Portail:Suisse/Tableau principal/Lumière sur/Archives 2010

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Lumiere sur Suisse.png

Les Lumière sur mettent en avant des articles liés au portail. Voir l'agenda prévisionnel pour les choix des futurs thèmes abordés.



Semaine 1 - (Du 4 au 10 janvier 2010)

Friedrich Dürrenmatt en 1989

...Friedrich Dürrenmatt

Friedrich Dürrenmatt est un écrivain et dramaturge de langue allemande et peintre suisse. Il est né le à Konolfingen dans le canton de Berne et mort le à Neuchâtel.

Petit-fils d'Ulrich Dürrenmatt, un célèbre satiriste, poète et politicien bernois, Friedrich Dürrenmatt en recevra un esprit d'interrogation qui caractérisera ses travaux ultérieurs. En fait, la mémoire de son grand-père a inspiré Dürrenmatt tout au long de sa carrière. Il écrira plus tard, « Mon grand-père a été envoyé en prison pendant dix jours à cause d'un poème qu'il avait écrit. Je n'ai pas encore été ainsi honoré. Peut-être est-ce ma faute, ou peut-être le monde a-t-il tellement périclité qu'il ne se sent plus même insulté lorsqu'il est sévèrement critiqué. »


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 2 - (Du 11 au 17 janvier 2010)

Carte de la Confédération des XXII cantons, de 1815 à 1848

...la Confédération des XXII cantons

La Confédération des XXII cantons désigne l'une des étapes de formation de la Confédération suisse, la période entre la fin de la domination française en 1813 et la création de l'État fédéral de 1848.

Suite à la chute du Premier Empire français et du régime de la Médiation, le pays rejoint la Sainte-Alliance mise en place par l'Autriche, mais reste neutre pendant les Cent-Jours, si n'est une incursion de quelques mois dans le pays de Gex, ce qui marque le dernier engagement des troupes suisses à l'étranger. Les Français partis, plusieurs cantons, partiellement appuyés par les puissances européennes, s'empressent de restaurer l'Ancien Régime alors que l'existence des nouveaux cantons, en particulier l'Argovie que Berne veut récupérer, est menacée.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 3 - (Du 18 au 24 janvier 2010)

Barrage Oberaarsee

...l'énergie en Suisse

Le secteur de l'énergie en Suisse est, de par sa structure et son importance, typique d'un pays développé. Hormis l'hydroélectricité et le bois, le pays dispose de peu de ressources énergétiques indigènes : produits pétroliers, gaz et combustible nucléaire sont importés, tant et si bien qu'en 2006 seuls 15 % des besoins finaux auront été couverts par des ressources locales.

La consommation énergétique suisse a été multipliée par cinq depuis le début du XXe siècle, passant d'environ 170 000 à 850 000 térajoules par an, la plus grande part étant aujourd'hui accaparée par les transports (35 %). Cette augmentation s'est faite en parallèle du fort développement de l'économie et de l’accroissement de la population. Secteur fortement libéralisé, la politique énergétique fédérale vise à accompagner les promesses faites à Kyoto en promouvant une utilisation plus rationnelle des énergies et le développement et, particulièrement depuis les années 1990, le développement de nouvelles sources renouvelables.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 4 - (Du 25 au 31 janvier 2010)

Panneaux indiquant les musées à Bâle

...les musées de Bâle

On entend par musées de Bâle une série de musées regroupés dans la ville de Bâle et sa proche région. Ils couvrent une vaste palette de collections principalement dédiées aux arts plastiques. Les collections abritent de nombreuses œuvres d’importance internationale. Avec au moins trois douzaines d’établissements, collections culturelles des villages périphériques non incluses, la densité de musées est particulièrement élevée comparée à celle de régions urbaines de taille similaire. Quelque un million et demi de visiteurs affluent chaque année.

Les musées, qui constituent un pilier fondamental de l’identité et de la politique culturelles bâloise, reposent sur une activité de collecte à la fois privée et nationale depuis le 16e siècle et une politique de promotion de la culture. Les musées nationaux du canton de Bâle-Ville ont vu le jour en 1661, date à laquelle la ville et l’université de Bâle rachètent le cabinet privé Amerbach. Ils constituent donc la plus ancienne collection permanente d'une collectivité publique et civile. Depuis les années 80, plusieurs collections ont été rendues accessibles dans des nouveaux musées dont l’architecture avant-gardiste a fait leur notoriété.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 5 - (Du 1 au 7 février 2010)

Vue aérienne (2009) de l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ; l'EPFL forme avec l'Université de Lausanne (UNIL) (hors de la photo) un vaste campus a proximité du lac Léman

...l'école polytechnique fédérale de Lausanne

L'École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) est une école d'ingénieurs située à Lausanne, en Suisse.

L'école fut fondée en 1853 à l'instigation de Louis Rivier, Jean Gay, Pierre-Joseph et Jules Marguet, en tant qu'école privée, sous le nom d'École spéciale de Lausanne, inspirée par l'École centrale de Paris. Elle devint le département technique de l'Académie de Lausanne publique en 1869. Lorsque cette dernière fut réorganisée et acquit le statut d'université en 1890, la faculté technique changea son nom en École d'ingénieurs de l'Université de Lausanne. En 1946, elle fut rebaptisée École polytechnique de l'Université de Lausanne (EPUL).

En 1969, l'EPUL fut séparée du reste de l'Université de Lausanne, et devint une institution fédérale sous son nom actuel, rejoignant l'École polytechnique fédérale de Zurich.

À ce jour, l'école est l'un des six établissements publics autonomes qui forment le domaine des Écoles polytechniques fédérales et dépend de l'État fédéral, contrairement aux autres hautes écoles universitaires de Suisse qui sont généralement gérées par les cantons.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 6 - (Du 8 au 14 février 2010)

Le Tribunal fédéral (Lausanne) de l'architecte Alphonse Laverrière

...le tribunal fédéral

Le Tribunal fédéral (Bundesgericht en allemand, Tribunale federale en italien, abrégé TF en français) est un tribunal suisse. Il est l'autorité judiciaire suprême de la Confédération suisse.

« Le Tribunal fédéral est l'autorité judiciaire suprême de la Confédération. »

— Art 188 al. 1 Cst

La devise du Tribunal est Lex justitia pax (Loi, justice, paix en latin).

