Portail:Nouvelle-France/Image du mois/Archives

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Avril 2015[modifier | modifier le code]

La maison Molleur-Dit-Lallemand est une maison d'inspiration française de Beaumont construite vers 1720. Elle a été classée monument historique en 1970 et citée monument historique en 1997.

Mars 2015[modifier | modifier le code]

Maison Imbeau, 102, chemin du Maître-Chantre, Saint-François-de-l'Île-d'Orléans

Février 2015[modifier | modifier le code]

Cuisine dans la cave du Château Ramezay où le public peut découvrir le mode de vie des habitants de la Nouvelle-France aux 17e et 18e siècles

Janvier 2015[modifier | modifier le code]

Eustache-Ignace Trottier dit Desrivières Beaubien, coseigneur de Montarville

Décembre 2014[modifier | modifier le code]

Codex canadensis, p. 37, par Louis Nicolas
Loutre, castor, loup marin et tigre marin

Novembre 2014[modifier | modifier le code]

Defaite des Yroquois au Lac de Champlain, 1609
A Le fort des Yroquois.
B Yroquois ſe iettans en la riviere pour ſe ſauuer pourſuiuis par les Montaignars & Algoumequins se iettant aprés eux pour les tuer.
D Le ſieurs de Champlain & 5. des ſiens.
E Tous nos ſauvages amis.
F Le ſieur de Praire de S. Maſlo avec ſes compagnons.
G Chalouppe dudit ſieur de Praire.
H Grands arbres couppés pour ruiner le fort des Yroquois.

Octobre 2014[modifier | modifier le code]

Cette pierre est censée être la plaque originale que Pierre LeMoyne d'Iberville plaça pout marquer le premier établissement permanent de la Louisiane, à Biloxi. (Musée de la Nouvelle-Orléans)

Septembre 2014[modifier | modifier le code]

Août 2014[modifier | modifier le code]

Kateri Tekakwitha
par le père Claude Chauchetière S.J. (1690)

Juillet 2014[modifier | modifier le code]

Le vrai portrait de Marguerite Bourgeoys
par Pierre le Ber, 1700

Juin 2014[modifier | modifier le code]

Mai 2014[modifier | modifier le code]

Illustration de l'habillement, dans l'édition hollandaise de Description de la Louisiane de Louis Hennepin

Avril 2014[modifier | modifier le code]

Plaque à la porte Saint-Jean de Québec commémorant l'ouverture du Chemin Royal, qui relie Québec et Montréal, à compter de 1734.
« Le 5 août 1734, Lanouiller de Boiscler, grand voyer de la Nouvelle-France, partit de Québec pour Montréal en voiture, inaugurant ainsi officiellement le grand chemin royal de la colonie. »

Mars 2014[modifier | modifier le code]

Drapeau des troupes de la Marine
Reconstitution historique au fort de l'île Sainte-Hélène

Février 2014[modifier | modifier le code]

La Galissonnière
administrateur par interim de la Nouvelle-France (1747-1749)

Janvier 2014[modifier | modifier le code]

François Mercier, voyageur canadien

Décembre 2013[modifier | modifier le code]

Fabrication du sirop d'érable par les Amérindiens en Nouvelle-France (XVIIIe siècle), par Joseph-François Lafitau

Novembre 2013[modifier | modifier le code]

Caserne de la Nouvelle-France à Paris - Wikimapia

Octobre 2013[modifier | modifier le code]

Septembre 2013[modifier | modifier le code]

Reconstitution de garde de la compagnie franche de la marine et de soldat suisse du régiment suisse de Karrer à Louisbourg

Août 2013[modifier | modifier le code]

Diorama reconstituant une scène de la bataille des plaines d'Abraham (), au Musée du 22e Régiment, Citadelle de Québec. Il y est écrit : « Surpris par le débarquement des Britanniques à l'Anse au Foulon, Montcalm rencontre Wolfe et son armée sur les plaines d'Abraham. Le combat est violent mais bref. Wolfe est tué. Montcalm blessé est remené par la porte Saint-Louis. Il meurt et Québec capitule. »

Juillet 2013[modifier | modifier le code]

