Porte tambour (politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La porte tambour (revolving doors[1]) est une rotation de personnel entre un rôle de législateur et régulateur, et un poste dans l'industrie affecté par ces mêmes législation et régulation. Dans certains cas ces rôles sont assumés séquentiellement, mais dans certaines circonstances ils peuvent être assumés en même temps. Les analystes politiques pensent qu'une relation malsaine peut se développer entre le secteur privé et le gouvernement, basé sur l'allocation de privilèges réciproques au détriment de l'intérêt de la nation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Revolving door (politics) », Wikipedia,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]