Chaque canton possède ses propres tribunaux. Dans le cas où la décision d'un tribunal cantonal de dernière instance est contestée, il est possible de déposer un recours au Tribunal fédéral. Ce dernier examine si la décision cantonale est conforme au droit (fédéral) et, si tel n'est pas le cas, il peut annuler ou modifier l'acte attaqué.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 7 - (Du 15 au 21 février 2010)

Le premier Conseil fédéral de 1848.

...l'État fédéral de 1848

L'État fédéral de 1848 est une des étapes de formation de la Confédération suisse, la période suivant la Confédération des XXII cantons et le début du XXe siècle.

Suite aux luttes entre radicaux et conservateurs de la première moitié du XIXe siècle qui se sont achevées sur la guerre du Sonderbund, une nouvelle constitution fédérale est votée le qui définit un nouvel État fédéral et centralisé où les cantons ne sont plus indépendants mais « souverains » et cèdent certains de leurs privilèges à l'État fédéral. Cette constitution définit également les nouvelles institutions politiques, monétaires et économiques et institue la ville de Berne, où est construit le Palais fédéral, comme ville fédérale.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 8 - (Du 22 au 28 février 2010)

Alfred Escher

...Alfred Escher

Alfred Escher (* 20 février 1819 ; † 6 décembre 1882 à Zurich) est un homme politique suisse, un industriel et un pionnier dans le domaine des chemins de fer.

Alfred Escher est issu de l'ancienne famille Escher vom Glas qui a engendré beaucoup de notables, de politiciens et d’ingénieurs. Alfred Escher avait déjà tissé son réseau politique à la société d'étudiants de Zofingue. À 25 ans, Escher fut élu au Grand Conseil du canton de Zurich et, en 1846, membre de la Diète fédérale. Le , lors de la première réunion du Conseil national, il fut nommé vice-président de celui-ci. Alfred Escher fut un des fondateurs du Crédit Suisse, de la Nordostbahn, de l’École polytechnique fédérale et de la Schweizerische Rentenanstalt ainsi que le promoteur du tunnel ferroviaire du Saint-Gothard. Il peut être considéré comme un des pères de la Suisse moderne.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 9 - (Du 1 au 7 mars 2010)

Le grand écran sur la Piazza Grande

...le Festival international du film de Locarno

Fondé en 1946, le Festival international du film de Locarno est un festival de film d'auteurs indépendants disposant d'une réputation internationale. Il se déroule en Suisse dans la petite ville de Locarno dans le canton du Tessin.

Ce Festival est reconnu par la Fédération internationale des associations de producteurs de films dans la catégorie “festivals compétitifs”.

Il a pour vocation de présenter les nouvelles tendances, courants et cinéastes en promouvant le cinéma d’auteur et de qualité artistique. Les films qui y sont présentés en compétition sont inédits en dehors du pays d'origine. Pour les autres sections, les films sont inédits en Europe, sauf dans le pays d'origine.

1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 10 - (Du 8 au 14 mars 2010)

Vue de l'abbaye

...l'Abbaye d'Einsiedeln

L'abbaye d'Einsiedeln est un monastère bénédictin, situé dans la ville suisse d'Einsiedeln dans le canton de Schwytz, dédiée à Notre-Dame des Ermites, à cause des circonstances de sa fondation, dont provient également le nom d'Einsiedeln. Le monastère est une station importante du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle et la destination de nombreux pèlerins. La « Vierge noire » d'Einsiedeln dans la Gnadenkapelle est un pôle d'attraction pour pèlerins et touristes. La Communauté compte actuellement plus de 80 membres. L'abbaye ne fait pas partie d'un diocèse, elle a le statut dit de Nullius dioecesis et fait partie de la congrégation bénédictine de Suisse.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 11 - (Du 15 au 21 mars 2010)

Auguste Piccard en 1932

...Auguste Piccard

Auguste Piccard (Bâle, - Chexbres, (78 ans)) est un physicien suisse découvreur entre autres, de l'uranium-237.

Il est le frère jumeau de Jean Piccard, (1884-1963), aéronaute, le père de Jacques Piccard, (1922-2008), océanaute et le grand-père de Bertrand Piccard, aéronaute (1958- ).

Bien qu'ayant de nombreuses publications scientifiques dans divers domaines, son nom reste attaché à l'exploration de la verticalité par des moyens hydrostatiques : le ballon à hydrogène pour la stratosphère et le bathyscaphe pour les fosses marines. Dans les deux cas, un habitacle sphérique étanche, un élément de sustentation (hydrogène ou essence) et du lest (grenaille de plomb) pour contrôler l'altitude ou la profondeur.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 12 - (Du 22 au 28 mars 2010)

Carte de la Suisse et des cantons suisses

...l'histoire de la Suisse au XXe siècle

L’histoire de la Suisse au XXe siècle couvre la dernière étape de la formation de la Confédération des XXII cantons, à partir de la Première Guerre mondiale jusqu'à la création du canton du Jura.

Lors de la Première Guerre mondiale, la Suisse alémanique penche du côté des empires centraux alors que la Suisse romande, qui a plus de sympathie pour les Alliés, conteste le choix d'Ulrich Wille comme général de l'armée. La population souffre durant le conflit du manque de nourriture : en 1915 le Conseil fédéral décrète le monopole de la distribution des céréales. À la fin de la guerre, alors que le Vorarlberg vote son rattachement à la Suisse mais est finalement attribué à l'Autriche, le pays base sa politique extérieure sur la neutralité armée : la Suisse adhère en 1920 à la Société des Nations (SDN) dont le siège s'installe à Genève.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 13 - (Du 29 mars au 4 avril 2010)

Georges Claraz.

...Georges Claraz

Georges Claraz, né le à Fribourg et mort le à Lugano, est un naturaliste et explorateur suisse. Un village en Argentine dans la Province de Buenos Aires porte son nom : Jorge Claraz.

Georges Claraz est le fils d'Ambroise Claraz et de Marie Elisabeth née Buchs. Il est l'aîné de onze enfants : sept garçons et quatre filles. Sa famille d'origine savoyarde de Lanslevillard en Savoie, s'est établie à Fribourg quelques années avant sa naissance et elle y est naturalisée en 1845. Georges Claraz étudie de 1851 à 1854 à l'Université de Zurich les sciences naturelles (chimie, physique, botanique, géologie, minéralogie, cristallographie, etc.) il a comme professeurs Albert Mousson, O. Voller, le minéralogiste Jakob Christian Heusser (1826-1909) et le géologue Arnold Escher von der Linth.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 14 - (Du 5 au 11 avril 2010)

Combat de Getwill.

