Porte et tours du Vieux-Port de Cognac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Porte et tours du Vieux-Port de Cognac
Image illustrative de l’article Porte et tours du Vieux-Port de Cognac
Période ou style Médiéval
Début construction XIIe siècle
Fin construction XVe siècle
Propriétaire initial Jean de Valois
Destination initiale Porte de Cognac
Propriétaire actuel Ville de Cognac
Protection  Inscrit MH (1925)[1]
Coordonnées 45° 41′ 54″ nord, 0° 19′ 48″ ouest[2]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Saintonge
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente
Commune Cognac

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Porte et tours du Vieux-Port de Cognac

Géolocalisation sur la carte : Charente

(Voir situation sur carte : Charente)
Porte et tours du Vieux-Port de Cognac

L'ensemble Porte et tours du Vieux-Port de Cognac encore nommé porte Saint-Jacques est un monument situé sur les quais de la Charente dans la commune française de Cognac, département de la Charente. La porte et les tours faisaient partie de l'enceinte de la ville.

Historique[modifier | modifier le code]

Au Moyen Âge, la ville de Cognac était protégée par des murailles et adossée au fleuve. Les remparts étaient percés de trois portes, la porte Saint-Martin au sud, la porte angoumoisine à l'est et la porte Saint-Jacques à l'Ouest. La ville était reliée au quartier Saint-Jacques, de l'autre côté du fleuve par un pont qui donnait sur cette porte.

Les premières tours datant du XIIe siècle étaient carrées et c'est vers 1500 qu'ont été élevées les tours rondes actuelles[3]. Le pont médiéval a été détruit en 1855 (le pont neuf avait été terminé en 1850)[4].

Des travaux ont été entrepris au XIXe siècle, en 1816 puis de 1819 à 1824 sous la direction de Paul Abadie, de 1828 à 1839 puis en 1897 et en 1972.

Les tours ont servi de prison après la révolution, de 1789 jusqu'en 1860[4].

La porte et les tours du Vieux-Port de Cognac ont été inscrits monument historique par arrêté du 15 mai 1925[1].

Architecture[modifier | modifier le code]

Les tours sont construites en blocage à parement de pierre de taille de calcaire local.

Chaque tour possède deux salles à voûte en berceau plein-cintre. La terrasse est dallée de pierres[4].

Les gargouilles ajoutent un décor sculpté.

Gros plan sur les gargouilles

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Porte et tours du Vieux-Port », notice no PA00104322, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Coordonnées prises sur Géoportail
  3. « Porte de la ville dite porte Saint-Jacques », notice no IA00052862, base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. a b et c Cognac, Pauline Reverchon (conservateur du musée), 1973
la porte en regardant vers les quais et la Charente
les tours en gros plan

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cognac, Pauline Reverchon (conservateur du musée), 1973, à 210 exemplaires.