Diorama reconstituant la scène « Le Chevalier de Lévis brûle ses drapeaux,  »
exposé au Musée du Royal 22e Régiment, Citadelle de Québec. Il y est écrit : « Au moment de la capitulation de Montréal, retranché à l'île Sainte-Hélène, Lévis brûle ses drapeaux pour protester contre le traitement imposé au reste de son armée. »

Juin 2013[modifier | modifier le code]

Diorama reconstituant une scène de la bataille de Fort Carillon, exposé au Musée du Royal 22e Régiment, Citadelle de Québec

Mai 2013[modifier | modifier le code]

Organisation des rangs en Nouvelle-France

Avril 2013[modifier | modifier le code]

Canada ou Nouvelle-France suivant les nouvelles observations de Messieurs de l'Académie Royale des Sciences etc, par Pieter van der Aa

Mars 2013[modifier | modifier le code]

Véritable plan de Québec fait en 1663, par Jean Bourdon

Février 2013[modifier | modifier le code]

Carte du Golphe de St-Laurent et Pays Voisins, par Jacques-Nicolas Bellin, 1760

Janvier 2013[modifier | modifier le code]

L'arrivée des Filles du Roi en 1667, dans le but de marier des colons canadiens. Talon et Laval les attendent.
Aquarelle sur dessin au crayon de Eleanor Fortescue-Brickdale (1871-1945), avant 1927

Décembre 2012[modifier | modifier le code]

Habitants en chemin vers le marché de Noël
aquarelle de Millicent Mary Chaplin, 1842

Novembre 2012[modifier | modifier le code]

Plan de Trois-Rivières en 1685

Octobre 2012[modifier | modifier le code]

Reconstitution d'un poste de traite des fourrures en Nouvelle-France au XVIIe siècle
dans le parc du château de Palluau-Frontenac, à Palluau-sur-Indre

Septembre 2012[modifier | modifier le code]

Une des tours du fort de la Montagne à Montréal

Août 2012[modifier | modifier le code]

Carte de la Nouvelle-France dédiée au Ministre Colbert par l'intendant du Canada, M. Duchesneau (dernier quart du XVIIe siècle)

Juillet 2012[modifier | modifier le code]

Jeunes paysannes de la Nouvelle-France, 1620, 2e reconstitution historique, tricentenaire de Québec, Québec, QC, 1908

Juin 2012[modifier | modifier le code]

Mai 2012[modifier | modifier le code]

WTMTL T29 DSC00061.JPG
Située en amont des rapides de Lachine face au Lac Saint-Louis, la maison LeBer-LeMoyne, construite en 1669, servait de magasin à fourrures pour les commerçants Jacques Le Ber et Charles Le Moyne. La maison, comme beaucoup de constructions sous le Régime français, est formée de murs épais formés de moellons grossièrement équarris et noyés dans le mortier. Largement inspirée par l'architecture rurale et bourgeoise de la Bretagne, de la Normandie et de l'Île-de-France, la pratique s'adapte toutefois aux conditions climatiques rigoureuses qui limitent par exemple le nombre et la taille des fenêtres et requiert l'érection systématique de cheminées.

Avril 2012[modifier | modifier le code]

Maquette du Machault.jpg
Maquette de la frégate Le Machault dans le hall du centre d'interprétation de la Bataille de la Ristigouche

Mars 2012[modifier | modifier le code]

LaSallesExpeditiontoLouisiana.JPG
Expédition de Robert Cavelier de La Salle à la Louisiane en 1684, peint en 1844 par Théodore Gudin.
La Belle est sur la gauche, Le Joly au centre et L'Aimable est échoué à droite.

Février 2012[modifier | modifier le code]

Québec-Musée de l'Amérique française-gb-1.JPG

Le Musée de l'Amérique française, rue Dalhousie, à Québec.

Consacré à l'implantation et au développement de la culture française en Amérique du Nord,
la collection du musée est gérée par le Musée de la civilisation depuis 1995.

Janvier 2012[modifier | modifier le code]

New France, 1729.jpg


Cette carte de la Nouvelle-France de 1729 (Collection Pieter Van der), montre toute la complexité de la répartition du territoire entre Européens et Amérindiens. Deux conceptions s'affrontent entre les civilisations: Les Européens se disent « propriétaires » des terres et, pour eux, l'exploitation de ces terres amènent leurs richesses, principalement des fourrures. Pour les Amérindiens, ils partagent la terre sans la posséder, et commercent avec les Européens pour divers articles venant de « nouvelles technologies », dont des armes, certains outils et autres.