...la guerre du Sonderbund

La guerre du Sonderbund est une guerre civile suisse qui s'est déroulée du 3 au .

Les différentes tensions (religieuses et politiques) entre cantons suisses amènent, en 1844, sept cantons conservateurs à majorité catholique (Uri, Schwytz, Unterwald, Lucerne, Zoug, Fribourg et le Valais) à s'unir dans une coalition politique et militaire appelée Sonderbund. Les objectifs du Sonderbund sont officiellement de défendre ces cantons catholiques contre les bandes armées appelées "Corps-Francs", proches du Parti radical-démocratique alors au pouvoir, et qui ont lancé des attaques anti-catholiques, en particulier dans le canton de Lucerne.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 15 – (Du 12 au 18 avril 2010)

Vue de La Chaux-de-Fonds

...La Chaux-de-Fonds

La Chaux-de-Fonds est une ville suisse du canton de Neuchâtel, située à environ 70 km au nord-ouest de Berne dans le massif du Jura, à la frontière avec la France.

La commune a été fondée en 1656 et doit son essor et sa renommée à l'horlogerie et à la microtechnique. Entièrement détruite par un incendie en 1794, la ville a été reconstruite selon un plan en damier qui est aujourd'hui encore une originalité au sein des villes suisses. L'urbanisme particulier et l'activité principalement industrielle a fait dire à Karl Marx que la cité était une « ville-manufacture ». La ville a vu naître Le Corbusier et est un centre reconnu de l'Art nouveau ayant donné naissance à une forme de cet art connu sous le nom de Style sapin. À ce titre, elle est membre du « Réseau Art Nouveau » européen.

Depuis 2009, elle est inscrite avec sa voisine Le Locle au patrimoine mondial de l'UNESCO pour son « urbanisme horloger » qui reflète les besoins particuliers d'une activité mono-industrielle, entremêlant habitat et ateliers.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 16 - (Du 19 au 25 avril 2010)

Train des Chemin de fer rhétique traversant le viaduc de Landwasser

...le viaduc de Landwasser

Le viaduc de Landwasser est un viaduc ferroviaire se trouvant en Suisse dans le canton des Grisons. Construit entre 1901 et 1903, sa longueur est de 136 mètres et sa hauteur de 65 mètres.

Le viaduc est emprunté par le Chemin de fer rhétique (RhB). Après avoir quitté Filisur et traversé un tunnel de 216 mètres dont la sortie débouche directement sur la falaise, le train poursuit son chemin sur le viaduc qui enjambe la gorge de la Landwasser au sud de Schmitten.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 17 - (Du 26 avril au 2 mai 2010)

Col de la Bernina

...le col de la Bernina

Le col de la Bernina est un col des Alpes suisses dans le canton des Grisons. Il culmine à 2 328 mètres d'altitude. Il relie l’Engadine à la Valteline, en Italie. C'est le plus haut col de Suisse et des Alpes qui reste ouvert toute l'année.

Au sommet du col se trouvent l’hospice (Ospizio Bernina) et deux lacs : le Lej Nair, qui appartient au bassin de l’Inn et le Lago Bianco, qui appartient au bassin du Pô. Le col de Bernina se trouve sur la ligne de partage des eaux entre la mer Noire et la mer Adriatique. Il sépare également deux langues et deux cultures : l’Engadine où se parle le romanche et le val Poschiavo où se parle l’italien.

La route a été ouverte entre 1842 et 1865, mesure 38 kilomètres et a une déclivité de 10%.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 18 - (Du 3 au 9 mai 2010)

Les Romains passant sous le joug, tableau de Charles Gleyre

...la Suisse gallo-romaine

La Suisse gallo-romaine couvre l'histoire des différentes cultures peuplant le territoire de la Suisse actuelle pendant la période allant de la guerre des Gaules menée par Jules César jusqu'à l'assassinat du général Aetius en 454 et le repli des troupes romaines sur l'Italie, marquant l'entrée du territoire dans le Haut Moyen Âge.

La première mention écrite des Helvètes, population gauloise localisée sur le plateau suisse, est le fait de Jules César, alors proconsul de la Gaule narbonnaise, qui décrit leur projet d'émigration en direction de l'ouest de la France actuelle. Ce mouvement est stoppé par les troupes romaines lors de la bataille de Bibracte qui forcent les Helvètes à retourner sur leur territoire pour défendre la frontière du Rhin contre les invasions des Germains. Progressivement, les Romains vont s'installer sur le territoire actuel de la Suisse en créant successivement des colonies à Nyon, à Augst, à Avenches (qui deviendra la principale ville du pays), puis à Martigny.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 19 - (Du 10 au 16 mai 2010)

Hermann Hesse en 1927, photographié par Gret Widmann

...Hermann Hesse

Hermann Hesse (né le à Calw, Allemagne; mort le à Montagnola, Suisse) était un romancier, poète, peintre et essayiste allemand puis suisse. Il a obtenu le prix Goethe et le Prix Nobel de littérature en 1946.

Hermann Hesse est issu d'une famille de missionnaires chrétiens de confession protestante. Ses parents furent tous deux engagés pour la Mission protestante de Bâle en Inde, où sa mère, Marie Gundert, était née en 1842. Son père, Johannes Hesse, né en 1847 dans la famille d'un médecin, était d'origine germano-balte où la famille vécut à Weissenstein (aujourd'hui Paide en Estonie). Dans la petite ville de Calw, en Forêt-Noire, la famille tint à partir de 1873 une maison d'édition missionnaire sous la direction du grand-père maternel de Hesse, Hermann Gundert. Il eut cinq frères et sœurs, dont deux moururent prématurément.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 20 - (Du 17 au 23 mai 2010)

Kurt Furgler

...Kurt Furgler

Kurt Furgler, né le à Saint-Gall et mort le à Saint-Gall, est un homme politique suisse membre du Parti démocrate-chrétien (PDC). Il a été membre du Conseil fédéral pendant quinze ans et a occupé à trois reprises la fonction de président de la Confédération suisse, détenant ainsi la deuxième place de la longévité gouvernementale de l'après-guerre après celle de Max Petitpierre (1945-1961).


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 21 - (Du 24 au 30 mai 2010)

Hans Erni

...Hans Erni

Hans Erni, né le à Lucerne, est un peintre, graveur et illustrateur suisse.

