Porte du Paradis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Porte du paradis.
La porte du Paradis.

La Porte du Paradis est le nom de la porte d'honneur située côté est du baptistère de Florence.

Réalisée entre 1425 et 1452, elle représente une des œuvres les plus magistrales de la Renaissance.

Son auteur est Lorenzo Ghiberti assisté de ses fils Vittorio et Tomaso. Luca della Robbia, Donatello, Michelozzo y collaborent aussi, ainsi que Benozzo Gozzoli vers 1442, et Bernardo Cennini.

Entièrement en bronze doré, elle est surnommée Porte du Paradis par Michel-Ange. À la suite de la violente crue de l'Arno en 1966, les panneaux abîmés sont démontés de leur châssis, puis restaurés, et mis à l'abri dans le proche Museo dell'Opera del Duomo.

Vasari la définira comme « la plus belle œuvre qui se soit jamais vue au monde, tant chez les Anciens que chez les Modernes ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Satisfaite du travail que Lorenzo Ghiberti avait effectué sur la porte nord entre 1402 et 1424, l'Arte di Calimala commande en 1425 à l'artiste la porte est du baptistère, que Michel-Ange appela Porte du Paradis[1].

Description[modifier | modifier le code]

Style[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sophie Flouquet, « Ghiberti force les portes du Paradis », Beaux Arts magazine, août 2017, p. 48.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :