dans des conduites souterraines uniques. Les parties communes sont entretenues par une société spécialisée appartenant aux résidents.

Sous certains aspects, le projet montre des similitudes avec l'Urbanisme néo-traditionnel, originaire des États-Unis, si ce n'est que les influences architecturales sont bien sûr européennes. La construction des maisons est plutôt traditionnelle, avec des caractéristiques telles que des fenêtres obstruées par des briques, une particularité qu'on retrouve dans de nombreux anciens bâtiments britanniques (à cause de l'Impôt sur les portes et fenêtres).

Les plans généraux ont été développés à la fin des années 1980 par l'architecte européen Léon Krier, et la construction proprement dite commença en octobre 1993. Les plans de Krier furent critiqués pour le mélange d'un trop grand nombre de styles continentaux, et l'utilisation de matériaux de construction ne provenant pas de la région, ce qui n'était pas cohérent avec les traditions de Dorchester. Il est prévu que les quatre phases de développement soient terminées en 25 ans avec, au total, 2 500 domiciles pour une population d'approximativement 6 000 habitants.

Des cartes de vœux d'Andrew Brownsword, entrepreneur, ont financé la construction du marché de Poundbury, évaluée à 1 million de livres sterling, conçu par John Simpson à partir de modèles anciens, particulièrement ceux de Tetbury.

Suivant les principes de l'Urbanisme néo-traditionnel, Poundbury avait pour intention de réduire la dépendance à l'automobile et encourager la marche, la bicyclette et l'emploi des transports en commun. Toutefois, une étude effectuée à la fin de la première phase a démontré que l'utilisation de la voiture était plus élevée à Poundbury que dans les districts ruraux avoisinants de West Dorset.[1]

En plus de centres 'activités plus petits, Poundbury abrite "Dorset Cereals" qui emploie plus de 100 personnes dans son usine locale, produisant une variété de müesli, gruau et barres tendres. Cette production témoigne du lien étroit entre Poundbury et le Prince de Galles. Les céréales sont disponibles localement, mais sont également exportées à travers 70 pays[2].

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. WATSON, G., BENTLEY, I., ROAF, S. and SMITH, P., 2004. Learning from Poundbury, Research for the West Dorset District Council and the Duchy of Cornwall. Oxford Brookes University
  2. home : Dorset Cereals - honest, tasty real unadulterated breakfast pleasure, muesli, porridge and cereal

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes (en anglais)[modifier | modifier le code]