Il entre en apprentissage dans un bureau de topographie puis travaille durant sa jeunesse comme dessinateur en bâtiment chez l'architecte Friedrich Felder. En 1927, il rejoint l'école d'art de Lucerne. Dès 1928, il monte à Paris étudier à l'Académie Julian qui lui attribue un prix. Il devient célèbre par la réalisation de l'image murale de l'Exposition nationale suisse de 1939 à Zurich.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 22 - (Du 31 mai au 6 juin 2010)

Les instruments de précision et les montres sont une composante importante de l'industrie suisse.

...l'économie de la Suisse

L'économie de la Suisse figure parmi les plus prospères et les plus développées au monde en dépit de l'absence de matières premières et de son absence de débouché maritime. Le taux de chômage y est structurellement bas, de même que le taux d'inflation. L'industrie, tournée vers l'exportation, est largement spécialisée dans les produits à haute valeur ajoutée, alors que les services sont dominés par le secteur bancaire.

Comme la plupart des pays européens, la Suisse est essentiellement un pays de petites et moyennes entreprises (PME) occupant moins de 500 personnes, phénomène renforcé par le développement du secteur tertiaire : plus de 99 % des entreprises privées non agricoles étaient ainsi des PME en 2005, un chiffre qui a peu varié depuis la seconde moitié du XXe siècle : l'évolution du nombre moyen d'emplois à temps plein ne montre pas de tendance à la concentration malgré le dynamisme accru des grandes entreprises privées.

La philosophie de politique économique des autorités est de conception libérale et non interventionniste, ce qui se traduit par une défense du libre-échange, l'absence relative de secteurs subventionnés — à l'exception notable de l'agriculture et des transports — et une politique régionale prudente.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 23 - (Du 7 au 13 juin 2010)

Train du Chemin de fer rhétique traversant le viaduc de Landwasser.

...le transport en Suisse

De par sa position géographique au centre de l'Europe, la Suisse possède un réseau routier et de chemin de fer dense. La traversée des Alpes constitue un enjeu stratégique pour les transports européens puisque les Alpes (qui recouvrent une bonne partie du pays) séparent le Nord et le Sud de l'Europe. Depuis les débuts de l'industrialisation des pays européens, la Suisse a dû constamment améliorer son réseau transalpin afin de favoriser son attractivité pour la localisation de nombreuses entreprises et sa position de plaque tournante des échanges.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 24 - (Du 14 au 20 juin 2010)

Picswiss AG-24-05.jpg

...la Suisse au Haut Moyen Âge

La Suisse au Haut Moyen Âge couvre l'histoire des différentes cultures peuplant le territoire suisse pendant la période allant du repli des troupes romaines sur le territoire italien jusqu'à la création de la Confédération des III cantons.

Durant cette période, la Suisse n'est pas une entité politique unie, mais se trouve au contraire divisée et morcelée entre les différents royaumes successivement burgondes et alamans, puis francs, puis enfin carolingiens, qui découpent la future Suisse au gré des héritages patrimoniaux.



1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 25 - (Du 21 au 27 juin 2010)

Murten02.jpg

...l'architecture de la Suisse

Par architecture de la Suisse sont considérées les constructions situées en Suisse ainsi que celles issues de l'activité de Suisses à l'étranger.

Les premières colonies militaires de Colonia Julia Equestris, basées à Nyon et de Colonia Augusta Raurica vont progressivement commencer la romanisation du territoire entre le Ier siècle av. J.-C. et le IVe siècle.

Au Moyen Âge se développe le christianisme. Les premiers édifices religieux sont établis aux environs de 350 à Genève et en 381 en Octodure. L'abbaye territoriale de Saint-Maurice d'Agaune est fondée en 515. Les familles dynastiques assurent leur domination par les châteaux forts.

De nouvelles villes apparaissent après le premier millénaire de l'ère chrétienne et se multiplient au XIIe siècle. Les maisons profanes de style gothique apparaissent au XIVe siècle. En Suisse alémanique les murs sont en moellons, au nord-est de la Suisse avec les étages en colombages et des oriels, en Suisse romande on utilise de préférence la pierre de taille.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 26 - (Du 28 juin au 4 juillet 2010)

R federer.jpg

...Roger Federer

Roger Federer est un joueur de tennis suisse né le à Bâle.

Federer a commencé sa carrière en tant que professionnel en 1998, et a occupé la première place du classement technique ATP en simple pendant 237 semaines consécutives. Il a d'ores et déjà fini l'année calendaire à la première place mondiale à cinq reprises (en 2004, 2005, 2006, 2007 et 2009). Il a « siégé » à la première place mondiale pendant 285 semaines, soit à une longueur du record historique de 286 semaines de Pete Sampras.

Federer est le seul joueur de l'histoire du tennis à avoir gagné cinq fois de suite deux tournois du Grand Chelem (le tournoi de Wimbledon et l'US Open) et réalisé par ailleurs trois fois le petit Chelem (en 2004, 2006 et 2007). Il compte de plus une série de vingt-trois demi-finales consécutives dans ces tournois.

Roger Federer a gagné à ce jour soixante-deux titres. Son doublé Roland-Garros-Wimbledon en 2009 lui a permis de réaliser le Grand Chelem en carrière sur quatre surfaces différentes et de cumuler un record de seize titres du Grand Chelem, ce qui a conduit de nombreux observateurs, joueurs et spécialistes, à le considérer comme le plus grand joueur de tennis de tous les temps.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 27 - (Du 5 au 11 juillet 2010)

Carte guerre paysans 1653.svg

...la guerre des paysans de 1653

La guerre des paysans de 1653 fut une révolte populaire en Suisse durant l'Ancien Régime. La dévaluation de la monnaie bernoise provoqua des tensions qui s'étendirent d'abord dans la région de l'Entlebuch et de l'Emmental avant de se propager aux cantons de Soleure, Bâle et d'Argovie.

