Poudre sans fumée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La poudre sans fumée est une substance explosive à base de nitrocellulose (coton-poudre gélatinisé) utilisée pour le chargement des munitions. Elle fut inventée en 1884 par l'ingénieur principal Paul Vieille au Laboratoire central des poudres et salpêtres à Paris. Initialement désignée « Poudre V » elle fut re-baptisée Poudre B puis modifiée en poudre BF en 1887 et enfin Poudre BN3F avant la Première Guerre mondiale. Elle introduit, pour la première fois au monde, une poudre pour l'armement laissant très peu de résidus de combustion et ne produisant pas de fumée pendant le tir. De surcroît, elle était trois fois plus puissante, à poids égal, que la poudre noire.

À noter qu'Alfred Nobel suivit en 1887 avec la ballistite, mélange à parties égales de nitroglycérine et de nitrocellulose. De la ballistite de Nobel est dérivée la cordite inventée en Grande-Bretagne et qui fut également largement utilisée pour l'armement portatif et l'artillerie.

Plusieurs salles sont consacrées à Paul Vieille dans le musée technique des poudres d'armement à la poudrerie nationale de Sevran-Livry.

Toutes les poudres sans fumée modernes, utilisées dans le chargement de munitions très diverses, sont fondamentalement des dérivées des poudres inventées en France par Paul Vieille en 1884 puis modifiées par Alfred Nobel en 1887.

Voir aussi[modifier | modifier le code]