Posadas (Argentine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Posadas.
Posadas
Blason de Posadas
Héraldique
Image illustrative de l'article Posadas (Argentine)
Administration
Pays Drapeau de l’Argentine Argentine
Province Drapeau de la Province de Misiones Misiones
Département Capitale
Maire Orlando Franco
Frente Renovador
Code postal N3300
Indicatif téléphonique 376
Démographie
Gentilé posadeño/a
Population 252 981 hab. (2001)
Densité 821 hab./km2
Géographie
Coordonnées 27° 23′ 53″ S 55° 54′ 22″ O / -27.397995, -55.906154 ()27° 23′ 53″ Sud 55° 54′ 22″ Ouest / -27.397995, -55.906154 ()  
Altitude 120 m
Superficie 30 800 ha = 308 km2
Divers
Fondation
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Argentine

Voir la carte administrative d'Argentine
City locator 14.svg
Posadas

Géolocalisation sur la carte : Argentine

Voir la carte topographique d'Argentine
City locator 14.svg
Posadas
Liens
Site web http://www.posadas.gov.ar

Posadas est une ville d'Argentine et la capitale de la province de Misiones ainsi que le chef-lieu du département Capital de la province. Elle est construite sur la rive gauche du grand fleuve Paraná, au sud-ouest de la province et face à la ville paraguayenne d'Encarnación. On y accède par la route nationale 12.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de 2001 le nombre d'habitants était de 252 981, soit une croissance intercensitaire de 25,44 % par rapport à 1991, c’est-à-dire nettement plus que la moyenne nationale de près de 10 %.

C'est la ville la plus peuplée de la province de Misiones et son centre administratif, commercial et culturel. L'origine de la ville est l'existence d'un port sur le Río Paraná. Mais sa croissance fut tardive car la province fut l'un des derniers territoires d'Argentine à se peupler. Cependant actuellement c'est une des villes les plus actives et montrant le plus fort dynamisme démographique de toute la région du nord-est argentin. La majorité des habitants sont des descendants d'Italiens et d'Espagnols. Mais il en existe aussi beaucoup d'autres origines ou ethnies (Allemands, Français, Irlandais, Polonais, Ukrainiens et Russes). De plus, depuis des années, Posadas reçoit un important flux de migration, principalement de l'intérieur de la province ainsi que du Paraguay et du Brésil. Son influence s'étend sur la ville de Garupá, avec laquelle elle forme le Grand Posadas. L’aire métropolitaine de Posadas (Grand Posadas), soit un territoire allant jusqu’à Garupá et Candelaria, compte aujourd’hui près de 323.729 habitants. Le pont San Roque González de Santa Cruz, construit au-dessus du Río Paraná l'unit à la cité voisine d'Encarnación, au Paraguay.

La ville est aussi le siège de l'évêché de Posadas (Diocèse de Posadas), lequel a désigné comme patron de la ville San José Obrero.

Sport[modifier | modifier le code]

Le principal club de football de la ville est Crucero del Norte, évoluant en deuxième division.

Géographie[modifier | modifier le code]

À l'origine la ville de Posadas occupait uniquement la zone de forêt-galerie qui court le long du Paraná (un rien plus large qu'ailleurs en cet endroit), mais sa forte croissance a fait qu'elle a débordé sur les régions de savane typique du sud de la province de Misiones. Le relief présente des collines pas très hautes, mais avec des dénivellations parfois abruptes, sauf dans la zone toute proche du fleuve. L'aire urbaine s'étend sur 8 km vers le sud au départ du fleuve et sur 6 km à l'ouest du coude effectué ici par le Río Paraná.

Le Río Paraná[modifier | modifier le code]

La ville est installée sur un massif basaltique d'une très forte résistance à l'érosion. Il y a des milliers d'années, ce massif formait une barrière infranchissable pour le fleuve qui tournait alors à gauche (à l'est) et continuait ainsi sa course pour déboucher dans l'Atlantique quelque part dans l'État brésilien du Rio Grande do Sul ou plus vraisemblablement dans la vallée actuelle de l'Uruguay. Puis le fleuve fut capté à cet endroit par un affluent du Paraguay actuel et commença à suivre le cours que nous lui connaissons. C'est ce massif et son franchissement qui ont causé le double virage à 90° du fleuve, d'abord vers le nord, puis vers l'ouest grâce à quoi la ville est entourée d'eau à l'est et au nord.

La rive du Río Paraná est très différente dans le secteur est de la rive, par rapport au secteur nord. À l'est la plus grande partie de cette rive est constituée de terrains bas, tandis qu'au nord elle est constituée de falaises abruptes qui forment un paysage très impressionnant et pittoresque. Ce qui fait qu'elle est très recherchée par les classes aisées de la cité, tandis que la rive est héberge des quartiers populaires.

Le lac du barrage de Yacyretá s'étend actuellement jusqu'aux limites ouest de la ville atteignant Garupá. Mais il est prévu que le niveau de la retenue monte prochainement de 7 mètres, ce qui provoquera d'importants changement dans la physionomie locale, surtout sur la rive nord (quartiers chics) où on a déjà délogé les habitants du bord de l'eau, et au niveau des confluents des cours d'eau (qui abondent dans cette région fort arrosée). On a déjà construit l'avenida Costanera (avenue riveraine) en tenant compte de cette future montée des eaux.

Galerie photographique[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Liens externes[modifier | modifier le code]