Décembre 2011[modifier | modifier le code]

Franche de la Marine2.jpg

Exercice d'un détachement des Compagnies franches de la Marine, lors des célébrations

commémorant le 400e anniversaire de la ville de Québec, au mois de juillet 2008.

Novembre 2011[modifier | modifier le code]

Port Royal Nova Scotia 2.jpg

L'Habitation de Port-Royal (ici la reconstitution contemporaine), où vécut Marc Lescarbot de l'été 1606 à l'automne 1607.

Il avait comme compagnons, Jean de Poutrincourt, Louis Hébert (cousin par alliance de ce dernier), François Gravé et Samuel de Champlain.

Octobre 2011[modifier | modifier le code]

Lévis-Québec.jpg


Lévis et le fleuve Saint-Laurent vus de la Terrasse Dufferin à Québec. C'est à cet endroit que Guillaume Couture s'installa en 1647.

Septembre 2011[modifier | modifier le code]

Louis Antoine de Bougainville - Portrait par Jean-Pierre Franquel.jpg

Louis-Antoine de Bougainville. Portrait de Jean-Pierre Franque.

Durant le siège de Québec en 1759, il est assigné à la défense de la rive nord entre Québec et la Rivière Jacques-Cartier. Mais après le débarquement des troupes britanniques à l'Anse-au-Foulon et le début de la Bataille des Plaines d'Abraham, il se rapproche de la zone des combats, mais c'est un échec. Après la mort de Montcalm durant la bataille, il dirige la retraite et il est nommé colonel.

Août 2011[modifier | modifier le code]

Plans et elevations du chateau Saint-Louis par Chaussegros de Lery.jpg
Résidence officielle des gouverneurs de la Nouvelle-France depuis 1646, voici les plans et élévations du château Saint-Louis en 1724 par Chaussegros de Léry.
En bas, se trouve le plan des sous-sols qui a inspiré la localisation des opérations archéologiques à l'intérieur des vestiges du château.
Au-dessus du plan se trouvent successivement l'élévation de la façade côté cour, celle du côté fleuve et celles des extrémités nord à gauche et sud à droite.

Juillet 2011[modifier | modifier le code]

Fort Ticonderoga, Ticonderoga, NY.jpg
Le Fort Ticonderoga, autrefois le Fort Carillon, est situé à un peu plus de 200 kilomètres au sud de Montréal, dans l'État de New-York.
Le site abrite aujourd'hui un musée et un centre de recherches, gérés par une fondation.

Juin 2011[modifier | modifier le code]

Québec - 231.jpg

La rue du Petit-Champlain de Québec.

Il s'agit de la première rue commerçante de la Nouvelle-France.

Mai 2011[modifier | modifier le code]

Quebec-Quai du traversier.jpg
Fondé par Monseigneur François de Montmorency-Laval le 24 mars 1663,
le Grand Séminaire de Québec avec son clocher central, vu de la Place de Paris dans le Vieux-Québec, en Basse-Ville.

Avril 2011[modifier | modifier le code]

Montreal 1761 Murray.jpg

Charles Blaskowitz, Lewis Fusier, Frederick Haldimand et coll.,

La carte du Saint-Laurent du général James Murray, Québec, 1761, détail du feuillet sur Montréal, NMC 135042

Mars 2011[modifier | modifier le code]

Les soldats de Montcalm, reconstitution historique, tricentenaire de Québec, 1908

Février 2011[modifier | modifier le code]

Baton Rouge aerial map.jpg
Image satellite de Bâton-Rouge et du Mississippi.

Janvier 2011[modifier | modifier le code]

Séminaire-de-Quebec.JPG
Le Séminaire de Québec vu du Vieux-Port de Québec. À l'arrière droite, le Château Frontenac et, au premier plan, le bassin Louise.

Décembre 2010[modifier | modifier le code]

Samuel Scott - Action Between Nottingham And Mars 1746.jpg
Peinture de Samuel Scott montrant dans le feu de l'action le vaisseau de guerre français le Mars
et le HMS Nottingham d'Angleterre, suivant l'échec de l'expédition d'Anville, le 11 octobre 1746.