La population demanda à ce que les taxes soient abaissées et s'adressèrent aux Conseils des différents chefs-lieux des cantons. Leurs requêtes étant déboutées, les paysans formèrent une coalition et menacèrent d'assiéger les villes. Après l'échec des négociations, les paysans s'allièrent par le traité de Huttwil et constituèrent la « ligue de Huttwil ». Le mouvement devint plus radical en dépassant les revendications initiales et ne se focalisant plus uniquement sur les avantages fiscaux. La ligue se considérait elle-même comme une entité indépendante, au pouvoir équivalent à celui des autorités, et disposant d'une force militaire et politique qui régnait en main de maître sur ses territoires.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 28 - (Du 12 au 18 juillet 2010)

Historische Karte CH 1530 R.png

...la Réforme protestante en Suisse

La Réforme en Suisse fut introduite par Ulrich Zwingli, qui obtint le soutien de la ville de Zurich dans les années 1520. Elle aboutit à de profonds changements dans la vie quotidienne et administrative zurichoise et se propagea dans plusieurs autres cantons de la Confédération. Sept d'entre eux restèrent cependant fidèles au catholicisme, ce qui déboucha sur les guerres de Kappel. Les cantons catholiques sortirent victorieux en 1531 et entreprirent une Contre-Réforme dans certaines régions. Le schisme entre cantons catholiques et protestants eut une influence considérable sur la politique intérieure de chacun et paralysa l'adoption d'une politique extérieure commune jusqu'au XVIIIe siècle.

La Confédération parvint à rester neutre durant la guerre de Trente Ans, entre autres parce que les puissances européennes en conflit faisaient largement appel à des mercenaires suisses et voulaient éviter que la Suisse passe d'un côté ou de l'autre. les Trois Ligues grisonnes, qui n'étaient pas encore membres de la Confédération, prirent part à la guerre dès 1620 et perdirent la Valteline de 1623 à 1639.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 29 - (Du 19 au 25 juillet 2010)

Swiss fondue.jpg

... la cuisine suisse

La Cuisine suisse est, à l'image du pays, fragmentée par sa diversité linguistique et sa géographie. Typiquement paysanne, robuste et faisant bon usage des ingrédients de saison, la gastronomie locale est surtout connue à l'étranger pour ses repas traditionnels au fromage que sont la fondue et la raclette. Les gourmands penseront pour leur part au chocolat, traditionnellement au lait, dont les Suisses sont les premiers consommateurs au monde, avec près de 10 kilos par an et par personne en 2006.

C'est également une spécialité culinaire, le rösti, qui donne son nom au « röstigraben » pour désigner la différence culturelle entre Suisses romands et alémaniques.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 30 - (Du 26 juillet au 1er août 2010)

Bundesbrief.jpg

... la Confédération des III cantons

La Confédération des III cantons désigne la première étape de formation de la Confédération suisse, la période du Moyen Âge entre 1291 et 1332 et est suivie par la Confédération des VIII cantons.

En avril 1291, Rodolphe de Habsbourg, premier membre de la famille à devenir empereur, rachète les droits sur la ville de Lucerne, située à l'extrémité du lac de Lucerne dans le but de rétablir l'autorité de sa famille dans la région. Après sa mort le et en prévision d'éventuels troubles de succession, les hommes libres des vallées d'Uri, de Schwytz et de Nidwald renouvellent au début du mois d'août (la date précise est inconnue) un pacte d'alliance juridique et défensive éternelle, pacte qui marque la fondation de la Confédération des III cantons.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 31 - (Du 2 au 8 août 2010)

Picswiss SZ-26-12.jpg

... les fêtes, coutumes et jours fériés en Suisse

Les fêtes, coutumes et jours fériés en Suisse ont des racines variées, en raison de la diversité linguistique et religieuse ainsi que de l'organisation territoriale de ce pays multiculturel.

La plupart des fêtes historiques et sociales suivent un cycle annuel en rapport avec les saisons et les travaux agricoles, tandis que les célébrations religieuses sont rythmées par l'année liturgique. Au bas Moyen Âge et au début de l'époque moderne, on comptait plus de cent jours fériés en Suisse. Ce nombre s'est considérablement réduit avec la Réforme puis les Lumières catholiques et l'industrialisation.

Les fêtes sont surtout locales ou régionales mais certaines sont célébrées dans toute la Suisse comme la fête nationale suisse, le jeûne – qui est fédéral, excepté à Genève –, ou les principales fêtes religieuses. À part la fête nationale suisse, d'autre fêtes ont un caractère de cohésion nationale.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 32 - (Du 9 au 15 août 2010)

Jacburc2.gif

...Jacob Burckhardt

Jacob Burckhardt, né le à Bâle et mort le dans la même ville est un historien, historien de l'art, philosophe de l'histoire et de la culture et historiographe suisse. Il est considéré comme un spécialiste de la Renaissance, étant l'auteur de La Civilisation de la Renaissance en Italie, un ouvrage publié en 1860 qui fait autorité.

Sigfried Giedion analyse ainsi l'esprit et la méthode de Burkhardt : « le grand découvreur de la Renaissance, il a le premier montré qu'une période doit être traitée dans son intégralité, en tenant compte non seulement de la peinture, de la sculpture et de l'architecture, mais aussi des institutions sociales et de la vie quotidienne. »

D'une manière générale, on peut dire qu'il a largement inspiré l'approche tant scientifique que subjective de l'histoire de l'art telle que nous la connaissons actuellement.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 33 - (Du 16 au 22 août 2010)

Original Geneva Conventions.jpg

...les conventions de Genève de 1949

Les Conventions de Genève sont des traités internationaux fondamentaux dans le domaine du droit international humanitaire. Elles définissent des règles de protection des personnes en cas de conflit armé, notamment les soldats de certaines actions, les blessés et prisonniers de guerre, mais aussi les civils et leurs biens.

La première Convention de Genève date de 1864. Cependant les textes en vigueur en 2009 ont été écrits après la Seconde Guerre mondiale. Sept textes ont cours en 2009 : les quatre Conventions de Genève du , les deux protocoles additionnels du et le troisième protocole additionnel de 2005.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 34 - (Du 23 au 29 août 2010)

Turnerundsennenschwinger.jpg

...la lutte suisse

La lutte suisse (Schwingen) est une variante populaire suisse de lutte à la culotte qui se pratique en plein air, sur des zones circulaires couvertes de sciure de bois.

Elle est qualifiée, avec le hornuss et le lancer de la pierre d'Unspunnen, de sport national. Surtout pratiquée en Suisse alémanique, elle est connue en Suisse romande sous la dénomination de « lutte suisse ».

La Fête fédérale de lutte suisse est considérée comme le plus grand événement du pays au regard de l'affluence. Organisée pour la première fois en 1895, elle n'a lieu que tous les trois ans, la dernière édition ayant eu lieu du 20 au 22 août 2010 à Frauenfeld.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 35 - (Du 30 août au 5 septembre 2010)

Picswiss BS-51-31.jpg

...les langues en Suisse

La question des langues en Suisse est une problématique culturelle et politique centrale de la Suisse. Historiquement, les langues pratiquées en Suisse ont connu des statuts divers. Le plurilinguisme affirmé du pays est à la fois le résultat historique de leur rapport respectif et celui de la volonté politique qui fonde la Confédération.

