Porton Down

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Entrée de Porton Down.

Porton Down est une zone gouvernementale de recherche militaire située près de Porton (en) au Royaume-Uni.

Elle abrite le Defence Science and Technology Laboratory (Dstl) qui est l'un des établissements gouvernementaux les plus sensibles et secrets du pays en termes de recherche militaire.

À proximité se trouve le MoD Boscombe Down (en) exploité par QinetiQ.

Lieux[modifier | modifier le code]

Recherches pour le compte du gouvernement britannique[modifier | modifier le code]

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Après-guerre[modifier | modifier le code]

Au XXIe siècle[modifier | modifier le code]

Dénominations et lieux associés[modifier | modifier le code]

Recherches non gouvernementales[modifier | modifier le code]

Controverses[modifier | modifier le code]

Expériences en plein air[modifier | modifier le code]

Expériences à sujets humains[modifier | modifier le code]

Effets du sarin[modifier | modifier le code]

En 1953, dans l'étude des effets du sarin, une expérience mal conduite provoqua la mort de Ronald Maddison.

Effets du LSD[modifier | modifier le code]

En février 2006, trois anciens militaires reçurent des dédommagements dans un accord extrajudiciaire après avoir déclaré qu'on leur avait administré du LSD sans leur consentement dans les années 1950[1],[2]. En 2008, le ministère de la Défense paya 3 millions de livres à trois cent soixante sujets de tests, sans reconnaîtrede responsabilité[3].

D'après un article de 2005 du Guardian, le laboratoire de Porton Down avait agi sur ordre du service d'espionnage MI6, qui espérait que le LSD permettrait de faire parler des gens contre leur volonté. Selon le même article, les anciens militaires qui dénonçaient les tests du LSD qu'on avait pratiqués sur leurs personnes affirmaient qu'à l'époque, ils croyaient participer à la recherche d'un traitement du rhume[4].

Confidentialité[modifier | modifier le code]

Culture de cannabis[modifier | modifier le code]

Expériences sur des animaux[modifier | modifier le code]

Autopsies d'extra-terrestres[modifier | modifier le code]

Selon le Daily Mail, des groupes amateurs d'OVNI affirmèrent en 2008 que des corps d'extra-terrestres avaient été apportés à Porton Down à la suite du crash d'OVNI de Berwyn (en) qui serait survenu le 23 janvier 1974 dans le nord du Pays de Galles[5]. Le gouvernement britannique explique sur son site web que « aucun extra-terrestre, mort ou vif, n'a jamais été conduit à Porton Down ni dans aucun autre site du DSTL (en) »[6].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « MI6 payouts over secret LSD tests », BBC News, 24 février 2006, en ligne.
  2. Rob Evans, « MI6 pays out over secret LSD mind control tests », The Guardian, 24 février 2006, en ligne.
  3. Michael Mosley, « Inside Britain's secret weapons research facility », BBC News, 28 juin 2016, en ligne
  4. Rob Evans, « MI6 ordered LSD tests on servicemen », The Guardian, 22 janvier 2005, en ligne.
  5. (en) « New UFO witness reopens 1970s mystery of the 'Welsh Roswell' », sur http://www.dailymail.co.uk/, (consulté le 15 juillet 2018).
  6. (en) « The Truth About Porton Down — Answering the myths and misconceptions. », sur https://www.gov.uk/ (consulté le 15 juillet 2018)

    « No aliens, either alive or dead have ever been taken to Porton Down or any other Dstl site »

    .

Sur les autres projets Wikimedia :