Novembre 2010[modifier | modifier le code]

CarillonBattle.svg
La Bataille de Fort Carillon fut probablement une des plus grandes victoires françaises contre des troupes britanniques
en Amérique du Nord. Malgré l'inégalité des forces (16 000 hommes du côté des Britanniques contre 3 600 du côté français),
les troupes de Louis-Joseph de Montcalm brisèrent malgré tout l'attaque de James Abercrombie, le 8 juillet 1758.

Octobre 2010[modifier | modifier le code]

Crown Pt NY foreground French Fort St Frederic.jpg
Ruines du Fort Saint-Frédéric.
C'était un fort français construit au XVIIIesiècle en Nouvelle-France, sur les rives du Lac Champlain,
à la limite de l'État du Vermont et de l'État de New York. Il est situé dans le Comté d'Essex, aux États-Unis.

Septembre 2010[modifier | modifier le code]

Krieghoff Huron-Wendat.jpg
Un chasseur huron-wendat appelant l'orignal, par Cornelius Krieghoff (1815-1872).
Estampe, vers 1868.

Août 2010[modifier | modifier le code]

Timbre Grand-Pré 1930.jpg
Deux timbres canadiens commémorent Grand-Pré. Celui-ci, le premier, fut émis le 4 décembre 1930, au tarif de 50 cents (pour les colis). Il représente l'église et la statue d'Évangéline. Un second fut émis le 15 août 2005, lui aussi au tarif de 50 cents. Conçu par Pierre-Yves Pelletier, c'est un timbre sur timbre, reprenant le dessin de l'original, sur un drapeau acadien et portant la mention Déportation des Acadiens - Acadian Deportation - 1755-2005.

Juillet 2010[modifier | modifier le code]

Acadie 1754.png


Situation de l'Acadie au moment des attaques anglaises, cette invasion aboutissant au Grand Dérangement de l'été 1755.

Mai 2010[modifier | modifier le code]

Cumberland md braddock road.jpg
Route suivie par le général Edward Braddock lors de son expédition de 1755.

Avril 2010[modifier | modifier le code]

1730 Canada de l'Isle.jpg
Carte très détaillée de la Nouvelle-France, publiée en 1730 par Guillaume de l'Isle.

Mars 2010[modifier | modifier le code]

NS Louisbourg2 tango7174.jpg
La Forteresse de Louisbourg. Ici le bâtiment principal, comprenant la résidence du gouverneur et les casernes du bastion du Roi. Le tout tel qu'elle était reconstituée en 2009.

Janvier 2010[modifier | modifier le code]

New orleans plan 1728.jpg
Le plan de La Nouvelle-Orléans telle qu'elle était en 1728. Au haut de la carte, on peut reconnaître les travaux nécessaires pour éviter l'inondation des lieux autour des bayous. Les français de Louisiane ont aussi utilisé les aboiteaux pour leur permettre de cultiver et d'utiliser des terres gagnées sur la mer.

Décembre 2009[modifier | modifier le code]

Farny 35.jpg
Le Père Jacques Marquette représenté par le peintre Henry F. Farny (1847-1916). Il reçoit Louis Jolliet le 8 décembre 1672. Il suivra celui-ci, chargé par le nouveau gouverneur de la Nouvelle-France, Louis de Frontenac, d’aller explorer la vallée du Mississippi à la recherche du passage direct vers l’océan Pacifique.

Novembre 2009[modifier | modifier le code]

Michel-Ange Duquesne de Menneville.png
Michel-Ange Duquesne de Menneville fut Gouverneur de la Nouvelle-France de juillet 1752 au 10 juillet 1755.

Octobre 2009[modifier | modifier le code]

Pierre Dugua de Mons, premier colonisateur de la Nouvelle-France

Septembre 2009[modifier | modifier le code]

Map of Hochelaga.jpg
Plan La Terra De Hochelaga Nella Nova Francia, avec à gauche, le Monte Real,
plan dessiné par Giacomo Gastaldi en illustration du livre Delle Navigationi et viaggi, (Venise, 1565).

Août 2009[modifier | modifier le code]

Maison Lamontagne.jpg

La Maison Lamontagne de Rimouski. Construite vers 1750 par Basile Côté et Marie-Agnès Lepage, petite-fille du seigneur-fondateur de la ville René Lepage, elle porte aujourd'hui le nom de la famille qui y résida en 1844. Elle est une des plus vieilles maisons de colombage pierroté au Québec.

