Poste centrale du Louvre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Poste centrale du Louvre
Post office street of Louvre (Paris).jpg
Présentation
Type
Architecte
Construction
Inauguration
Statut patrimonial
Bâtiment protégé par le PLU parisien (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Adresse
Coordonnées
Façade (côté rue du Louvre) du bureau Paris-Louvre.

La poste centrale du Louvre, anciennement l'hôtel des Postes, est un bureau central de La Poste situé au 52 de la rue du Louvre, dans le 1er arrondissement de Paris. Le bâtiment a été dessiné par l'architecte Julien Guadet. Du fait des travaux de rénovation, les services de ce bureau de Poste sont actuellement dans un bureau de remplacement[1] situé à 400 mètres, au 16 rue Étienne-Marcel.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'hôtel d'Armenonville[modifier | modifier le code]

En 1757, l’hôtel d’Armenonville est acheté par Laurent Destouches pour le compte de Louis XV afin d’y installer l’administration des Postes. Il était situé rue de la Plâtrière, actuelle rue Jean-Jacques-Rousseau, entre les rues Coq-Héron, Verdelet et Coquillière[2].

L'hôtel des Postes[modifier | modifier le code]

L'hôtel d'Armenonville étant devenu insalubre et trop exigu, et le plan du quartier ayant été substantiellement modifié dans le cadre des transformations de Paris sous le Second Empire, l'hôtel est totalement démoli à la fin du XIXe siècle. C’est à l’architecte Julien Guadet qu’est confiée la construction de l'actuel bâtiment à l’emplacement du précédent, entre 1878 et 1886, dans une parcelle redessinée par le percement des rues du Louvre et Étienne-Marcel. Il est officiellement inauguré le 14 juillet 1888.

Lors de l'été 2009, le bureau a subi des travaux (un bureau de poste voisin a, pendant cette période, été ouvert pendant la nuit) et l'ancienne rangée de guichets munis de vitres a été remplacée, comme dans de nombreux autres bureaux de poste, par des comptoirs et par des tables isolées situées à différents emplacements. Des présentoirs de marchandises vendues par La Poste ont également été installés au centre de l'espace.

Depuis fin mai 2015, le bureau de poste a fermé ses portes pour une rénovation, dans le cadre du projet global de restructuration. Un bureau de poste de remplacement a ouvert au 16 rue Étienne-Marcel[1], avec les mêmes services et la même amplitude horaire[3].

Présentation et particularités[modifier | modifier le code]

Ce lieu assure un service singulier aux particuliers, entreprises et administrations car c'est le seul bureau de poste français à être ouvert toute la nuit, à l'exception du créneau allant de h à h 30 du matin, réservé à des opérations informatiques de maintenance et de sauvegarde, sept jours sur sept, toute l'année.

En outre, tout courrier déposé dans le bureau avant minuit se voit apposer un cachet comportant la date du jour, même si le courrier ne part, de fait, que le lendemain. Ses heures d'ouverture rendent cette agence précieuse pour toute démarche nécessitant le respect d'une date butoir (déclaration et paiement d'un impôt, inscription à un concours administratif, recours de procédure judiciaire ou administrative, envoi de procurations de vote, etc.).

Même si le bureau en lui-même est ouvert la nuit, toutes les opérations ne sont pas possibles à toute heure. Par exemple, la philatélie n'est disponible qu'aux heures habituellement ouvrables. Depuis le 1er janvier 2006 et le passage à La Banque postale, les opérations financières ne sont plus possibles le week-end (sauf s'agissant d'un retrait d'urgence limité à un certain montant).

Projet de rénovation[modifier | modifier le code]

Un projet de rénovation et de réorganisation est proposé en 2012 : les travaux, menés par l'architecte Dominique Perrault débutent en 2015 et prendront fin en 2018. Ce projet a pour but de réaffecter les 35 000 mètres carrés de locaux du plus grand centre de distribution de courrier en France, lequel a sous sa responsabilité quatre arrondissements de la capitale. Le projet prévoit de transformer le bâtiment, notamment en le faisant transiter vers un usage mixte. Outre La Poste, il accueillera des logements sociaux, un hôtel sur les deux derniers étages (ainsi qu'un restaurant et une terrasse panoramique) et une place intérieure végétalisée organisée autour de commerces. L'accueil du public se fera toujours au rez-de-chaussée et les sous-sols abriteront toujours le parking des véhicules postaux ; le premier étage et son entresol deviendront des bureaux. D'un coût de 80 millions d'euros, le projet vise les certifications environnementales HQE, LEED, BREEAM et Patrimoine Habitat et Environnement ; on comptera ainsi des panneaux solaires sur les toits, un système de récupération de l'eau de pluie et une toiture végétale[4]. Cependant, ce projet ne fait pas l'unanimité parmi les défenseurs du patrimoine qui estiment qu'il modifiera de façon substantielle l'aspect et la vocation et du bâtiment qui devrait être utilisé à des fins non commerciales qui ne le dénatureraient pas. De plus, les défenseurs du patrimoine déplorent que le projet implique la destruction de nombreuses structures intérieures d'origine. Les associations « Paris historique » et « Sauvons la poste du Louvre et le patrimoine postal national » ont demandé à ce sujet un débat public qui implique les citoyens dans les décisions futures.

Horaires d'ouverture et des levées[modifier | modifier le code]

Jour Horaires d'ouverture[5] Levée des lettres et des colis[6] Levée des lettres pour l'Île-de-France Levée des colis Chronopost
Lundi hh & h 30h 18 h 20 h 22 h
Mardi hh & h 30h 18 h 20 h 22 h
Mercredi hh & h 30h 18 h 20 h 22 h
Jeudi hh & h 30h 18 h 20 h 22 h
Vendredi hh & h 30h 18 h 20 h 22 h
Samedi hh & h 30h 15 h 15 h 17 h 30
Dimanche 10 hh (pas de levée) (pas de levée) (pas de levée)

Accès[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles de journaux[modifier | modifier le code]

  • Jacques-Franck Degioanni, « Dominique Perrault dévoile son projet pour la Poste de la rue du Louvre », Le Moniteur,‎ (lire en ligne).
  • Béatrice de Rochebouet, « Coup d'envoi de la rénovation de la poste du Louvre », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  • Anne-Marie Fèvre, « Dominique Perrault fidèle au poste », Libération,‎ (lire en ligne).
  • Bénédicte Bonnet Saint-Georges, « La Poste du Louvre ne sera pas classée, mais elle sera cassée », La Tribune de l'art,‎ (lire en ligne).
  • Mathilde Visseyrias, « Un hôtel design à la Poste du Louvre », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  • Christine Henry, « C’est parti pour le gigantesque chantier de la Poste du Louvre », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  • Jean-Yves Guerin, « À Paris, la Poste de la rue du Louvre entame sa mue », Le Figaro,‎ (lire en ligne)

Sources sur le web[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]