Pausilippe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Posillipo)
Aller à : navigation, rechercher
Pausilippe
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Campanie
Ville Naples
Coordonnées 40° 48′ 20″ nord, 14° 12′ 12″ est
Localisation
Image illustrative de l'article Pausilippe

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir sur la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Pausilippe

Géolocalisation sur la carte : Naples

Voir la carte administrative de Naples
City locator 14.svg
Pausilippe

Géolocalisation sur la carte : Naples

Voir la carte topographique de Naples
City locator 14.svg
Pausilippe

Le Pausilippe (en italien Posillipo ; en napolitain Pusilleco) est une banlieue collinaire résidentielle en bord de mer, située au nord ouest de la baie de Naples. Frazione jusqu'en 1925, elle est depuis intégrée administrativement comme quartier.

Panorama depuis la via Orazio.
La colline de Posillipo au XIXe siècle.
Marine de Giacinto Gigante en 1884.

Célèbre pour son panorama, Pausilippe est un ancien lieu de villégiature des riches Romains de l'Antiquité. Son nom dérive d'une des plus somptueuses villas maritimes de l'aristocratie romaine, du Ier siècle de notre ère, nommée Pausilypon, (du grec ancien παυσίλυπον, qui signifie « (lieu) où finissent les chagrins »).

Description[modifier | modifier le code]

La colline[modifier | modifier le code]

Elle est traversée par trois voies principales presque parallèles : la via Posillipo qui longe la côte jusqu'à Mergellina, la via Francesco Petrarca en position plus élevée et la via Alessandro Manzoni. Pour éviter la paralysie du trafic urbain dans la  via Petrarca , causée par des automobilistes tombés sous le charme du site, la municipalité a dû aménager des parkings et une longue terrasse panoramique. Dans la partie haute, l'autre artère importante est la via Orazio où se trouvait, jusqu’aux années 1990, le fameux pino di Posillipo, symbole de l'oléographie napolitaine du XXe siècle, remplacé par un autre pin parasol (Pinus pinea).

Le "Grand Rocher" de Marechiaro.

Le quartier[modifier | modifier le code]

Le quartier est composé de différentes zones : Villanova di Posillipo (ou bien Porta di Posillipo), Casale di Posillipo, Santo Strato, et le plus connu de tous, Marechiaro, avec le caractéristique "Grand Rocher". Dans les années 1960, Marechiaro a été un des endroits symboles de la dolce vita en Italie, devenu fameux grâce à ses fréquentations hollywoodiennes et à ses restaurants typiques de pêcheurs. Ce qui va le plus contribuer à sa mythification est la chanson napolitaine ; les « Archives de la chanson napolitaine » témoignent de presque deux cents chansons classiques dédiées à cette petite zone du Pausilippe. Le Pausilippe est également le quartier où se déroule un roman de Sandor Marai, Le Miracle de San Gennaro, dans lequel il évoque la vie quotidienne des Napolitains en 1949 et leur attachement aux miracles, avant de se pencher sur la question d'une possible rédemption de l'humanité.

La pointe du cap[modifier | modifier le code]

Il abrite une aire marine protégée, de 42 hectares et créée en 2002, dite « Parco Sommerso di Gaiola » (Parc submergé de Gaiola), du nom des deux îlots situés à peu de mètres de distance du rivage pausilippien. Une grande partie de la zone côtière de l'actuel parc, occupée jadis par la villa Pausilypon (it), offre une visite aussi sous-marine - sans doute due au phénomène de bradyséisme - où se découvrent les vestiges de villas maritimes, carrières de tuf jaune, nymphées et murenario (vivier à murènes).

Monuments[modifier | modifier le code]

Statue de Dionysos provenant (?) de Posillipo.

De nombreux monuments et sites d'intérêt historico-artistique parsèment le quartier parmi lesquels : Le parco Virgiliano où serait inhumé le poète Virgile, de nombreuses villas comme la villa Rosebery, résidence d'été du Président de la République italienne, la galerie de la Grotta di Seiano qui permettait de rejoindre les ports romains de Pozzuoli et Misène. C’est aussi le lieu de naissance de Franco Alfano, compositeur italien, connu pour avoir complété le dernier opéra de Puccini en 1926.

Autres monuments[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

L'homonyme cercle nautique, distingué de nombreux trophées, est surtout réputé pour son équipe de water-polo.

Articles connexes[modifier | modifier le code]