Juin 2009[modifier | modifier le code]

Convento ursulinas de Quebec.jpg


Le couvent des Ursulines de la ville de Québec. Institution fondée par Marie Madeleine de La Peltrie.

Mai 2009[modifier | modifier le code]

New France, 1729.jpg


Cette carte de la Nouvelle-France de 1729 (Collection Pieter Van der), montre toute la complexité de la répartition du territoire entre Européens et Amérindiens. Deux conceptions s'affrontent entre les civilisations: Les Européens se disent « propriétaires » des terres et, pour eux, l'exploitation de ces terres amènent leurs richesses, principalement des fourrures. Pour les Amérindiens, ils partagent la terre sans la posséder, et commercent avec les Européens pour divers articles venant de « nouvelles technologies », dont des armes, certains outils et autres.

Avril 2009[modifier | modifier le code]

Voyageur canoe.jpg
Le rabaska, ce canot d'écorce emprunté aux amérindiens, est relativement léger et très maniable. Pendant des décennies, il fut utilisé par les amérindiens et les coureurs des bois pour transporter les fourrures du centre de l'Amérique du Nord jusqu'aux côtes de l'Atlantique. La traite des fourrures était le pivot central de l'économie de la Nouvelle-France et de la Nouvelle-Angleterre.

Mars 2009[modifier | modifier le code]

Photograph from the street of the Amoureaux House in Ste Genevieve MO.jpg


La maison Amoureaux à Sainte-Geneviève au Missouri, a été construite vers 1793, soit trente ans après la fin officielle de la Nouvelle-France. Cependant, elle s'inspire de l'architecture que les Français avaient élaborée pour leur colonie nord-américaine.

Février 2009[modifier | modifier le code]

Mississippi17.bmp.png

Le fleuve Mississippi, avec ses affluents l'Ohio, le Missouri et l'Arkansas. Louis Jolliet fut le premier Français avec le père Jacques Marquette et leurs cinq autres troupiers à parcourir son lit, à partir du . Pendant trois mois, ils vont descendre son courant, jusqu'au confluent du fleuve Ohio. À ce moment, ils ont parcourus plus de 2 000 km depuis le Lac Supérieur. Ils rebroussent chemin, craignant les Indiens qui sont de plus en plus hostiles. Ce fut en 1682 que René Robert Cavelier de La Salle se rendra jusqu'à son embouchure, 1 100 km plus au sud.

Janvier 2009[modifier | modifier le code]

Maison longue.JPG

Chez les Iroquois, la propriété du sol était somme toute collective. Cela se traduisait également par une application du concept de collectivité jusqu'à leur habitation: En effet, les oncles, les tantes, cousines et cousins pouvaient aussi bien cohabiter avec la famille dans les Maisons longues où même, une pièce particulière servait au remisage des vivres.

Décembre 2008[modifier | modifier le code]

The Sinking of the Pelican.jpg
Le Pélican, navire de Pierre Le Moyne d'Iberville, coule après la Bataille de la baie d'Hudson, le .
Tiré de Histoire de l'Amérique septentrionale, par Claude-Charles Bacqueville de La Potherie, Paris, Jean-Luc Nion et François Didot, 1722.

Novembre 2008[modifier | modifier le code]

030331 labelle cannon.jpg
Voici la photo d'un des canons de 4 livres dégagés de l'épave du navire La Belle, navire amiral de René Robert de La Salle, qui fit naufrage dans la baie de Matagorda au Texas, à la fin du XVIIe siècle.

Octobre 2008[modifier | modifier le code]

LaSallesExpeditiontoLouisiana.JPG
Expédition de Robert Cavelier de La Salle à la Louisiane en 1684, peint en 1844 par Théodore Gudin.
La Belle est sur la gauche, Le Joly au centre et L'Aimable est échoué à droite.

Septembre 2008[modifier | modifier le code]

La mort du général Montcalm
Le général Louis-Joseph de Montcalm mortellement blessé lors de la
bataille des Plaines d'Abraham à Québec, selon Charles William Jefferys (1869 - 1951).
Le général succombera le 14 septembre 1759.

