Porte-musc de Sibérie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Moschus moschiferus

Moschus moschiferus
Description de cette image, également commentée ci-après
Porte-musc
de Sibérie
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Artiodactyla
Famille Moschidae
Genre Moschus

Nom binominal

Moschus moschiferus
Linnaeus, 1758

Répartition géographique

Description de l'image Moschus moschiferus map.png.

Statut de conservation UICN

( VU )
VU A2d+3d+4d : Vulnérable

Statut CITES

Sur l'annexe  II  de la CITES Annexe II , Rév. du 29/07/1983

Le Porte-musc de Sibérie (Moschus moschiferus) est un cerf musqué que l'on retrouve dans les forêts de montagne de l'Asie du Nord-Est. C'est l'espèce la plus commune dans la taïga du sud de la Sibérie, mais il vit également dans certaines parties de la Mongolie, de la Mongolie intérieure, de la Mandchourie et de la péninsule coréenne.

Leur petite forme leur permet de se cacher des prédateurs à travers de minuscules ouvertures dans le terrain rocheux, mais aussi de courir exceptionnellement rapidement pour fuir leurs prédateurs. Étant dotés de crocs, les cerfs musqués sibériens sont en fait des herbivores et leur principale source de nutriments est le lichen.

En raison de la forte prégnance du braconnage pour sa glande musquée, la population de cerfs continue de diminuer. On s'attend à ce que la population soit réduite à au moins 30 % au cours des trois générations suivantes. Cependant, les efforts des pays visés permettent de réintroduire la population du cerf musqué.

Il est largement nocturne et ne migre que sur de courtes distances. Il préfère les altitudes de plus de 2600 m. Les adultes sont petits, et pèsent entre 7 et 17 kg.

Les caractéristiques les plus frappantes du cerf musqué en Sibérie sont ses défenses et son visage proche de celui du kangourou. Les mâles développent des dents et non des bois pour faire fuir leurs prédateurs.

Description[modifier | modifier le code]

Réparation et habitat[modifier | modifier le code]

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce Moschus moschiferus a été décrite par le naturaliste suédois Carl von Linné en 1758.

Synonymie[modifier | modifier le code]

  • Moschus sibiricus Pallas, 1779

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Liste des sous-espèces Selon Mammal Species of the World (2010)[1]
  • Moschus moschiferus arcticus
  • Moschus moschiferus moschiferus
  • Moschus moschiferus parvipes
  • Moschus moschiferus sachalinensis
  • Moschus moschiferus turowi

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]