Bien que fort exigu, le territoire helvétique est découpé en quatre zones linguistiques dont la langue majoritaire détermine la langue officielle : l'allemand, le français, l'italien ou le romanche. La Constitution fédérale fixe quatre principes : l'égalité des langues, la liberté des citoyens en matière de langue, la territorialité des langues et la protection des langues minoritaires.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 36 - (Du 6 au 12 septembre 2010)

Hermann Hesse 1927 Photo Gret Widmann.jpg

...Hermann Hesse

Hermann Hesse (né le à Calw, Allemagne; mort le à Montagnola, Suisse) était un romancier, poète, peintre et essayiste allemand puis suisse. Il a obtenu le prix Goethe, le prix Bauernfeld en 1905 et le Prix Nobel de littérature en 1946.

La qualité littéraire et l'importance de l'œuvre de Hermann Hesse étaient déjà controversés de son vivant, et le débat continue aujourd'hui. Des collègues comme Thomas Mann ou Hugo Ball le tenaient en haute estime, cependant qu'à l'opposé Kurt Tucholsky disait : «Je tiens Hesse pour un écrivain au don d'essayiste bien supérieur à ses qualités lyriques». Alfred Döblin parla même d'une «ennuyeuse limonade». Les premières œuvres de Hesse furent cependant en majorité jugées positivement par les critiques littéraires contemporains.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 37 - (Du 13 au 19 septembre 2010)

Historische Karte CH 1385.png

...la Confédération des VIII cantons

La Confédération des VIII cantons désigne l'une des étapes de formation de la Confédération suisse, la période entre 1332 et 1481, venant après la confédération des III cantons et avant la confédération des XIII cantons.

Partant de la signature du Pacte de Brunnen entre les trois cantons d'Uri, Schwytz et Unterwald qui forment la confédération des III cantons, un véritable réseau d'alliances défensives va naître en l'espace de quarante ans, tout d'abord avec Lucerne en 1332 et Zurich en 1351. La ville de Zoug puis la vallée de Glaris concluent à leur tour une alliance en 1352, bien que cette dernière n'ait pas un statut d'égalité avec les autres membres. Toutefois, quelques semaines après avoir signé ces accords, les confédérés doivent rendre ces deux territoires aux Habsbourg et ne les récupèrent finalement qu'en 1365 pour Zoug et 1388 pour Glaris. En 1353, c'est au tour de Berne de signer une alliance qui a également pour but d'empêcher toute revendication obwaldienne sur l'Oberland bernois, arrière-pays rural et sujet de la ville.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 38 - (Du 20 au 26 septembre 2010)

CHF coins.jpg

...la liste des pièces de monnaie de la Confédération suisse

Les pièces de monnaie de la Confédération suisse en circulation et ayant cours légal en Suisse depuis 1850, et au Liechtenstein dès 1924, sont libellées en francs suisses et en centimes.

Du fait de la stabilité politique et monétaire de la Confédération suisse, les motifs des pièces du franc suisse n'ont pas subi de grandes transformations depuis son introduction, hormis des changements d'alliages dus aux pénuries induites par les deux guerres mondiales, ainsi que l'augmentation du prix des métaux entrant dans leur composition.

Ces pièces ont la particularité d'être neutre du point de vue des quatre langues nationales suisses. Tous les textes sont en latin, l'abréviation Fr. représente « Franc » en français et en romanche, « Franken » en allemand et « Franco » en italien. L'indication des centimes, se disant « Rappen » en allemand, a été abandonnée. Le code ISO 4217 est CHF, et représente également un compromis linguistique, CH signifiant « Confœderatio Helvetica » en latin et le F pour franc comme précédemment.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 39 - (Du 27 septembre au 3 octobre 2010)

Suisse geographique.png

...la géographie de la Suisse

La Suisse est un pays d'Europe occidentale composé de 26 cantons souverains ayant pour capitale fédérale la ville de Berne. Elle est entourée de cinq pays: l'Autriche et le Liechtenstein à l'est, l'Allemagne au nord, la France à l'ouest et l'Italie au sud, et ne dispose pas d'accès à la mer.

Les points extrêmes du pays se situent au nord à Oberbargen (canton de Schaffhouse), au sud à Chiasso (canton du Tessin), à l'ouest à Chancy (canton de Genève) et à l'est au Piz Chavalatsch (canton des Grisons). Le pays fait 350 km dans sa plus grande longueur et 220 km dans sa plus grande largeur.

Le relief de la Suisse, très hétérogène, est né de la collision des plaques tectoniques eurasienne et africaine. Cette collision, ou orogenèse, a abouti à la formation des trois grandes structures géographiques du pays : les Alpes, le plateau et le Jura. Le point culminant du pays est la pointe Dufour avec ses 4 634 m d’altitude. La topographie des Alpes et les conditions climatiques y régnant, diverses influences atlantique, continentale ou méditerranéenne, font de la Suisse le « château d'eau de l'Europe ». Le Rhin, le Rhône et des affluents du Danube et du prennent leur source dans le massif du Saint-Gothard, massif des Alpes qui compte de nombreux glaciers, notamment le glacier d'Aletsch, plus grand glacier d'Europe.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 40 - (Du 4 au 10 octobre 2010)

Grande-dixence.jpg

...le barrage de la Grande-Dixence

Le barrage de la Grande-Dixence est un barrage poids situé dans le val des Dix sur la commune d'Hérémence en Valais. Il mesure 285 mètres de haut. Il fait partie d'une vaste installation hydro-électrique nommée Cleuson Dixence ou Grande Dixence qui l'associe notamment au barrage de Cleuson.

Construit entre 1953 à 1961, à l'emplacement d'un verrou glaciaire, les 6 millions de m3 de béton du barrage bloquent le cours de la Dixence. Son lac d'accumulation, le lac des Dix, mesure 5 km de long.

Sur la même rivière, en amont, se situait le barrage de la Dixence, barrage voûte construit dans les années 1930. Ce barrage a été noyé lors de la mise en eau du barrage de la Grande-Dixence et peut encore être aperçu lorsque le niveau du lac est bas.