Août 2008[modifier | modifier le code]

Quebec-Quai du traversier.jpg

Le Grand Séminaire de Québec avec son clocher central, vu de la Place de Paris dans le Vieux-Québec, en Basse-Ville. Fondé par Monseigneur François de Montmorency-Laval le 24 mars 1663, c'est un centre de formation pour les futurs prêtres catholiques appartenant à l'archidiocèse de Québec.

Juillet 2008[modifier | modifier le code]

Lettres patentes des Hospitalières de Montréal par Louis XIV, roi de France.


Lettres patentes des religieuses Hospitalières de Saint-Joseph émises le 26 avril 1669 par Louis XIV, leur permettant de s'installer à Montréal. Elles seront des pionnières de l'Hôtel-Dieu de Montréal, ainsi que de celui de Québec.

Juin 2008[modifier | modifier le code]

The Victory of Montcalms Troops at Carillon by Henry Alexander Ogden.JPG

Victoire des troupes françaises de Louis-Joseph de Montcalm à Fort Carillon ( le 8 juillet 1758 ) selon Henry-Alexander Ogden.

Mai 2008[modifier | modifier le code]

CompagnieFrancheMarine Qc-2.jpg

La Compagnie franche de la marine exerce son droit de cité dans la vieille ville fortifiée de Québec, à l'occasion du 398e anniversaire de la ville, le 3 juillet 2006.

Avril 2008[modifier | modifier le code]

Karl May Museum Tipi.jpg

Le tipi (de l'anglais Tepee) ou Wigwam est une tente de forme conique traditionnellement utilisées par certaines tribus Nord-Amérindiennes. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, c'est un abri spacieux, propre, qui protège du froid ou de la chaleur grâce à un système de ventilation. Il suffit environ de 10 à 12 peaux de bisons pour faire un tipi de taille moyenne.

Pour la suite...

Mars 2008[modifier | modifier le code]

Fort de Chartres-front curtain and gatehouse.jpg

Le Fort de Chartres est un poste français, érigé en 1720 aux abords du Mississippi, et centre administratif de la région du Pays des Illinois en Nouvelle-France, plus particulièrement en Louisiane. Deux forts qui l’ont précédé à proximité ont porté le même nom : ils ont été construits dans les années 1700.

Le troisième fort a partiellement été reconstruit en pierre calcaire, peu avant la fin de la Louisiane française. Cet état est actuellement préservé dans un parc d’État du sud de l’Illinois, dans le comté de Randolph.

Les trois forts tirent leur nom de Louis, duc de Chartres, fils du Régent Philippe d’Orléans. L’arsenal du fort, construit en pierre, qui a survécu à la ruine du reste des constructions, est le plus vieux bâtiment de l’État d’Illinois. Le parc accueille chaque année plusieurs reconstitutions civiles et militaires de l'époque.

Janvier 2008[modifier | modifier le code]

Vue satellite de Québec
Vue satellite : Québec sur la rive nord du fleuve Saint-Laurent, Lévis sur la rive sud et la pointe ouest de l'Île d'Orléans

Ayant vu le jour en 1608, la ville de Québec est la principale agglomération urbaine de l'est du Québec, et est située au milieu de la zone habitée du Québec, soit sur le bord du fleuve Saint-Laurent. Elle est la première ville proprement fondée en Amérique du Nord. Ayant été la capitale de la Nouvelle-France, du Bas-Canada et, pendant une courte période, la capitale du Canada, la ville de Québec est pour cette raison surnommée « la Vieille Capitale ».

En 2008, c'est le 400e anniversaire de Québec, qui est le berceau de la civilisation française en Amérique. Des célébrations auront lieu un peu partout dans l’hémisphère nord ; Paris, Bordeaux, Ottawa, Toronto, Calgary, Washington, Jamestown, New York, etc. À Québec, huit mois de célébrations sont prévus.

Décembre 2007[modifier | modifier le code]

Louisbourg rue.JPG

Port de pêche à la morue fondé en 1713, Louisbourg a vécu paisiblement pendant trois décennies en qualité de port de mer de la colonie française.

Une forteresse a été construite en 1719 pour protéger les intérêts de la France dans le Nouveau Monde et pour servir de centre d'opération pour son industrie de pêche saisonnière. En 1758, les Britanniques prennent Louisbourg aux Français. Les fortifications furent détruites en 1760.

