Portail:Suisse/Tableau principal/Lumière sur/Archives 2006

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Lumiere sur Suisse.png

Les Lumière sur mettent en avant des articles liés au portail. Voir l'agenda prévisionnel pour les choix des futurs thèmes abordés.



Semaine 1 - (Du 2 janvier au 8 janvier 2006)

Claude Nicollier à la NASA

Claude Nicollier, né à Vevey en Suisse le 1er septembre 1944 est spationaute de l'Agence spatiale européenne. C'est en 1992 le premier Suisse dans l'espace (Mission STS-46) et un des premiers ingénieurs autres que américain à avoir volé avec la navette. Son rôle était de manier le bras de la navette. Il a obtenu une licence en sciences physiques à l'université de Lausanne en 1970 et un certificat d'astrophysique à l'université de Genève en 1975. Il fut également pilote dans l'armée suisse dès 1966, puis pilote de ligne en 1974 et pilote d'essai en 1988.



Semaine 2 - (Du 9 janvier au 15 janvier 2006)

Claude Nicollier à la NASA

Claude Nicollier, né à Vevey en Suisse le 1er septembre 1944 est spationaute de l'Agence spatiale européenne. C'est en 1992 le premier Suisse dans l'espace (Mission STS-46) et un des premiers ingénieurs autres que américain à avoir volé avec la navette. Son rôle était de manier le bras de la navette. Il a obtenu une licence en sciences physiques à l'université de Lausanne en 1970 et un certificat d'astrophysique à l'université de Genève en 1975. Il fut également pilote dans l'armée suisse dès 1966, puis pilote de ligne en 1974 et pilote d'essai en 1988.



Semaine 3 - (Du 16 janvier au 22 janvier 2006)

Montreux

Montreux est une localité touristique du canton de Vaud située au bord du Lac Léman. Elle est célèbre pour avoir attiré de nombreux artistes dont Freddie Mercury et sert de lieu de résidence pour plusieurs personnalités. Montreux se trouve sur l'axe de transport reliant le canton du Valais au canton de Vaud. On peut également accéder à l'Oberland Bernois via le MOB. Chaque année, Montreux organise le Montreux Jazz Festival qui accueille des talents du rock, du jazz et du blues.


Semaine 4 - (Du 23 janvier au 29 janvier 2006)

Le lac Léman depuis Montreux

Le lac Léman (appelé aussi parfois lac de Genève) est le plus grand lac d'Europe occidentale. En forme de croissant, le rivage nord et les deux extrémités sont suisses, le rivage sud est français. La frontière passe au milieu du lac.

Il est traversé d'est en ouest par le Rhône et s'est formé lors du retrait du glacier du Rhône après la dernière période glaciaire, il y a près de 15 000 ans.


Semaine 5 - (Du 30 janvier au 5 février 2006)

Affiche critique de l'interdiction de l'absinthe en Suisse, au début du XXe Siècle

Les spiritueux aux plantes d'absinthe sont un ensemble de liqueurs, couramment appelées « absinthes ».

En 1792, le médecin franc-comtois Pierre Ordinaire - exilé dans la principauté de Neuchâtel - élabora à Neuchâtel avec sa gouvernante dite "La Mère Henriod" une liqueur d'absinthe comprenant anis, mélisse et camomille. En 1797, Daniel Henri Dubied et son gendre Henri Louis Pernod ouvrirent la première distillerie d'absinthe à Couvet. Cette fée verte connut un vif succès au XIXe siècle, mais elle provoqua de graves intoxications, décrites notamment par Émile Zola dans L'Assommoir. Ceci conduisit à son interdiction dans de nombreux pays, (France le 16 mars 1915, Suisse du 7 octobre 1910 au 28 février 2005) car les ligues de vertus disaient d'elle qu'elle rend fou et criminel, fait de l'homme une bête et menace l'avenir de notre temps.

La liqueur d'absinthe, aujourd'hui moins alcoolisée (avant de 68° à 72°, maintenant 53°), est produite notamment dans des distilleries de Provence à partir de la cueillette d'armoise à Fougerolles, et également dans le Doubs — elle est notamment de nouveau fabriquée au Val-de-Travers (Suisse) berceau de l'absinthe, et à Pontarlier, ville dont elle fit la richesse jusqu'à l'interdiction de 1915.

Lire la suite de l'article... N'hésitez pas à améliorer les articles connexes. Archives


Semaine 6 - (Du 6 février au 12 février 2006)

Carl Gustav Jung (1875-1961) est un psychanalyste suisse.

Fils de pasteur, il naquit le 26 juillet 1875 à Kesswil dans une petite commune de Suisse.

Après des études au collège de Bâle, il entreprit des études de médecine puis se spécialisa en psychiatrie.

Élève d'Eugen Bleuler, il soutint une thèse de doctorat concernant « La psychopathologie des phénomènes dits occultes ».

Il s'intéressa alors de près à l'œuvre de Sigmund Freud, qu'il rencontra en 1907 et dont il devint le dauphin. Cette rencontre avec Freud, de 19 ans son aîné, fut pour lui déterminante ; il écrit par exemple :

« Un coup d'œil superficiel sur mon travail suffit pour voir ce que je dois aux géniales conceptions de Freud...

Lire la suite de l'article... N'hésitez pas à améliorer les articles connexes. Archives



Semaine 7 - (Du 13 février au 19 février 2006)

Charles-Édouard Jeanneret-Gris, connu sous le pseudonyme de Le Corbusier (diminutif Corbu), est un architecte suisse puis français (6 octobre 1887 à La Chaux-de-Fonds - 27 août 1965 à Cap-Martin).

C'est l'un des principaux représentants de ce que l'on appelle de nos jours le mouvement moderne (également nommé mouvement international ou style international) avec Ludwig Mies van der Rohe, Walter Gropius, et Theo van Doesburg. Il a également œuvré dans les domaines de l'urbanisme et du design. Il est connu pour être l'inventeur de l'Unité d'habitation, comme solution aux problèmes de logements de l'après-guerre.



Semaine 8 - (Du 20 février au 26 février 2006)

Stéphane Lambiel

En cette période de Jeux olympiques, nous revenons sur les sportifs suisses et plus particulièrement les espoirs helvétiques et nos médaillés à Turin. Vous êtes invités à compléter et écrire les articles pour réduire le nombre de liens rouges dans la liste. Quelques suggestions : Mirjam Ott, Tobias Grünenfelder, Laurence Rochat, Mellie Francon, Evelyne Leu, Jamal Othman.

Lire la suite de l'article... N'hésitez pas à améliorer les articles connexes. Archives



Semaine 9 - (Du 27 février au 5 mars 2006)

Louis Agassiz

Louis Agassiz (28 mai 1807-14 décembre 1873) est un zoologiste, ichtyologiste et géologue américain d'origine suisse et un des premiers scientifiques étasuniens de renommée mondiale.

Louis Agassiz est né à Môtier, canton de Fribourg, en Suisse près du lac de Morat. Il obtient son degré de docteur en philosophie en 1829 à Erlangen puis son doctorat de médecine à Munich en 1830. Il s'installe à Paris où sous la tutelle de Alexander von Humboldt et Georges Cuvier il se lance respectivement dans la géologie et la zoologie. Jusqu'à cette époque il ne prête pas d'attentions particulières à l'ichtyologie qui va devenir sa principale occupation bien qu'elle ne soit pas la cause de sa reconnaissance à notre époque.

Lire la suite de l'article... N'hésitez pas à améliorer les articles connexes. Archives



Semaine 10 - (Du 6 mars au 12 mars 2006)

Le barrage de la Grande-Dixence est un barrage poids situé dans le val des Dix sur la commune d'Hérémence en Valais. Il mesure 285 m de haut. Il fait partie d'un vaste projet hydraulique nommé Cleuson Dixence qui l'associe au barrage de Cleuson.

Construit à l'emplacement d'un verrou glaciaire de 1953 à 1961, il bloque le cours de la Dixence. Son lac d'accumulation, le lac des Dix, mesure 5 km de long.

Sur la même rivière, en amont, se situait le barrage de la Dixence, barrage voûte construit dans les années 1930. Ce barrage a été noyé lors de la mise en eau du barrage de la Grande-Dixence et peut encore être aperçu lorsque le niveau du lac est bas.

Lire la suite de l'article... N'hésitez pas à améliorer les articles connexes.


Semaine 11 - (Du 13 mars au 19 mars 2006)

Bellinzone peint par William Turner

Les châteaux de Bellinzone sont situés à Bellinzone, chef-lieu du Tessin, en Suisse.

Avec la muraille qui ceinture la ville, ils sont inscrits depuis 2000 au patrimoine mondial de l'humanité de l'UNESCO.

Les trois châteaux sont Castelgrande, le château de Montebello et le château de Sasso Corbaro.

L'ensemble, constitué entre les XIIIe et XVe siècles, témoigne de l'importance de l'architecture militaire au Moyen Âge. Il est également un exemple unique en Europe de l'évolution d'un site, en constante adaptation aux besoins de l'homme selon les époques.


Lire la suite de l'article... N'hésitez pas à améliorer les articles connexes.


Semaine 12 - (Du 20 mars au 26 mars 2006)

Jean-Jacques Rousseau

Jean-Jacques Rousseau (28 juin 1712, Genève - 2 juillet 1778, Ermenonville) est un écrivain et philosophe d'expression française. Second fils d'Isaac Rousseau, horloger, comme son père, son grand-père et Suzanne Bernard, elle-même fille d'horloger.

L'œuvre de Rousseau s'inscrit contre la filiation nobiliaire et réveille cette inconnue de la « vieille » littérature, la sensibilité. Une sensibilité fondatrice de droits et de devoirs. Mais son influence trouvera sa pleine expression avec la Révolution française : le penseur politique en devient l'un des pères spirituels et tous se réclament de lui.


Lire la suite de l'article... N'hésitez pas à améliorer les articles connexes.


Semaine 13 - (Du 27 mars au 2 avril 2006)

Conrad Gessner

Conrad Gessner (aussi connu sous le nom de Konrad von Gesner, Conradus Gesnerus), né le 26 mars 1516 à Zurich et mort le 13 décembre 1565 à Zurich, est un naturaliste suisse.

Issu d'un milieu très modeste, son père est fourreur et tanneur. Gessner devient orphelin de bon heure car son père est tué durant la bataille de Zug. La famille se disperse et Gessner part vivre avec un oncle qui lui donne l'amour de la littérature et de la botanique. Soutenu financièrement par son tuteur, Oswald Myconius (1488-1552), il mène une vite itinérante et étudie à Zurich et à Bâle mais aussi à Strasbourg, Paris et Montpellier (où il passe deux ans). En 1541, il obtient le grade de docteur en médecine ; sa thèse porte sur la détermination du siège des émotions et des sensations, à savoir le cœur ou le cerveau, Gessner optant pour le second.


Lire la suite de l'article... N'hésitez pas à améliorer les articles connexes.


Semaine 14 - (Du 3 avril au 9 avril 2006)

Heidi and her grandfather.jpg

Heidi est le personnage de roman créé par l'écrivain suisse Johanna Spyri en 1880. C'est devenu un personnage mythique de la Suisse et fait partie des histoires les plus célèbres pour enfants.

L'orpheline Heidi va habiter chez son grand-père sur un alpage en dessus de Maienfeld en Suisse, où elle devrait passer sa vie. Alors qu'elle s'est acclimatée et a trouvé de nouveaux amis (le petit chevrier Peter et sa grand-mère), sa tante qui doit légalement l'élever revient la chercher pour vivre à Francfort-sur-le-Main, où elle doit tenir compagnie à sa cousine Clara qui est paralysée. Mais Heidi est nostalgique de son alpage et devient malade...


Lire la suite de l'article...


Semaine 15 - (Du 10 avril au 16 avril 2006)

LeonhardEuler.jpg

Leonhard Euler (15 avril 1707 - 18 septembre 1783) est un mathématicien et un physicien suisse.

Il est né en Suisse, à Bâle, en 1707, et il y étudie les mathématiques; par la suite il travaille en tant que professeur de mathématiques à Saint-Pétersbourg, et plus tard à Berlin, puis retourne à Saint-Petersbourg. Il est considéré comme le mathématicien le plus prolifique de tous les temps. Il domine les mathématiques du XVIIIe siècle et développe très largement ce qui s'appelle alors la nouvelle analyse. Complètement aveugle pendant les dix-sept dernières années de sa vie, il produit presque la moitié de la totalité de son travail durant cette période.


Lire la suite de l'article...


Semaine 16 - (Du 17 avril au 23 avril 2006)

Poya tableau Estavannens 6.jpg


La poya ou montée en alpage est le nom de la transhumance dans les Alpes suisses. Ce terme est aussi utilisé en France en particulier dans la vallée de Chamonix dans les Alpes.

En Suisse, dans le village d'Estavannens (en Gruyère), la Poya est une tradition séculaire qui perdure, où art et fête populaire se joignent à l'agriculture. Cette région est spécialisée dans l'élevage et la fabrication de fromage. Le fromage de Gruyère est connu depuis le XVIe siècle. C'est un fromage au lait de vache entier, à pâte pressée cuite.

Les troupeaux de vaches passent les mois d'été à l'alpage. Les déplacements que sont la montée en alpage au printemps comme la désalpe (ou Rindyà) en automne sont devenus des défilés où l'armailli est fier de parader avec ses bêtes, qui sont décorées pour l'occasion.


Lire la suite de l'article...


Semaine 17 - (Du 24 avril au 30 avril 2006)

Parcours Zermatt (en vert) - Verbier (en rouge)

La Patrouille des Glaciers est une course internationale de ski-alpinisme organisée tous les deux ans par l'armée suisse, ouverte à des équipes de trois militaires ou civils : les patrouilles. Elle a lieu sur les crêtes alpines au sud du canton du Valais, à la fin du mois d'avril. Il existe un parcours long et un court :

  • le parcours Zermatt - Arolla - Verbier est de 53 kilomètres (course A), soit l'équivalent à 110 km/effort.
  • le parcours Arolla - Verbier est de 27 kilomètres (courses B1 et B2), soit l'équivalent à 50 km/effort

Chaque patrouille est composée de 3 membres qui, pour avoir le droit de participer à la course, doivent pratiquer régulièrement des randonnées et des courses en montagne, être très bon skieur, savoir skier "encordé" et être capable dans des conditions normales d'effectuer les tronçons de Zermatt à Arolla en 7 h 30 et d'Arolla à Verbier en 8 h 30.


Lire la suite de l'article...


Semaine 18 - (Du 1 mai au 7 mai 2006)

Arthur Honegger en 1921.

Arthur Honegger est un compositeur suisse, parisien d'adoption (bien qu'il ait conservé toute sa vie la nationalité suisse), né au Havre le 10 mars 1892 et mort à Paris le 27 novembre 1955.

En 1911, deux ans après s'être inscrit au Conservatoire de Zurich, Honegger le quitte pour le Conservatoire de Paris, dans lequel il étudie le violon et rencontre Darius Milhaud et Jacques Ibert. Il est élève de Charles-Marie Widor et Vincent d'Indy. En 1918, il quitte le Conservatoire en ayant déjà composé des mélodies, son premier quatuor et un poème symphonique, Le Chant de Nigamon.

Très attaché au renouveau du répertoire, il est influencé par Igor Stravinsky, sur lequel il écrit un essai en 1939. Compositeur prolifique et désireux d'illustrer la transformation de la société, notamment par la technique ou le sport, Honegger écrit pour le théâtre, la radio et le cinéma aussi bien que pour la salle de concert : ballets, chansons, concertos, musique de chambre, musiques de films, opéras, oratorios, symphonies.

En 1921, il connait le succès avec le Roi David, pièce de René Morax, qu'il transforme en oratorio en 1924.
Lire la suite de l'article...


Semaine 19 - (Du 8 mai au 14 mai 2006)

Combat entre deux vaches de première catégorie

En Suisse et essentiellement en Valais, les combats de reines sont des combats entre des vaches de la race d'Hérens. Des combats ont également lieu dans le canton de Vaud, en Haute-Savoie et dans le Val d'Aoste (avec la race Castena).

Cette race étant d'un tempérament vif avec une forte corpulence, les combats se font naturellement au sein des troupeaux pour établir la hiérarchie. À la fin des joutes, la « reine » du troupeau est désignée.

Depuis 1922, des combats populaires sont organisés tout au long de l'année en Valais : les vaches classées en catégories (selon le poids, l'âge et le nombre de veaux) sont alors amenées sur une aire de combat en plaine ou en montagne. Issues de divers alpages et élevages, les meilleures bêtes couronnées lors des combats se confrontent pour le titre convoité de « Reine cantonale ».


Lire la suite de l'article...


Semaine 20 - (Du 15 mai au 21 mai 2006)

Saint Fromond

Saint Fromond, ou Saint Fromont, est un ermite du VIIe siècle ayant vécu à Bonfol dans le Jura suisse. Il ne fait pas partie de la liste officielle des saints canonisés et reconnus par le Vatican, mais est vénéré par les populations jurassiennes et alsaciennes depuis au moins 500 ans. Il est honoré le vendredi suivant l'Ascension. La vie de Saint Fromond n'étant connue par aucun document écrit, seules subsistent la tradition et la légende.

Saint Fromond est considéré par la légende comme le fils d'un roi normand et un compagnon de Saint Ursanne et Saint Imier, donc comme un disciple de Saint Colomban (moine irlandais, 543-615). Ayant quitté leur mentor, les trois religieux se sont enfoncés dans les profondes forêts jurassiennes. Arrivés au Mont-Repais sur les hauteurs des Rangiers, ils lancèrent leurs bâtons et choisirent de poursuivre dans les directions ainsi données. L'un aboutit au bord du Doubs, où existe aujourd'hui le village de Saint-Ursanne, un autre vers le sud, fondant le village de Saint-Imier. Quant à Saint Fromond, il partit en direction de l'Ajoie et s'arrêta près d'une source, futur emplacement du village de Bonfol. Il établit son ermitage à quelque 200 mètres de ce point d'eau et planta son bâton qui prit racine et serait la souche des nombreux chênes aux alentours de la chapelle construite en 1866.


Lire la suite de l'article...


Semaine 21 - (Du 22 mai au 28 mai 2006)

Jean-Paul Marat

Jean-Paul Marat, est un révolutionnaire français né à Boudry (principauté de Neuchâtel, aujourd'hui canton de Neuchâtel, en Suisse), le 24 mai 1743, mort assassiné à Paris, le 14 juillet 1793 par Charlotte Corday.

Jean-Paul Marat quitte sa famille après ses études secondaires, fin 1759 ou début 1760. Il est à Bordeaux en 1760-1762 ; il séjourne à Paris en 1762-1765 où il entreprend en autodidacte des études de médecine ; en 1765, il est à Londres où il commence la pratique de la médecine. En 1770, il est médecin et vétérinaire à Newcastle. Il écrit un roman : Les Aventures du conte Potowsky, et un essai : Essay on the human soul (Essai sur l’âme humaine). Il appartient à la franc-maçonnerie londonienne, où il est reçu à la maîtrise le 15 juillet 1774 (loge King Head Gerrad Street Soho).

En 1775, il est reçu docteur en médecine à l’université de Saint-Andrew, en Écosse. Pendant son séjour en Grande Bretagne, il change son nom en Marat pour le distinguer des ressemblants O'Mara et McMara, d'origine écossaise.


Lire l'article...


Semaine 22 - (Du 29 mai au 4 juin 2006)

Logo des CFF sur un wagon

Les Chemins de fer fédéraux suisses (CFF), en allemand Schweizerische Bundesbahnen (SBB), en italien Ferrovie federali svizzere (FFS), en romanche Viafers federalas svizras (VFF), sont la principale compagnie ferroviaire suisse.

Les CFF ont, depuis le 1er janvier 1999, le statut d'une société anonyme de droit public dont le capital est détenu en totalité par l'état fédéral.

Les CFF sont une entreprise ferroviaire intégrée, c'est-à-dire qu'elle exerce à la fois le métier d'exploitant, par ses divisions transport « voyageurs » et « marchandises » (CFF Cargo), et celui de gestionnaire d'infrastructure ferroviaire par sa division « infrastructure ». Les CFF exercent également une quatrième activité : la gestion immobilière.


Lire l'article...


Semaine 23 - (Du 5 juin au 11 juin 2006)

Herzog & de Meuron est une agence d'architecture suisse, crée en 1978 par Jacques Herzog (né le 19 avril 1950 à Bâle) et Pierre de Meuron (né le 8 mai 1950 à Bâle). Tous deux ont étudié l'architecture à l'École polytechnique fédérale de Zurich et passé leur diplôme en 1975.

Le siège est à Bâle. L'agence acquière une renommée internationale depuis la réalisation du Tate Modern, Bankside à Londres, 1995 – 2000 et la remise du Prix Pritzker en 2001 pour l'ensemble de leurs réalisations.

Active dans le monde entier, des succursales se trouvent à Londres, Munich, Barcelonne, San Francisco et Tōkyō. Ses principaux associés sont Harry Gugger (né en 1956) et Christine Binswanger (née en 1964) ainsi que, depuis 2003, Robert Hösl (né en 1965) et Ascan Mergenthaler (né en 1969).

Lire l'article...


Semaine 24 - (Du 12 juin au 18 juin 2006)

Guillaume-Henri Dufour

Le général Guillaume-Henri Dufour est né à Constance en Suisse le 15 septembre 1787. Sa famille y avait trouvé refuge après les troubles de Genève en 1782 menés par le parti aristocratique genevois. Au moment de la révolution française, sa famille put retourner à Genève, et l'enfant y fit ses études. Il eut comme maître de physique Marc-Auguste Pictet (1752-1825), qui sut lui donner le goût des mathématiques et de la physique.

Jeune homme, il suivit les cours de l'École Polytechnique (Promotion X1807), où il apprit les bases techniques civiles et militaires, puis il continua ses études à l'École d'application de Metz pour y étudier le génie des fortifications. De 1811 à 1817, il fut officier du génie dans le service actif français, qu'il quitte pour prendre le poste d'ingénieur cantonal de Genève, comprenant les affaires militaires et l'urbanisme.

Dès 1817, Dufour propose un drapeau fédéral suisse, de couleur rouge, en forme de carré divisé en 9 secteurs carrés, dont les 5 secteurs centraux forment une croix blanche. Déployé pour la première fois en 1821 et adopté en Argovie en 1833, il fut adopté par la diète pour l'armée fédérale en 1840, et consacré par la Constitution de 1848 avec une petite modification


Lire l'article...


Semaine 25 - (Du 19 juin au 25 juin 2006)

L'équipe de Suisse de football est constituée par une sélection des meilleurs joueurs suisses sous l'égide de l'Association suisse de football.

La Suisse s'est qualifiée à huit reprises pour la Coupe du monde de football, dont celle de 2006.

Ses meilleurs résultats en coupe du monde sont la participation aux quarts de finale en 1934, 1938 et 1954, en Suisse. Plus récemment, elle atteint les huitièmes de finale en 1994.

Son plus gros succès reste une médaille d'argent aux Jeux olympiques d'été de 1924 à Paris.


Lire l'article...


Semaine 26 - (Du 26 juin au 2 juillet 2006)

La Fédération internationale de football association (ou FIFA) est une association de fédérations nationales fondée en 1904 ayant pour vocation de gérer et de développer le football dans le monde. Son siège est situé depuis 1932 à Zurich, en Suisse, et son président actuel est Sepp Blatter.

Née sous l'impulsion de l'USFSA française et dans ses locaux, les membres fondateurs sont : les Pays-Bas, la Belgique, la Suède, le Danemark, la Suisse, l'Espagne et la France.(...)

(...) La Coupe du Monde, trophée majeur de la FIFA, est l'enfant de Jules Rimet, alors président de la fédération internationale. Enchanté par le spectacle donné par l'équipe d'Uruguay aux Jeux olympiques de 1924 et 1928, Rimet lance la machine Coupe du Monde en 1930. L'Uruguay qui fête alors son centenaire en 1930 est un candidat idéal pour l'organisation du premier rendez-vous mondial. Le trophée de la Coupe du monde est baptisé du nom de Jules Rimet. La Coupe Rimet prend définitivement la route du Brésil après son troisième succès dans l'épreuve en 1970, comme le prévoyait le règlement. Un nouveau trophée fut donc forgé pour l'édition 1974. (...)



Lire l'article...


Semaine 27 - (Du 3 juillet au 9 juillet 2006)

Micheline Calmy-Rey à Langnau

Micheline Calmy-Rey, née le 8 juillet 1945 à Sion (Valais), est une femme politique suisse. Originaire de Chermignon. Elle est conseillère fédérale depuis 2003. (...)

Le 4 décembre 2002, après avoir été désignée candidate de son parti aux côtés de la fribourgeoise Ruth Lüthi, elle est élue au 6e tour de scrutin par 131 voix contre 68 à Mme Lüthi. Elle dirige le département fédéral des affaires étrangères. Depuis la non-rélection de Ruth Metzler-Arnold, elle est la seule femme sur les sept membres du gouvernement suisse.

Elle a conclu les accords bilatéraux II avec l'Union européenne. Elle soutient l'Initiative de Genève pour une solution aux problèmes du Proche-Orient.

En 2006, elle devient vice-présidente de la Confédération, le président étant son collègue de parti Moritz Leuenberger. Soi-disant au nom de la parité hommes-femmes, Madame Calmy-Rey refuse, en janvier 2006, d'admettre 6 candidats masculins, pourtant sélectionnés par la Commission d'admission au concours diplomatique. Ses adversaires lui reprocheront cette discrimination sexuelle.



Lire l'article...


Semaine 28 - (Du 10 juillet au 16 juillet 2006)

Claude Nobs

Depuis 1967, le Montreux Jazz Festival accueille à Montreux de nombreux talents du jazz, du rock et du blues. Claude Nobs en est le fondateur.

Se déroulant dans ses premières années au mois de juin, il a très rapidement pris place en juillet dans le calendrier international des festivals.

En juin 1969, il accueille des groupes et artistes aussi différents que Colosseum (allusion au Colisée de Rome), avec John Hiseman à la batterie, Dick Heckstall Smith aux saxophones... Ce groupe jouait déjà un rock fusion aux accents de jazz, Ella Fitzgerald, l'organiste Jimmy Smith avec le guitariste Kenny Burell, le trompettiste Clark Terry à la fine moustache, l'air gouailleur sous un béret noir.

Ces concerts étaient précédés ou suivis d'ateliers, où les musiciens venaient répéter, échanger idées et techniques musicales, devant les spectateurs.

En 1970, Carlos Santana et ses diverses formations commencent une longue série de venues et concerts, jusqu'à nos jours.

En 1993, il déménage au centre des congrès et des expositions de Montreux, offrant dès lors deux salles : l'auditorium Stravinski, la salle principale, et la petite salle, le New Q's, qui changera de nom par la suite pour devenir le Miles Davis hall.


Lire l'article...


Semaine 29 - (Du 17 juillet au 23 juillet 2006)

gruyère

Le gruyère est un fromage suisse, qui tire son nom de la Gruyère, un district du canton de Fribourg, où il est fabriqué (voir aussi Gruyères, ville suisse).

Hors de Suisse, pendant longtemps le terme gruyère était générique et il désignait aussi bien un fromage suisse qu'un fromage français. Aujourd'hui on parle couramment de fromages de la famille du gruyère auquel sont apparentés le comté, le beaufort et le jura.

Il bénéficie d'une appellation d'origine contrôlée suisse depuis le 26 juillet 2001. Sa zone de production s'étend aux cantons de Fribourg, Vaud, Neuchâtel, Jura, aux districts de Courtelary, la Neuveville et Moutier, ainsi qu'aux communes de Ferenbalm, Guggisberg, Mühleberg, Münchenwiler, Rüschegg et Wahlern dans le canton de Berne.


Lire l'article...


Semaine 30 - (Du 24 juillet au 30 juillet 2006)

Les trois automates Jaquet-Droz

Pierre Jaquet-Droz (1721 à La Chaux-de-Fonds (Neuchâtel) - 1790 à Bienne) est un horloger suisse de la fin du XVIIIe siècle.

Il trouva le moyen d'adapter aux horloges communes un carillon et des jeux de flûte. Il inventa une pendule qui, au moyen de la combinaison de deux métaux inégalement dilatables, marchait sans être remontée; fit une pendule astronomique et un automate qui écrivait lisiblement et faisait tous les mouvements des doigts.

Il a vécu à Paris, Londres et Genève, où il a conçu et construit des poupées mécaniques ou automates, pour aider sa firme à vendre des montres et des oiseaux mécaniques.

Il a construit plusieurs automates avec son fils Henri-Louis Jaquet-Droz (1752-1791) et Jean-Frédéric Leschot (1746-1824) pendant la période de 1768 et 1774 dont l’écrivain (constitué de 6000 pièces), la musicienne (2500 pièces) et le dessinateur (2000 pièces).

Ses mécanismes étonnants ont fasciné les plus grands de ce monde : les rois et les empereurs d’Europe, de Chine, d’Inde et du Japon.


Lire l'article...


Semaine 31 - (Du 31 juillet au 6 août 2006)

Le pacte d'août 1291 fut choisi en 1891 comme pacte fédéral suisse. Ce pacte a un double caractère, juridique et défensif. Il jure une alliance éternelle entre ses signataires contre tout agresseur. Il fut conclu par les représentants des trois cantons primitifs : Uri, Schwytz, Unterwald. Il semble que ce soit la mort de Rodolphe Ier de Habsbourg le 15 juillet 1291 qui ait été le moteur de ce pacte. La version originale est en latin.

Le pacte fédéral suisse.
AU NOM DU SEIGNEUR, AMEN. C'EST ACCOMPLIR UNE ACTION HONORABLE ET PROFITABLE au bien public que de confirmer, selon les formes consacrées, les mesures prises en vue de la sécurité et de la paix. — Que chacun sache donc que, considérant la malice des temps et pour être mieux à même de défendre et maintenir dans leur intégrité leurs vies et leurs biens, les gens de la vallée d'Uri, la Landsgemeinde de la vallée de Schwytz et celle des gens de la vallée inférieure d'Unterwald se sont engagés, sous serment pris en toute bonne foi, à se prêter les uns aux autres n'importe quels secours, appui et assistance, de tout leur pouvoir et de tous leurs efforts, sans ménager ni leurs vies ni leurs biens, dans leurs vallées et au dehors, contre celui et contre tous ceux qui, par n'importe quel acte hostile, attenteraient à leurs personnes ou à leurs biens (ou à un seul d'entre eux), les attaqueraient ou leur causeraient quelque dommage. Quoi qu'il arrive, chacune des communautés promet à l'autre d'accourir à son secours en cas de nécessité, à ses propres frais, et de l'aider autant qu'il le faudra pour résister à l'agression des méchants et imposer réparation du tort commis.

Lire l'article...


Semaine 32 - (Du 7 août au 13 août 2006)

Jacob Burckhardt

Jacob Burckhardt (25 mai 1818 - 8 août 1897) est un historien et philosophe de l'histoire et de la culture, né à Bâle, Suisse.

« Si j'ai d'abord scruté le cœur de l'homme
Je sais également ce qu'il veut et ce qu'il fait. »

Jacob Burckhardt est issus d'une famille protestante. Il est le fils de Susanna Maria SchorndorffSon et de Jakob, un archidiacre, qui devint par la suite pasteur de la cathédrale et chef de l'Église bâloise (fonction d'antistès). Il fit ses études primaires et secondaires à Bâle, puis étudia la philologie, l'histoire ancienne, la théologie, l'histoire de l'art et l'histoire à partir de 1836, toujours dans la même ville, à Neuchâtel (Collège latin), à Berlin et à Bonn. En 1838, il fait un premier voyage en Italie, et publiera son premier article important, Bemerkungen über schweizerische Kathedralen. En 1843, il obtint un doctorat ès lettres et son habilitation à Bâle.

Il rédigea, de 1843 à 1846, des articles d'histoire de l'art pour le dictionnaire Brockhaus ; de 1844 à 1845, il fut rédacteur de la Basler Zeitung, et fut, de 1846 à 1847 collaborateur à Berlin d'ouvrages sur l'histoire de l'art.

Il fut, de 1848 à 1852 et de 1858 à 1883, maître au gymnase de Bâle, et de 1855 à 1858, professeur d'archéologie à l'école polytechnique fédérale de Zurich. Il fut également de 1858 à 1886, professeur ordinaire d'histoire, puis d'histoire de l'art (jusqu'en 1893) à l'université de Bâle.

Durant sa vie, il fit de nombreux voyages, dont un séjour en Italie (1853-1854).


Lire l'article...


Semaine 33 - (Du 14 août au 20 août 2006)

Frère Roger Schutz, né le 12 mai 1915 à Provence (Vaud, Suisse) et mort le 16 août 2005 à Taizé (Saône-et-Loire, France) est le fondateur de la communauté de Taizé.

un jeune Suisse de 25 ans, dont la mère est d'origine française, de Bourgogne précisément, décide d'aller partager en France le sort de ce pays occupé. « De Genève, je suis parti à bicyclette pour la France, cherchant une maison où prier, où accueillir et où il y aurait un jour cette vie de communauté. »

C'est à Taizé, un petit village de Bourgogne où les habitants l'accueillent chaleureusement, qu'il choisit de vivre. Au début de la guerre il accueille des réfugiés juifs avec sa sœur Geneviève. En 1942 il rentre en Suisse. En 1944 il retourne à Taizé et vient en aide aux prisonniers de guerre allemands.

« Dans ma jeunesse, j'étais étonné de voir des chrétiens qui, tout en se référant à un Dieu d'amour, perdaient tant d'énergie à justifier des oppositions. Et je me disais : pour communiquer le Christ, y a-t-il réalité plus transparente qu'une vie donnée, où jour après jour la réconciliation s'accomplit dans le concret ? Alors j'ai pensé qu'il était essentiel de créer une Communauté avec des hommes décidés à donner toute leur vie et qui cherchent à se réconcilier toujours. »


Lire l'article...


Semaine 34 - (Du 21 août au 27 août 2006)

Théâtre d'Aventicum

Aventicum est un site archéologique, vestige d'une importante implantation romaine, aujourd'hui commune d'Avenches (Suisse).

Elle fut la capitale de l'Helvétie romaine, étant située à un emplacement stratégique du réseau routier tout en ayant accès à la voie fluviale par un canal qui reliait la banlieue au port sur le lac de Morat. Elle avait plus de 20'000 habitants.

En 58 av. J.-C., après leur tentative d'exode et leur défaite par l'armée de Jules César, près de Bibracte, les quatre tribus helvètes retournèrent sur le plateau suisse.


Lire l'article...


Semaine 35 - (Du 28 août au 3 septembre 2006)

Zouc, de son vrai nom Isabelle von Allmen, est une artiste suisse, née le 29 avril 1950 à Saint-Imier, canton de Berne dans le Jura bernois.

Elle suit des cours aux conservatoires de Neuchâtel puis de Lausanne. En 1968 et 1969, elle présente ses premiers numéros dans les cabarets d’été du Centre culturel de Neuchâtel. Un an plus tard, elle s'inscrit à Paris au cours de Tania Balachova, qui forma entre autres Sylvie Joly, Josiane Balasko, Jean-Claude Dreyfus et bien d'autres.

Elle joue plusieurs rôles dans "Jeux de massacre" d’Eugène Ionesco, dans une mise en scène de Jorge Lavelli au Théâtre Montparnasse. Engagée par Maurice Alezra à la Vieille Grille, elle donne dans ce café-théâtre la première version de ce qui deviendra son spectacle "L’Alboum de Zouc", suite de sketches mis en scène par Marika Hodjis, qui la révéleront au grand public. Roger Montandon, peintre suisse ami de Giacometti, la remarque lors de ses spectacles et sera par la suite son metteur en scène


Lire l'article...


Semaine 36 - (Du 4 septembre au 10 septembre 2006)

Langues parlées aux Grisons en 2000

Le romanche (Rumantsch en romanche) est reconnu comme l'une des quatre langues nationales de la Suisse depuis le 20 février 1938, mais n'est considéré comme langue officielle à l'échelle fédérale que depuis la votation populaire du 10 mars 1996. C'est une langue romane, du groupe rhéto-roman, proche du ladin et du frioulan, parlée uniquement dans le canton des Grisons où elle a un statut officiel depuis le XIXe siècle. Son usage étant en régression lente (-15% depuis dix ans, moins de cent mille locuteurs), des craintes se portent sur l'avenir de cette langue. Les nouveaux manuels scolaires édités par le canton ainsi que les documents administratifs sont désormais seulement dans la forme unifiée de la langue intitulée « Rumantsch grischun », pourtant la grande majorité des écoles et des administrations communales utilisent encore les cinq langues écrites régionales.


Lire l'article...


Semaine 37 - (Du 11 septembre au 17 septembre 2006)

Bateau Alinghi

Alinghi est un syndicat suisse participant à la Coupe de l'America. Il remporta l'édition 2003 à Auckland et défend son titre en 2007. Son propriétaire est l'entrepreneur Ernesto Bertarelli, patron de la multinationale pharmaceutique Serono.

Les bateaux ont été conçus en étroite collaboration avec l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Ils ont été fabriqués par l'entreprise Décision SA basée à Corsier-sur-Vevey, au bord du Lac Léman.

Bertarelli a engagé le skipper Russell Coutts qui a gagné les deux précédentes éditions en 1995 et 2000 avec le syndicat de la Nouvelle-Zélande. Coutts a fait venir avec lui plusieurs navigateurs néo-zélandais dans l'équipage suisse, ce qui a déclenché une vive campagne patriotique en Nouvelle-Zélande pendant la compétition.


Lire l'article...


Semaine 38 - (Du 18 septembre au 24 septembre 2006)

Alexandre Yersin

Alexandre Yersin est un bactériologiste franco-suisse, né à Morges le 22 septembre 1863 et mort à Nha Trang, en Indochine française le 28 février 1943. On lui doit notamment la découverte du bacille de la peste (Yersinia pestis).

Après avoir commencé ses études à Lausanne et Marburg Paris, il entre à l'Institut Pasteur où il découvre avec Émile Roux en 1886 la toxine diphtérique. En 1888 il passe son doctorat avec une thèse sur la tuberculose expérimentale et suit à Berlin le cours de bactériologie de Robert Koch. Il sollicite et obtient la nationalité française en 1888 pour exercer la médecine en France.

Il part en Indochine comme médecin des Messageries maritimes. Quand une épidémie de peste originaire de Mongolie atteint en 1894 la côte sud de la Chine, le gouvernement français et l'institut Pasteur l'envoient à Hongkong pour rechercher la cause de la maladie, jusque là inconnue.


Lire l'article...


Semaine 39 - (Du 25 septembre au 1 octobre 2006)

André Masséna sauve la France lors de la deuxième bataille de Zurich les 3 et 4 Vendémiaire an VIII (25-26 septembre 1799).

Une première bataille eut lieu à Zurich le 16 Prairial an VII (4 juin 1799), bataille lors de laquelle les troupes françaises furent repoussées.

Le 17 Fructidor (3 septembre) le général Masséna trouve un emplacement idéal pour réaliser le débarquement des troupes françaises sur la rive droite de la Limmat. Préparatifs pour le débarquement :

Le général Masséna hésita, longtemps, sur le choix du point où s'effectuerait le passage de la Limmat.

Cependant, après avoir prit connaissance du rapport des officiers d'artillerie et du génie, Masséna se décida à effectuer le passage de la Limmat par l’intermédiaire du poste de Dietikon.


Lire l'article...


Semaine 40 - (Du 2 octobre au 8 octobre 2006)

Charles-Édouard Jeanneret-Gris, connu sous le pseudonyme de Le Corbusier (diminutif Corbu), est un urbaniste, décorateur, peintre, architecte suisse, naturalisé français (6 octobre 1887 à La Chaux-de-Fonds - 27 août 1965 à Roquebrune-Cap-Martin).

C'est l'un des principaux représentants de ce que l'on appelle de nos jours le mouvement moderne (également nommé mouvement international ou style international) avec Ludwig Mies van der Rohe, Walter Gropius, et Theo van Doesburg. Il a également œuvré dans les domaines de l'urbanisme et du design. Il est connu pour être l'inventeur de l'Unité d'habitation, comme solution aux problèmes de logements de l'après-guerre.

En 1900, il entamera une formation de graveur-ciseleur à l'École d'Art de La Chaux-de-Fonds.


Lire l'article...


Semaine 41 - (Du 9 octobre au 15 octobre 2006)

Vue du château de Chillon depuis son côté sud

Le Château de Chillon se trouve sur les rives du Lac Léman, à Veytaux en Suisse. De forme oblongue, il mesure 110 mètres de long pour 50 mètres de large, le donjon culmine à 25 mètres. C'est une importante attraction touristique.

S'il est difficile de remonter aux origines de ce lieu, des fouilles menées au XIXe siècle témoignent d'une occupation défensive (probablement sous la forme d'une double palissade) dès l'âge du bronze, vers 1800 avant J.-C. Fortifié ensuite par les Romains, Chillon reçoit un donjon carré à la fin du IXe siècle. Successivement occupé par la maison de Savoie puis par les Bernois dès 1536 jusqu'en 1798, il appartient désormais à l'État de Vaud et est classé comme monument historique.

Le château est en excellent état et donne une bonne vision de l'architecture féodale.



Lire l'article...


Semaine 42 - (Du 16 octobre au 22 octobre 2006)

Le baron de Besenval dans son salon de compagnie, 1797. Par Henri-Pierre Danloux. Londres, National Gallery.

Pierre Victor de Besenval de Brünstatt, baron de Besenval, est un militaire suisse au service de la France, écrivain et courtisan, né à Soleure (Suisse) le 14 octobre 1721 et mort à Paris le 2 juin 1791.

Il est le fils de Jean Victor de Besenval de Brünstatt, issu d'une famille d'origine suisse qui s'était élevée au service de Louis XIV et avait reçu de l'Empereur Léopold Ier un titre de baron du Saint-Empire, et de Catherine Biélinska, fille de François Biélinski, maréchal de la Couronne en Pologne sous le règne de Stanislas Leszczyński. Mme de Besenval devint du jour au lendemain un personnage important à la Cour de France lorsque Louis XV épousa Marie Leszczyńska. La terre de Brünstatt en Alsace fut alors érigée en baronnie.

À dix ans, Pierre Victor de Besenval de Brünsttatt entra comme cadet au régiment des Gardes Suisses dont son père était devenu colonel. Il servit avec distinction dans l'armée du Rhin au cours des campagnes de 1734 et 1735 et fut nommé capitaine en 1738 puis brigadier en 1747. Aide de camp du duc d'Orléans en 1757, il fut nommé maréchal de camp en 1758, au début de la guerre de Sept Ans. Il se distingua à la bataille de Clostercamp.


Lire l'article...


Semaine 43 - (Du 23 octobre au 29 octobre 2006)

La face nord de l'Eiger

L'Eiger est un sommet individualisé des Alpes situé entièrement en Suisse dans le massif des Alpes Bernoises. Son nom signifie l'ogre faisant référence à son impressionnante face nord. Cette face nord, la plus grande face des Alpes, avec 1 800 m de hauteur presque totalement verticales, fut considérée comme un des trois derniers grands problèmes des Alpes, avec les faces nord du Cervin et des Grandes Jorasses.

Première ascension le 11 août 1858 par les guides suisses Christian Almer et Peter Bohren en compagnie de l'Irlandais Charles Barrington.

Première ascension de la face nord le 24 juillet 1938 par la cordée allemande de Anderl Heckmair et Ludwig Vörg et la cordée autrichienne de Heinrich Harrer et Fritz Kasparek. La seconde ascension eut lieu immédiatement après la Seconde Guerre mondiale par les Français Lionel Terray et Louis Lachenal.

La face nord (en réalité plutôt nord-ouest) est réputée pour sa difficulté.


Lire l'article...


Semaine 44 - (Du 30 octobre au 5 novembre 2006)

Nestlé est une multinationale fondée en 1867 par le chimiste suisse Henri Nestlé qui a inventé au départ le lait en poudre destiné à nourrir les nouveaux-nés que les mères ne peuvent allaiter. Son siège social est situé à Vevey en Suisse. C'est la plus grande société agroalimentaire du monde (2003), produisant un large éventail de produits alimentaires et de boissons, aussi bien pour les humains que pour les animaux de compagnie.

L'entreprise a commencé la commercialisation du café instantané par adjonction d'hydrates de carbone le 1er avril 1938. Il sera lyophilisé en 1966.

Le chocolat, les confiseries, les eaux, les boissons instantanées, les produits laitiers frais sont venus compléter les activités de Nestlé au fur et à mesure de sa croissance, en Suisse comme à l’étranger.


Lire l'article...


Semaine 45 - (Du 6 novembre au 12 novembre 2006)

Ernest Ansermet en 1933

Ernest Ansermet est un chef d'orchestre suisse, né le 11 novembre 1883 à Vevey et décédé le 20 février 1969 à Genève.

Il étudie au Gymnasium (lycée) et à l'Université de Lausanne où il obtient une licence ès sciences physiques et mathématiques. D’abord professeur de mathématiques, il étudie parallèlement la musique, notamment avec Alexandre Dénéréaz et Ernest Bloch.

De 1915 à 1923, Serge de Diaghilev lui confie la direction musicale de spectacles des Ballets russes, ce qui le fait connaître dans le monde entier.

Artiste engagé, Ernest Ansermet a eu une profonde influence sur la vie culturelle de Suisse romande.


Lire l'article...


Semaine 46 - (Du 13 novembre au 19 novembre 2006)

L'Institut de hautes études internationales (IUHEI ou simplement HEI) de Genève (Suisse), fondé en 1927, est une école spécialisée dans le domaine des relations internationales.

La direction de l'institut occupe la Villa Barton qui donne son nom au parc Barton sur la rive droite du lac Léman. L'institut est lié à l'Université de Genève. Paul Mantoux en est l'un des co-fondateurs.

Parmi les centres d'études des relations internationales, l'IUHEI présente une physionomie originale. En raison de l'approche pluridisciplinaire qui le caractérise : 4 disciplines y sont enseignées (science politique, histoire et politique internationales, droit international et économie) avec le souci de les relier les unes aux autres et d'analyser ainsi, de la manière la plus complète possible, le champ des relations internationales.

Lire l'article...


Semaine 47 - (Du 20 novembre au 26 novembre 2006)

Paracelse

Paracelse de son vrai nom Philippus Aureolus Theophrastus Bombast von Hohenheim (1493-1541), était un chimiste et médecin suisse.

Theophrast von Hohenheim naît en 1493 à Einsiedeln en Suisse centrale. Son père, Wilhelm von Hohenheim, est un chimiste et un médecin. De 1502 à 1507, il enseigne à son fils les rudiments de la pensée humaniste. Paracelse s'intéresse ensuite à la chimie sous la houlette de Trithème.

Dans les années 1520, Paracelse, qui se fait nommer ainsi parce qu'il estime sa connaissance supérieure à celle de Celse, critique les principes de la médecine établie. Pour ce médecin suisse itinérant, l'idée d'un cycle de vie cosmique fondé sur la cuisson et les éléments aristotéliciens est fausse et mérite une révision. Malgré sa mauvaise réputation, due à sa personnalité caustique et à ses croyances religieuses radicales, il convainc les médecins des cours d'Europe d'abandonner leurs anciens principes et d'en chercher de nouveaux.


Lire l'article...


Semaine 48 - (Du 27 novembre au 3 décembre 2006)

CARTE DRAPEAU SUISSE.svg


Semaine 49 - (Du 4 décembre au 10 décembre 2006)

Commémoration de l'Escalade à Genève

L'Escalade, célébrée le 12 décembre à Genève, marque la victoire de la ville de Genève sur les troupes du duc de Savoie Charles-Emmanuel Ier dans la nuit du 11 au 12 décembre 1602 (selon le calendrier julien). Le nom escalade évoque la tentative d'escalade par les Savoyards des murailles de la ville au moyen d'échelles.

Depuis plusieurs années, les ducs de Savoie convoitent la ville riche et prospère qui compte environ 12 000 habitants. Lorsque Charles-Emmanuel Ier monte sur le trône en 1580, il projette de faire de Genève sa capitale au nord des Alpes et de combattre le calvinisme avec l'appui du pape Clément VIII. Cela ne plaît pas du tout au roi Henri IV de France qui envoie quelques soudards pour atteindre une garnison forte d'une centaine d'hommes.


Lire l'article...


Semaine 50 - (Du 11 décembre au 17 décembre 2006)

Marmite de l'Escalade

L'Escalade, célébrée le 12 décembre à Genève, marque la victoire de la ville de Genève sur les troupes du duc de Savoie Charles-Emmanuel Ier dans la nuit du 11 au 12 décembre 1602 (selon le calendrier julien). Le nom escalade évoque la tentative d'escalade par les Savoyards des murailles de la ville au moyen d'échelles.

Depuis plusieurs années, les ducs de Savoie convoitent la ville riche et prospère qui compte environ 12 000 habitants. Lorsque Charles-Emmanuel Ier monte sur le trône en 1580, il projette de faire de Genève sa capitale au nord des Alpes et de combattre le calvinisme avec l'appui du pape Clément VIII. Cela ne plaît pas du tout au roi Henri IV de France qui envoie quelques soudards pour atteindre une garnison forte d'une centaine d'hommes.


Lire l'article...


Semaine 51 - (Du 18 décembre au 24 décembre 2006)

Henri Dufaux (18 septembre 1879 à Chens-sur-Léman en France - 25 décembre 1980 à Genève en Suisse) pionnier de l'aviation, inventeur peintre et homme politique de nationalités française et suisse

Henri est le fils d'une baronne française née de Rochefort Luçay et d’un peintre, sculpteur et portraitiste localement célèbre, Frédéric. Il est l'aîné d'une famille de trois enfants, son cadet Armand, lui aussi pionnier de l'aviation et une sœur.

Il fait des études aux Beaux-arts à Genève, Florence et Paris, comme Ferdinand Hodler, il est l'élève de Barthelemy Menn à Genève.

En 1898 il invente et crée un moteur pouvant être monté sur une bicyclette qui l'amènera à créer la société H. & A. Dufaux Fils (HADF) avec François Cuillery et Edouard Demole dont le siège est à Carouge dans le canton de Genève. Les deux frères étudient en 1898 un nouveau moteur léger pour vélo de 0,25cv, 4 temps, tournant à 1200 tours minute pour un poids de 18kg pouvant atteindre les 21km/h dont ils déposent le brevet no.21167 en 1901.


Lire l'article...


Semaine 52 - (Du 25 décembre au 31 décembre 2006)

Ulrich Zwingli

Ulrich Zwingli — on trouve aussi Huldreich Zwingli et Huldrych Zwingli, et même Zwingle ou Zvingle en francisant — (1484-1531) est un réformateur religieux suisse. En étudiant la Bible, indépendamment de Martin Luther, il arrive à des conclusions analogues.

Très présent dans la société, il est un des principaux artisans des différentes tentatives de convertir, y compris militairement, la Suisse à la Réforme. En 1523, il parvient à faire adopter la réforme au canton de Zürich, premier canton à le faire. Il est, depuis Zurich, à l'origine des Églises réformées de Suisse alémanique, tandis que Guillaume Farel et Jean Calvin sont les principaux réformateurs en Suisse romande. Il est aujourd'hui encore l'une des principales sources d'inspiration des Églises réformées, et notamment du protestantisme libéral.


Lire l'article...