Le 22 septembre 1961, une fête célèbre la mise en place de la dernière benne. Toutefois, en 1957, le barrage remplissait déjà une partie de ses fonctions. La demande en énergie à l'époque devenait de plus en plus importante et il était crucial de disposer de l'énergie hydraulique dans les plus brefs délais.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 41 - (Du 11 au 17 octobre 2010)

1973 Pz Kpl Uniform.jpg

...l'armée suisse

L'armée suisse est une armée de milice encadrée de militaires professionnels. Équipée de systèmes d'armement et d'équipements modernes, sophistiqués et bien entretenus, sa mission est d'assurer la défense du territoire suisse, la sauvegarde des conditions d'existence de la Suisse et de contribuer à la promotion de la paix à l'étranger. De par sa politique de neutralité, la Suisse s'efforce de maintenir une défense aussi autonome que possible, bien que le Rapport de politique de sécurité 2000, intitulé Sécurité par la coopération ait ouvert la voie à une coopération accrue avec l'étranger, notamment en matière de participation à des exercices communs. Sa devise est Sécurité et liberté.

La doctrine militaire s'articule dans le cadre d'une coopération plus ou moins explicite avec les pays limitrophes, doctrine du pas de vide militaire qui vise à éviter que la Suisse ne devienne le ventre mou d'une Europe soumise à une invasion massive. Toutefois les menaces militaires ont changé, notamment avec la chute de l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS), ce qui a forcé l'armée suisse à effectuer une série de réformes.

L'armée suisse est classée 39e armée selon la liste des armées nationales par effectif.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 42 - (Du 18 au 24 octobre 2010)

La Confédération des XIII cantons et ses alliés au XVIIIe siècle.

...la Confédération des XIII cantons

La Confédération des XIII cantons désigne l'une des étapes de la formation de la Confédération suisse venant après la Confédération des VIII cantons, comprise entre l'adhésion de Soleure et Fribourg en 1481 et la Révolution française de 1789, suivie par la République helvétique.

À la fin de la guerre de Bourgogne, l'admissibilité de deux nouveaux candidats va provoquer une division entre les cantons campagnards et urbains qui sera résolue en 1481 par un compromis. Dix ans plus tard, le refus des Confédérés de s'acquitter d'un nouvel impôt impérial va provoquer la guerre de Souabe qui débouche à la fin de 1499 sur une reconnaissance de l'indépendance des cantons suisses vis-à-vis de l'empire et l'admission des villes alliées de Bâle et Schaffhouse en 1501, suivies par Appenzell en 1513. Les confédérés sont alors entrainés dans la tourmente des guerres d'Italie : tour à tour alliés et ennemis des Français, ils sont défaits lors de la bataille de Marignan en 1515 qui marque la fin de leur politique d'expansion.

Le XVIe siècle voit la Réforme protestante apparaître à Zurich.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 43 - (Du 25 au 31 octobre 2010)

Henri Dunant

...Henri Dunant

Henri Dunant, parfois orthographié Henry Dunant, né sous le nom de Jean-Henri Dunant le 8 mai 1828 à Genève et mort le à Heiden, est un humaniste et homme d'affaires suisse. Il est l'un des fondateurs de la Croix-Rouge.

Pendant un voyage d'affaires en juin 1859, il se trouve à proximité de la ville italienne de Solférino et découvre les dégâts humains de la bataille de Solférino. À partir de cette expérience, il écrit un livre intitulé Un souvenir de Solférino qu'il publie en 1862. Une année plus tard, il participe à Genève à la fondation du Comité international de secours aux militaires blessés, désigné dès 1876 sous le nom de Comité international de la Croix-Rouge. La première convention de Genève est ratifiée en 1864 et se réfère largement à ses propositions. Il obtient avec Frédéric Passy le premier prix Nobel de la paix en 1901 et est ainsi considéré comme le fondateur du mouvement de la Croix-Rouge internationale.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 44 - (Du 1 au 7 novembre 2010)

Le Palais fédéral, siège du Conseil fédéral (exécutif) et de l'Assemblée fédérale (législatif).

...la politique de la Suisse

La politique de la Suisse est celle d'un État fédéral comportant trois niveaux politiques : la Confédération, les cantons et les communes. Les 26 États fédérés cèdent une partie de leur souveraineté à l'État fédéral. État démocratique, il se caractérise par une démocratie semi-directe, l’importance des droits civiques, politiques et fondamentaux ainsi que la neutralité en politique extérieure. La politique interne respecte la séparation des pouvoirs. Elle répond à la nécessité de recherche de consensus liée aux diversités régionales et linguistiques, par une représentation équilibrée au sein des institutions.

Dans un pays où cohabitent de multiples communautés linguistiques et religieuses, le système politique est l'un des rares dénominateurs culturels communs de la Suisse. Celui-ci est stable, les institutions politiques suisses datant de 1848 (à l'exception du référendum populaire).


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 45 - (Du 8 au 14 novembre 2010)

Carnaval de Bâle en 2005.

...la vie musicale en Suisse

La vie musicale en Suisse regroupe les compositeurs, chefs-d'orchestres, interprètes suisses ou œuvrant en Suisse ainsi que les événements, écoles, institutions et associations liées à la vie musicale.

La musique suisse est provinciale excepté à différentes époques où, grâce aux échanges commerciaux, des personnalités suisses se démarquent dans les domaines musicaux, notamment lors du Haut Moyen Âge entre les IXe siècle et XIIIe siècle, ou plus tard avec les humanistes au XVIe siècle, puis à l'époque de l'industrialisation au XIXe siècle et dès le début du XXe siècle. À l'inverse, des personnalités étrangères comme Felix Mendelssohn, Richard Wagner ou Franz Liszt contribuent à la vie musicale suisse


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 46 - (Du 15 au 21 novembre 2010)

...l'agence télégraphique suisse

L'Agence télégraphique suisse (ATS) a été fondée le 25 septembre 1894 par les principaux journaux suisses de l'époque. Principale agence de presse de Suisse, l'entreprise est une société anonyme occupant 220 collaborateurs qui assurent la diffusion d'environ 180'000 dépêches par an, 24 heures sur 24.