Plus de 200 ans plus tard, en 1961, le gouvernement du Canada entreprit de reconstruire un cinquième de la cité historique de Louisbourg afin de donner du travail aux mineurs de charbon au chômage et de faire connaître la ville sous forme d'un musée d'histoire vivante.

Novembre 2007[modifier | modifier le code]

Colbert-5.jpg

Jean-Baptiste Colbert (29 août 1619, Reims - 6 septembre 1683, Paris) entre à la mort de son protecteur Mazarin au service du roi de France Louis XIV. Contrôleur général des finances, secrétaire d'État à la Maison du Roi, membre de l'Académie française et secrétaire d'État de la Marine, il fut un remarquable gestionnaire.

Convaincu de l'importance essentielle du commerce dans l'économie, il obtient la création d'un secrétariat d'État à la marine en 1669 dont il est le premier titulaire. Il institua des compagnies commerciales telle que la Compagnie des Indes Occidentales, qui permettra le début timide du peuplement en Nouvelle-France.

Octobre 2007[modifier | modifier le code]

Shooting the Rapids 1879.jpg

Le rabaska était à l'origine un grand canot d'écorce algonkiens, ou canot de maître, qui permit la pénétration de l'Amérique par les explorateurs français et canadiens aux XVIIe et XVIIIe siècles puis par les voyageurs jusqu'à la fin du XIXe siècle. Il évoque l'implantation de la civilisation française partout en Amérique du Nord, son adaptation au continent nouveau et son développement au contact des cultures autochtones et des immigrants qui s'agrégèrent à elle dans les siècles suivants.

Septembre 2007[modifier | modifier le code]

Maquette d'un navire de 74 canons de 3e rang de 1760 ; soit le Hercules de 1759, soit le Thunderer de 1760. National Maritime Museum, Londres.

Les navires français, comme européens, ont beaucoup évolués depuis l'exploration du Saint-Laurent par Jacques Cartier en 1534 jusqu'à la fin de la Nouvelle-France. Vers 1760, le Trois-mâts s'impose comme la technologie la plus efficace de la marine à voile par une manœuvrabilité et une stabilité excellente pour l'époque. Néanmoins, les voyages transatlantiques prennent souvent plusieurs mois et sont encore périlleux...

Août 2007[modifier | modifier le code]

Poste de traite Tadoussac.jpg
Reconstitution du poste de traite de Pierre de Chauvin, qu'on peut visiter à Tadoussac.


Pendant environ 200 ans, la fourrure a été la ressource la plus importante de la Nouvelle-France. La fourrure destinée au marché européen était surtout celle du castor. Les voyageurs et les coureurs des bois faisaient directement affaire avec les Amérindiens. La monnaie d'échange était le troc de divers biens manufacturés en Europe, tels des armes à feu, des outils en métal, de l'alcool et des vêtements.

Juillet 2007[modifier | modifier le code]

Port Royal Nova Scotia 4.jpg
Ici, la reconstitution de l'habitation de Port-Royal que l'on peut voir au Lieu historique national du Canada, Port-Royal, près d'Annapolis Royal, en Nouvelle-Écosse, Canada.


Le 27 juillet 1605 : Fondation de Port-Royal en Acadie (Nouvelle-Écosse actuelle), colonie française en Amérique du Nord : les français sont les premiers européens à s'implanter dans ce qui est aujourd'hui devenu le Canada, ouvrant ainsi la voie à la création d'un empire colonial français.

Juin 2007[modifier | modifier le code]

DSCN4750 sieurdecadillaclanding e.jpg

Statue d'Antoine Laumet, Lamothe de Cadillac, explorateur français, à Détroit. Le 24 juin 1701, Cadillac, avec le groupe qu'il dirige, une centaine de personnes, moitié habitants, moitié soldats, et deux missionnaires, s'installent sur le site où s'amorce bientôt la construction du fort Pontchartrain. Cet emplacement allait devenir la ville de Détroit.

Mai 2007[modifier | modifier le code]

Mobile alabama.jpg
Photo satellite de la baie de Mobile, en Alabama.

