Post-matérialisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Post-matérialisme est une théorie énoncée dans les années 1970 par Ronald Inglehart en sociologie selon laquelle les valeurs individuelles seraient passées de matérielles, économiques et physiques à post-matérielles, centrées sur l’autonomie et l’expression individuelle[1].

Cependant, la montée du post-matérialisme qui devait être rapide d'après Ronald Inglehart ne s'est pas produite, et les attentes matérialistes se sont même renforcées[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Critique sur Persée Le post-matérialisme revisité : R. Inglehart persiste et signe
  2. Le retour du matérialisme?, Pierre Bréchon, 2010

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Roland Benedikter, Postmaterialismus - Die zweite Generation. Volume 1: Einfuehrung in das postmaterialistische Denken (2001), Volume 2: Der Mensch (2001), Volume 3: Die Arbeit (2001), Volume 4: Die Natur (2002), Volume 5: Das Kapital (2003), Volume 6: Die Globalisierung (2004), Volume 7: Perspektiven postmaterialistischen Denkens (2005). Vienna, Passagen Verlag 2001-2005.
  • L'individualisation des valeurs, Pierre Bréchon, Olivier Galland extrait en ligne

Lien externe[modifier | modifier le code]