Avant la création de l'agence, le marché de la presse écrite suisse était principalement contrôlé par les agences de presse Havas à Paris et Wolff à Berlin. Pour mettre fin à cette situation, plusieurs journaux, dont le Journal de Genève, la Neue Zürcher Zeitung et Le Bund de Berne, ont créé, en 1893, le Syndicat de journaux suisses pour l'amélioration de leur service télégraphique.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 47 - (Du 22 au 28 novembre 2010)

La Limmat avec, de gauche à droite, les églises Fraumünster, Saint-Pierre, Wasserkirche et Grossmünster

...Zurich

Zurich [zyʁik] (allemand : Zürich Zürich [ˈtsyːʁɪç], suisse allemand : Züri [tsy:ri], italien : Zurigo [dzuˈriːɡo]) est une cité alémanique de Suisse, capitale du canton de Zurich, première ville du pays par le nombre d’habitants (commune et district : 409 241 habitants au 31 décembre 2017, agglomération : 1 091 732 en 2005), presque deux fois plus peuplée que Bâle ou Genève si on ne tient compte que de leur agglomération située sur le territoire suisse.

Même si l'allemand est la langue officielle, les Zurichois parlent le Züritüütsch, un dialecte de l'alémanique influencé par des langues romanes (il emprunte certains termes étrangers au français, italien, anglais...). C'est une cité très cosmopolite, comptant 30 % d'étrangers.

Alors que Berne est la capitale administrative de la Confédération suisse, Zurich est un pôle économique, financier, scientifique et artistique international : Zurich est la deuxième place financière d'Europe après Londres et fait partie des villes mondiales.

1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 48 - (Du 29 novembre au 5 décembre 2010)

Vue du château de Chillon, vu du sud

...le château de Chillon

Le château de Chillon se trouve sur les rives du lac Léman, à Veytaux en Suisse. De forme oblongue, le château mesure 110 mètres de long pour 50 mètres de large, le donjon culmine à 25 mètres. C'est une importante attraction touristique. Successivement occupé par la maison de Savoie puis par les Bernois dès 1536 jusqu'en 1798, il appartient désormais à l'État de Vaud et est classé comme monument historique.

L'endroit est stratégique : il ferme le passage entre la Riviera vaudoise (accès au nord vers l'Allemagne et la France) et la plaine du Rhône qui permet d'atteindre rapidement l'Italie. De plus, le lieu offre un excellent point de vue sur la côte savoyarde qui fait face. Une garnison pouvait ainsi contrôler militairement et commercialement la route vers l'Italie et appliquer un droit de péage.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 49 - (Du 6 au 12 décembre 2010)

Carte de la République helvétique d'après la constitution de 1802

...l'histoire de la Suisse sous domination française

L'histoire de la Suisse sous domination française désigne l'une des étapes de la formation de la Confédération suisse venant après la Confédération des XIII cantons, comprise entre le début des manifestations provoquées par la Révolution française de 1789 et suivie par la Confédération des XXII cantons créée le .

Les premières réactions en Suisse face aux évènements de la Révolution française sont négatives : l'annonce du massacre des gardes suisses aux Palais des Tuileries, la tentative d'invasion française de Genève en 1792 et la prise, la même année, de l'évêché de Bâle rattaché à la France, sont autant d'évènements qui sont mal perçus localement. Suite à l'échec d'un soulèvement en Suisse romande contre Berne, les meneurs se réfugient à Paris où ils poussent à la fin 1797 le gouvernement français à envahir la Suisse qui capitule une année plus tard. Le gouvernement français met alors en place le nouveau régime de la République helvétique, État centralisé et unitaire dont les frontières internes sont largement redessinées. Pendant cette période, la Suisse est touchée à la fois par les conflits européens et par des révoltes intérieures.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 50 - (Du 13 au 19 décembre 2010)

train pendulaire

...le transport ferroviaire en Suisse

Le transport ferroviaire en Suisse se caractérise par un réseau de chemin de fer dense et relativement décentralisé de 5 063 km de lignes et par une desserte assez fine et cadencée du territoire. La majeure partie du réseau suisse (3 681 km) est en voie normale de 1 435 mm, viennent ensuite les voies en 1000 mm (1 312 km), plus 68,5 km de voie de moins de 800 mm. Le réseau est en grande partie (4 984 km) électrifié en alternatif, selon les normes allemandes avec du 15 kV 16 hz 2/3, à l'exception de quelques tronçons transfrontaliers.

Les quatre principales entreprises actives sont les Chemins de fer fédéraux suisses (CFF), société anonyme appartenant à la confédération suisse opérant sur l'ensemble du pays avec 3 011 km de ligne, le Chemin de fer du Lötschberg (BLS), actif principalement dans la région de Berne avec 449 km de ligne, les Chemin de fer rhétique (RhB), basés dans le canton des Grisons avec 366 km de ligne en voie étroite de 1 000 mm et enfin les Matterhorn-Gotthard-Bahn (MGB) entre Brigue et Coire, avec 144 km de ligne dans le même écartement que les RhB.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 51 - (Du 20 au 26 décembre 2010)

Le glacier d'Aletsch alimente le Rhône.

...l'hydrologie de la Suisse

L'hydrologie est la science qui étudie le cycle de l'eau dans son ensemble, c'est-à-dire les échanges d'eau entre le sol et l'atmosphère (précipitations et évaporation) mais aussi entre le sol et le sous-sol (eaux souterraines).

La Suisse a un système hydrologique varié et complexe. Son climat qui donne des précipitations sous forme de neige et de pluie est aussi responsable d'une certaine évaporation de l'eau dans l'atmosphère. L'altitude et le climat permettent la formation et le maintien de nombreux glaciers qui alimentent des cours d'eau appartenant à cinq grands bassins versants de fleuves européens, par lesquels les eaux quittent le pays et rejoignent les mers. La géologie complexe du sous-sol suisse stocke de l'eau appelée « eau souterraine ».

On parle parfois de la Suisse comme du « Château d'eau de l'Europe ».


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 52 - (Du 27 décembre 2010 au 2 janvier 2011)

Chartreuse de la Valsainte (2007, état après les travaux).

...la chartreuse de La Valsainte

La chartreuse de La Valsainte (en latin Vallis sanctorum omnium, puis Vallis Sancta) est un monastère de moines chartreux sis au fond de la vallée du Javroz dans le canton de Fribourg (district de la Gruyère, commune de Cerniat), en Suisse. La Valsainte a été fondée en 1295 par Girard I, seigneur de Corbières sur le territoire de l'ancien comté de Gruyère.

Situé dans le diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg, c'est l'unique monastère de l'ordre des chartreux encore actif en Suisse. La langue de la maison est le français, mais la communauté comporte une forte proportion de religieux germanophones.

La Valsainte est inscrite à l'inventaire fédéral des sites construits d'importance nationale à protéger en Suisse.


1rightarrow.png Lire l'article...


Semaine 53 - ()

Semaine x - ()