En 1702, Jean-Baptiste LeMoyne, le sieur de Bienville, quitte Biloxi, la première capitale de la Louisiane, et découvre un chantier convenable pour la nouvelle capitale de la Louisiane. Cet événement entame le premier chapitre de l’histoire de Mobile. Le premier chantier avait été délaissé parce qu’il était à proximité d'Indiens belliqueux. En 1711, le gouvernement français s’installe sur le site de la ville actuelle à presque «trente lieues» au sud. Ce chantier était plus facile à rendre sûr, chose essentielle, car il fallait repousser les Espagnols qui s’étaient retranchés à Pensacola en Floride.

Avril 2007[modifier | modifier le code]

Samuel-de-champlain-s.jpg

Samuel de Champlain, explorateur français. Le 3 juillet 1608, Champlain accosta à la « pointe de Québec » et y fit ériger trois bâtiments principaux, d'une hauteur de deux étages, entourés d'un fossé de 4,6 mètres de large et d'une palissade de pieux. Cet emplacement allait devenir la ville de Québec.

Mars 2007[modifier | modifier le code]

Beausejour2006.jpg
Le Fort Beauséjour, tel qu'il est reconstitué dans la municipalité d'Aulac, au Nouveau-Brunswick (2006).

Février 2007[modifier | modifier le code]

Portrait of Montcalm.JPG

Louis Joseph de Montcalm-Gozon, marquis de Saint-Véran (12 février 1712 à Nîmes - 14 septembre 1759) est un militaire français. Issu d'une antique et noble famille d'épée, originaire du Rouergue, dans le château de Candiac, il fut baptisé à Vauvert (Gard), ville proche, dont un hameau porte aujourd'hui son nom. Il est envoyé à Québec en 1756 comme commandant des troupes françaises en Amérique du Nord pendant la guerre de la conquête. Ses premières campagnes contre les Britanniques sont des succès majeurs. Il est mortellement blessé le 14 septembre 1759, lors de la bataille des Plaines d'Abraham, perdue devant les forces britanniques commandées par James Wolfe.

Janvier 2007[modifier | modifier le code]

<font-size+1> La Bataille de Sainte-Foy


Battle of Sainte-Foy.jpg
Aquarelle de George B. Campion (1796 - 1870)

Le 28 avril 1760, quelques mois seulement après la défaite de la France sur les Plaines d'Abraham dans la Ville de Québec, le gouverneur de la Nouvelle-France, Vaudreuil et le chevalier de Lévis, repoussent les Britanniques du général James Murray à la bataille de Sainte-Foy et assiègent la Ville de Québec. Le sort fait que les renforts britanniques arrivent en premier en Nouvelle-France, ce qui conduit les troupes françaises à reculer puis à capituler à Montréal et Trois-Rivières peu après.

Décembre 2006[modifier | modifier le code]

Claude Bernou Carte de lAmerique septentrionale.jpg

Titre : Carte de l'Amérique septentrionale et partie de la méridionale depuis l'embouchure de la rivière St Laurens jusqu'à l'isle de Cayenne avec les nouvelles découvertes de la rivière de Mississippi ou Colbert [attribuée à l'abbé Claude Bernou, 1681]

Cette carte montre le résultat des expéditions du Père Marquette, de Louis Jolliet (1673) et de Cavelier de la Salle dans la vallée du Mississippi.

Elle montre également l'emplacement de trois forts construits en 1679 et 1680 :
fort de Conty (près des chutes du Niagara),
fort des Miamis (au sud du Lac Michigan),
fort Crèvecoeur (rive gauche de l'Illinois).


Le cours du Mississippi n'est figuré que jusqu'à sa confluence avec l'Ohio.

Novembre 2006[modifier | modifier le code]

Maison Lamontagne.jpg

La Maison Lamontagne de Rimouski. Construite en 1750 par Marie-Agnès Lepage, petite-fille du seigneur-fondateur de la ville, René Lepage, elle porte aujourd'hui le nom de la famille qui y résida en 1844. Elle est une des plus vieilles maisons de colombage pierroté au Québec.

(Photo prise par Jean-François Lepage à l'été 2006.)

Octobre 2006[modifier | modifier le code]

Cartier.png


Jacques Cartier. Portrait fait par Théophile Hamel (1817-1870). Huile sur canevas, peinte approximativement vers 1844 et basée sur une toile de 1839, aujourd'hui disparue, de François Riss. Il n'y a pas de portrait connu de Cartier peinte de son vivant. (Library and Archives Canada)