Porto Belo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Porto Belo
Blason de Porto Belo
Héraldique
Drapeau de Porto Belo
Drapeau
Administration
Pays Drapeau du Brésil Brésil
Région Sud
État Santa Catarina Santa Catarina
Langue(s) portugais
Maire Albert Stadler (PTB)
jusqu'en 2012
Code postal 88210-000
Fuseau horaire UTC-3
Indicatif 47
Démographie
Gentilé porto belense
Population 16 118 hab.[1] (11/2010)
Densité 173 hab./km2
Géographie
Coordonnées 27° 09′ 28″ sud, 48° 33′ 11″ ouest
Altitude 1 m
Superficie 9 300 ha = 93 km2
Divers
Date de fondation
1753
Création de la municipalité Décret du
Localisation
Localisation de Porto Belo sur une carte
Localisation de Porto Belo sur une carte

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte administrative du Brésil
City locator 14.svg
Porto Belo

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte topographique du Brésil
City locator 14.svg
Porto Belo
Liens
Site web http://www.portobelo.sc.gov.br/

Porto Belo est une ville brésilienne du littoral de l'État de Santa Catarina.

Géographie[modifier | modifier le code]

Porto Belo se situe par 27º 09' 28" de latitude sud et par 48º 33' 11" de longitude ouest, à une altitude de 1 mètre.

Sa population était de 16 118 habitants au recensement de 2010[2]. La municipalité s'étend sur 93 km2[3].

Elle fait partie de la microrégion d'Itajaí, dans la mésorégion de la Vallée du rio Itajaí.

Histoire[modifier | modifier le code]

Période pré-européenne[modifier | modifier le code]

Les premiers occupants des lieux sont probablement des groupes de chasseurs-cueilleurs originaires de la vallée du rio Uruguai, arrivés sur le territoire de Santa Catarina actuel vers 3 000 ans av. J.-C. Autour de 1 000 ans av. J.-C., les premiers noyaux de tribus se forment, nommés alors « Jê ». Sur le littoral vivent des indiens de la nation Tupi-Guaraní, nommés Carijós. De la présence indigène à Porto Belo, seuls restent certains toponymes d'origine Tupi-Guarani, des pièces archéologiques et des inscriptions rupestres.

Les premiers visiteurs[modifier | modifier le code]

La région, anciennement nommée Enseada das Garoupas, est souvent visitée par les portugais dans leurs tentatives d'occuper le territoire après la découverte du Brésil. Les rapports des explorateurs sont alors toujours les mêmes : terres pauvres en or, montagnes proches du littoral, terres marécageuses, donc de peu d'intérêt pour la couronne portugaise. Ils décrivent cependant l'existence d'une anse aux eaux tranquilles, idéales pour abriter les navires des tempêtes.

En 1703, une première tentative d'occupation de la terre est mise en place. Le portugais Domingos de Oliveira Rosa se fixe dans la baie à la recherche d'or. Mais le peu de succès de sa tentative le pousse à renoncer rapidement. En 1753, le gouvernement portugais fonde une noyau de peuplement dans la région. Il envoie 60 couples depuis les Açores pour commencer une colonisation. La croissance de la petite colonie est lente et difficile de par sa situation loin du centre administration de la capitainerie de Santa Catarina et des attaques des espagnols.

Développement de la colonie[modifier | modifier le code]

En 1818, la petite colonie de Enseada das Garoupas est élevée au rang de colonie sous le nom de Nova Ericeira, après l'arrivée de 101 personnes amenées depuis Ericeira au Portugal, pour développer l'activité de pêche dans la région. Petit à petit, la population augmente et la colonie devient freguesia en 1824. La concentration de population et l'existence de divers équipements (écoles, poste militaire, église et même un chirurgien) fait de la localité un important centre à mi-chemin entre São Francisco et Desterro. La localité possède également l'un des meilleurs ports de la région, fait de grande importance car la mer est encore le principal moyen de communication à l'époque. Le nom de Nova Ericeira n'est pas vraiment appliqué et la ville continue de s'appeler Enseada das Garoupas jusqu'au 13 octobre 1832, quand elle change de nom pour Vila de Porto Belo (« village du beau port » en français), pour la beauté et la tranquillité de ses eaux. Le 13 décembre de cette même année est créé la municipalité de Porto Belo, démembrée de São Francisco.

Administration[modifier | modifier le code]

La municipalité est constituée d'un seul district, siège du pouvoir municipal[4].

Villes voisines[modifier | modifier le code]

Porto Belo est voisine des municipalités (municípios) suivantes :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]