Posavina (cheval)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 13 septembre 2019 à 09:56 et modifiée en dernier par Pautard (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.

Posavina
Image illustrative de l’article Posavina (cheval)
Région d’origine
Région Drapeau de la Croatie Croatie
Région d'élevage Drapeau de la Croatie Croatie, Drapeau de la Slovénie Slovénie, Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine
Caractéristiques
Morphologie Cheval de trait
Taille 1,40 m à 1,50 m
Poids 500 à 650 kg
Robe Généralement bai
Tête Longue
Pieds Plats
Caractère Calme
Autre
Utilisation Travail agricole et forestier, traction
Posavac blanc

Le Posavina (croate : Posavac, slovène : Posavski konj) est une race de chevaux de trait originaire de la région du même nom en Croatie, dans les Balkans. D'assez petite taille, il est réputé rustique et résistant aux maladies. Les populations sont réparties entre la Croatie, la Slovénie, la Bosnie-Herzégovine et la Serbie.

Histoire

Il est également connu sous les noms croates de Hrvatski posavac, et slovène de Posavski konj[1]. Ce cheval des Balkans, dont le berceau d'origine est la région de la rivière Sava, a été parfois croisés avec des chevaux arabes, ibériques, italiens, le Nonius, et le Lipizzan[2],[1]. Son stud-book est créé en 1995[1].

Description

Groupe de Posavac en liberté

Le Guide Delachaux indique une taille moyenne de 1,43 m chez les femelles et 1,50 m chez les mâles, pour un poids moyen de 500 à 650 kg[2]. DAD-IS fournit des mesures de référence plus réduites, 1,40 m chez les femelles et 1,43 m chez les mâles, pour 500 à 600 kg[1].

La tête est longue, pourvue de grands yeux et de petites oreilles bien écartées[2]. L'encolure, puissante, est courte[2]. La croupe est large, avec une queue attachée bas[2]. Les membres sont terminés par de larges sabots plats, caractéristique typique des chevaux élevés dans les zones marécageuses[2]. Les crins sont abondants[2] et souvent ondulés.

La robe est le plus souvent baie sous toutes ses nuances, plus rarement noire ou grise, les marques blanches étant rares[2].

La race est réputée résistante aux maladies, et bien adaptée aux conditions climatiques extrêmes, en particulier en zone marécageuse[1]. Ces chevaux sont généralement complémentés en foin durant l'hiver[2].

Génétiquement, les chevaux de Croatie et de Slovénie sont les mêmes, la population slovène ayant été importée depuis la Croatie[1].

Utilisations

Le Posavina est en premier lieu un cheval de travail agricole et forestier, et de traction hippomobile[2]. Présent dans l'équitation de loisir et le tourisme équestre, il est également employé en équithérapie[2].

Diffusion de l'élevage

La majorité des effectifs de la race sont présents en Croatie (en particulier dans la région de Posavina, au centre du pays), quelques-uns en Slovénie, et en Bosnie-Herzégovine[3]. Les effectifs croates se situaient entre 4500 et 5000 têtes en 2016[1], les effectifs slovènes étaient de 1 260 têtes en 2011[4].

La race est considérée comme étant en danger d'extinction sur DAD-IS (2018)[1].

Notes et références

  1. a b c d e f g et h DAD-IS.
  2. a b c d e f g h i j et k Rousseau 2016, p. 145.
  3. Ante Ivanković, Jelena Ramljak, Peter Dovč, Nikolina Kelava, Miljenko Konjačić (2009). Genetic structure of three Croatian horse breeds: implications for their conservation strategy. Italian Journal of Animal Science 8 (4): 677–689. DOI 10.4081/ijas.2009.677.
  4. Breed data sheet: posavski konj/Slovenia. Domestic Animal Diversity Information System of the Food and Agriculture Organization of the United Nations. Accessed October 2013.

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • [Ivanković et al. 2005] (en) A. Ivanković, P. Dovč, P. Caput, P. Mijić et M. Konjačić, « Genetic characterisation of the Croatian autochthonous horse breeds based on polymorphic blood proteins and mtDNA data », dans Conservation genetics of endangered horse breeds, Wageningen Academic Pub, , 187 p. (ISBN 9076998795 et 978-90-76998-79-4, ISSN 0071-2477, lire en ligne), p. 105-110
  • [Rousseau 2016] Élise Rousseau (ill. Yann Le Bris), Guide des chevaux d'Europe, Delachaux et Niestlé, (ISBN 978-2-603-02437-9), « Posavac », p. 145. Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'articleVoir et modifier les données sur Wikidata