Le projet « Minorités » lié à ce portail

Portail:Religion sérère

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Portail Arborescence Projet Discussion générale

« Yoonir » symbole de l'Univers dans la cosmologie sérère.
Bienvenue sur le portail de la Religion sérère
Ndalin poortal a ƭat Roog (O ngim no Seereer)
Il y a actuellement 26 articles liés au portail.
modifier
  Introduction

La Religion sérère « a ƭat Roog » en sérère (« la voie du divin »), regroupe les croyances, pratiques et enseignements religieux du peuple sérère installé dans la région de Sénégambie. Les Sérères croient en une divinité suprême universelle appelée Rog (ou Roog). Parmi les peuples cangins, Rog est désigné comme Kooh (ou Koox), Kopé Tiatie Cac, Kokh Kox, etc. Les croyances religieuses sérères se fondent sur des chants et des poèmes anciens ; elles comprennent la vénération et les offrandes aux dieux, déesses, saints et anciens Sérères, ainsi qu'aux esprits ancestraux (Pangool), mais aussi des croyances astronomiques et cosmologiques, des rites d'initiation, des pratiques médicales et une histoire du peuple sérère. Rog est à la fois partout et nulle part. C'est la raison pour laquelle il n'y a pas de maison de Rog. Les Sérères prient Rog – par le biais d'intercesseurs –, mais ne font pas de sacrifices d'animaux directement à Rog.

Lire la suite
modifier ]

Noia 64 apps proxy.png Peuples et langues

Les Sérères (ou « Serer », « Sereer », « Serere », « Seereer », et parfois à tort « Serre ») sont un peuple d'Afrique de l'Ouest, surtout présent au centre-ouest du Sénégal, du sud de la région de Dakar jusqu'à la frontière gambienne. Ils forment, en nombre, la troisième ethnie du Sénégal, après les Wolofs et les Peuls ; environ un Sénégalais sur six est d'origine sérère. Quelques groupes sérères sont également présents en Gambie et en Mauritanie. Les Sérères constituent l'une des plus anciennes populations de la Sénégambie.

Les groupes sérères comprend les seex (ou singandoum), les saafi, les ndut, les laalaa, les nones, niominka, les Waro, les thiwala, les fathta, et les oole.

Langues sérères

Le Sereer Siin (de nombreuses variantes orthographiques) est une langue qui a des liens avec la langue Peule qui a le même radical et la langue [[wolof (langue)|Wolof], qui a beaucoup emprunté au sereer. Il existe plusieurs dialectes sérères tels que le sérère noon, le Léhar (ou Laala), le Safen (ou Saafi), le Palor et le Ndut. Ces derniers sont classés en tant que Langues cangin. Il est clair similitudes lexicales entre les langues Cangin. Ils sont plus étroitement liés les uns aux autres que la norme Sereer Siin, et vice versa. 85 % est approximativement la ligne de démarcation entre les dialectes et langues différentes. Langues Cangin ont une similarité lexicale de 22 % au Sereer Siin. Il est convenu cette énorme différence est due à la tendance migratoire des milliers d'années auparavant Sérères. À un moment, ils parlaient la même langue. Néanmoins, ils sont tous ethniquement Sérères. La langue sérère (Sereer Siin) est l'une des langues locales reconnues et au Sénégal.

Lire la suite
modifier ]

Noia 64 apps password.png Article sélectionné

Les Saltigués – également Saltigue ou Saltigui – sont des prêtres et prêtresses sérères qui président aux cérémonies religieuses et aux affaires du peuple sérère, telles que la cérémonie du Xoy, l'évènement majeur du calendrier religieux sérère. Ils sont généralement issus, par descendance paternelle, d'anciennes familles sérères. Un tel titre est généralement hérité à la naissance.

Les Saltigués étaient les conseillers des gouvernements sérères, par exemple au Royaume du Sine, au Royaume du Saloum et auparavant au Royaume du Baol. Leur rôle était – et est toujours – de contribuer à la prospérité du pays. À ce titre, ils étaient chargés de prédire l'avenir des rois, les conditions météorologiques pour les besoins de l'agriculture et toute catastrophe naturelle ou politique qui pourrait s'abattre sur le pays. Ils étaient donc souvent consultés par les rois sérères, de préférence au début de la saison des pluies.

* En sérère Maat ou Maad, également lamane - les anciens rois sérères et grands propriétaires fonciers, à ne pas confondre avec les lamanes post-Guelwar qui n'étaient que des chefs locaux responsables devant le roi.

Lire la suite
modifier ]

Noia 64 apps kdict.png Festivals et événements

Certains festivals religieux sérère :

  • Raan (tenu à Tukar)
  • Ndut
  • Daqaar mboob
  • Diouck
  • Jobai
  • La consultation à Ngalagne
  • La lutte de session Jiloor (Jijaak)
  • Khanghere
  • Mindisse
  • Mbosseh
  • Mboudaye
  • Le massacre de Cadde
  • La lutte de session à Ndiaye-Ndiaye
  • Gamo (ou Gamou)
  • Randou Rande
  • Sam Southieh
  • Tourou Peithie
  • Xoy (tenu à Fatick)
  • Tobaski
  • La lutte royale

Lire la suite
modifier ]

Noia 64 apps kpaint.png Éducation

Le « mbot ». Symbole de ndut

Le Ndut est un rite de passage ainsi que d'une éducation religieuse commandée par la religion sérère que chaque sérères doit passer par une fois dans leur temps de vie. Les gens sérères étant un groupe ethno-religieux, le rite d'initiation Ndut est également liée à la culture sérère. À partir du moment un enfant sérère est né, l'éducation joue un rôle essentiel tout au long de leur cycle de vie. Le Ndut est l'un de ces phases de leur cycle de vie.

Lire la suite
modifier ]

Noia 64 apps kcmsound.png Citation sélectionnée

« No and no rimeem » (« Je suis né dans la connaissance »).
Geidj Faye (un saltigué)
Source: Oberdiek, Ulrich, « Anthropological Abstracts », vol, 2, p. 126, LIT Verlag Münster (2004), (ISBN 3825880109)
modifier
 logo Catégories
modifier ]

Noia 64 apps ktip.png Biographie sélectionnée

Maad Semou Ndiké Diouf a été membre de la dynastie Diouf du Royaume du Sine qui fait maintenant partie du Sénégal indépendant. Il était le fondateur de la Maison royale de Semou Ndiké Diouf, fondée au début du XVIIIe siècle. Sa maison royale était la troisième et dernière maison royale fondée par la famille Diouf du Sine et du Saloum. Depuis sa fondation, au moins sept rois du Sine avait sortait de sa maison royale, y compris son fils Maad a Sinig Boukar Tjilas Sanghaie Diouf.

Dans la Religion sérère, Maad Semou Ndiké Diouf est immortalisé dans le culte de la Tagdiam. Le lieu de culte au principe de Tagdiam est nommé d'après lui. Tagdiam (au Sénégal) a été, où il vivait.

Lire la suite
modifier ]

Noia 64 apps help index.png Le saviez-vous ?

Bataille de Fandane-Thiouthioune
Description de cette image, également commentée ci-après
Informations générales
Date
Lieu Royaume du Sine
à l'époque moderne Drapeau du Sénégal Sénégal
Issue Décisive victoire sérère
Belligérants
Marabouts musulmans de la SénégambieSérères
Commandants
Maba Diakhou Bâ
(Almamy en rébellion)

Damel-Teigne Lat Dior Ngoné Latyr Diop
(Roi du Cayor et du Baol)
Maad a Sinig Coumba Ndoffène Famak Diouf
(Roi du Sine - Maad a Sinig)

Maad Amad Ngoné Diouf
(Roi du Thiouthioune et l'oncle de Maad Coumba Ndoffène Famak Diouf)
Forces en présence
Maba Diakhou Bâ : Maad a Sinig Coumba Ndoffène Famak Diouf :
  • Buumi - Somb
  • La Grande-Diaraf
  • Maad Patar (Roi du Patar)
  • Le Sandigue Ndiob
  • Maad Amad Ngoné Diouf (Roi du Thiouthioune)
  • Maad Semou Gallo Diouf
  • Mbagne Somb Faye
  • Makhoureja Ngoné Diouf
  • Armée de Sine...
  • Notes

    Les marabouts musulmans prévalait dans les premières heures de la bataille, mais l'armée Sérère a tenu bon. Dans la dernière partie de la bataille, les marabouts ont été défaits. Maba Diakhou a été tué et son corps décapité. Damel-Teigne Lat Dior Ngoné Latyr et Bourba Djolof Alboury Sainabou Ndiaye fui. Maad a Sinig Coumba Ndoffène Famak a été blessé. Mama Gaolo Niang a été retenu prisonnier.

    Batailles

    Djihads

    modifier ]

    Noia 64 devices camera mount.png Sélection d'images...

    Cosmogonie sérère : Représentation de l'univers. Les trois mondes : « le monde invisible », « le monde terrestre » et « le monde nocturne ».[in] Gravrand, Henry, « La civilisation sereer », vol. II : « Pangool », Nouvelles éditions africaines, Dakar, 1990, p. 216, (ISBN 2-7236-1055-1)
    Cercles mégalithiques de Sénégambie. Sérères lieux sacrés.
    Tombes sérères (1821).
    Commons-logo.svg Religion sérère sur Commons



    modifier
      Contribuer
    1. Explorer, modifier et d'améliorer les articles dans Catégorie:Sérères.
    2. Ajouter ce portail aux articles Sérère connexes. Pour ce faire, ajoutez {{Portail|Religion sérère}} à l'article pertinent.
    3. Rejoignez Projet Sénégal ou Projet Gambie ou Ptojet Mauritanie.
    4. Aider à améliorer Portail:Sénégal, Portail:Gambie, Portail:Mauritanie et Portail:Afrique.
    5. Traduire les articles sérères de l'anglais vers le français, vois ici.
    Traduire les articles suivants de l'anglais vers le français (ou améliorer les articles suivants):


    N'hésitez pas!. Inscrivez-vous et de contribuer à Wikipédia.
    Les Sérères sur Wikinews
    Actualités
    Les Sérères sur Wikiquote
    Citations
    Les Sérères sur Commons
    Images
    Les Sérères sur Wikisource
    Textes
    Les Sérères sur Wikibooks
    Livres
    modifier
     logo Portails connexes et projets frères