Position accroupie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Petit garçon accroupi.

La position accroupie est une posture de l'être humain et des bipèdes dans laquelle le poids du corps repose sur les pieds (comme en station debout) mais les genoux sont plus ou moins pliés, jusqu'à éventuellement amener les fesses à reposer sur les mollets ou les talons. Dans cette position, le tronc est donc vertical.

Définition[modifier | modifier le code]

L’« accroupissement »[1], la « position accroupie »[2] ou la « station accroupie »[3], est pour les mammifères bipèdes une manière de se tenir assis sur les talons, après fléchissement des jambes.

Une personne accroupie repose sur le sol avec flexion des cuisses sur le tronc et des jambes sur les cuisses. Symptomatiquement chez l’être humain, cette position s'observe souvent chez des enfants terrorisés ou atteints de cardiopathies congénitales[4]. Suivant cette définition, le Scribe accroupi assis en tailleur[5] et les statues accroupies celtiques en ronde-bosse[6] ne sont pas accroupis[7],[8], leurs cuisses n’étant pas pliées sur le tronc ; par contre le Garçon accroupi de Michel-Ange respecte cette définition. En effet l’accroupissement est parfois confondu avec la flexion des jambes[9], comme en anglais où le verbe « squat » désigne simultanément maintenir la position et fléchir les jambes[10].

Comme en atteste son étymologie[11], la position assise sur la croupe est une caractéristique de certains quadrupèdes domestiques comme le chien ou le cheval.

L'accroupi chez les mammifères[modifier | modifier le code]

Chez plusieurs espèces de singes, la position accroupie avec flexion complète est la posture la plus fréquente. Comme chez d'autres mammifères, elle est mobilisée dès que les membres supérieurs sont occupés à une manipulation telle que la consommation d'un aliment.

Chez l'homme de civilisation occidentale, les muscles et les articulations étant sollicités de façon inhabituelle, la position accroupie n'est pas confortable ou n'est pas choisi pour se reposer, tout position assise l'étant davantage. Elle présente plusieurs intérêts dans l'adaptation aux circonstances. Il s'agit souvent de se rapprocher du sol pour divers avantages : moindre exposition aux regards ou relatif changement de point de vue ; rapprochement d'objets au sol comme dans des jeux ou pour travailler la terre ou encore pour la préhension et soulèvement de charges, etc. À l'avantage de la proximité du sol, s'ajoutent par une forme de « dégagement » du bassin et du bas-ventre par rapport aux cuisses et aux jambes de meilleures conditions pour les actions musculaires d'excrétion ainsi que pour accoucher.

Deux petites filles accroupies au Viêt Nam.

En 1934, l’ethnologue Marcel Mauss donne une conférence sur les techniques du corps[12], dont la transcription de 1936 est devenue un grand classique des sciences sociales et un des textes les plus commentés en anthropologie[13] : « Nous ne savons plus nous accroupir. Je considère que c’est une absurdité et une infériorité de nos races, civilisations, sociétés. (…) La position accroupie est, à mon avis, une position intéressante que l’on peut conserver à un enfant. La plus grosse erreur est de la lui enlever. Toute l’humanité, excepté nos sociétés, l’a conservée. »


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « ACCROUPISSEMENT : Définition de ACCROUPISSEMENT », sur www.cnrtl.fr (consulté le 21 décembre 2017)
  2. Éditions Larousse, « Définitions : accroupissement - Dictionnaire de français Larousse », sur www.larousse.fr (consulté le 21 décembre 2017)
  3. « ACCROUPI : Définition de ACCROUPI », sur www.cnrtl.fr (consulté le 21 décembre 2017)
  4. Vitorio Delage, « Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine », sur dictionnaire.academie-medecine.fr (consulté le 21 décembre 2017)
  5. Le Scribe accroupi (lire en ligne)
  6. Guillaumet, Jean-Paul, « Les personnages accroupis : essai de classement », Supplément à la Revue archéologique du centre de la France, vol. 24, no 1,‎ (lire en ligne)
  7. « Accroupi en tailleur… ? | lespetitspois.fr », sur www.lespetitspois.fr (consulté le 21 décembre 2017)
  8. « 13 | décembre | 2016 | lespetitspois.fr | Page 13 », sur www.lespetitspois.fr (consulté le 21 décembre 2017)
  9. Gouvernement du Canada, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada, Bureau de la traduction, TERMIUM®, « ACCROUPISSEMENT [6 fiches] - TERMIUM Plus® — Recherche - TERMIUM Plus® », sur www.btb.termiumplus.gc.ca (consulté le 21 décembre 2017)
  10. (en) « Definition of SQUAT », sur www.merriam-webster.com (consulté le 21 décembre 2017)
  11. « ACCROUPI : Etymologie de ACCROUPI », sur www.cnrtl.fr (consulté le 21 décembre 2017)
  12. Marcel Mauss, « Les techniques du corps », Journal de Psychologie,‎ , p. 12 (lire en ligne)
  13. Jean-François Bert, Les techniques du corps de Marcel Mauss : Dossier critique, Publications de la Sorbonne, , 168 p. (présentation en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]