Portail:Religion maya

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Portail:Mythologie maya)
Aller à : navigation, rechercher
Portail Categorie Projet Amérique précolombienne Évaluation Discussion
Le dieu du maïs discutant avec Itzamna de la création des hommes (Folio 9 du Codex de Dresde).
Le dieu de la pluie Chac (encensoir en céramique de Mayapan).
Portail de la religion maya
Il y a actuellement 28 articles concernant la religion maya.
Présentation Présentation
Le Serpent-vision (dessin d'Herbert Spinden du linteau 15 de Yaxchilan).
La religion maya est l'ensemble des croyances et des rites partagés à l'époque précolombienne par les Mayas, et dont il reste des vestiges dans certaines pratiques religieuses des Mayas contemporains.

Cette religion polythéiste partage de nombreux points communs avec les autres religions mésoaméricaines, aussi bien du point de vue des croyances que des pratiques rituelles et des arts sacrés. Les Mayas croyaient en la récurrence des cycles de la création et de la destruction. Les rituels et les cérémonies étaient étroitement reliés à ces multiples cycles terrestres et célestes. Le rôle du prêtre maya était d'interpréter ces cycles et de prophétiser les temps passés et à venir. Si des temps sombres étaient prévus, il fallait faire des sacrifices pour apaiser les dieux. Pour suivre ces cycles ils utilisaient plusieurs calendriers : un calendrier sacré, le plus important de 260 jours, appelé calendrier Tzolk'in; un calendrier de 365 jours basé sur l'année solaire, le calendrier haab; un calendrier lunaire; un calendrier basé sur Vénus ainsi qu'un système unique en Mésoamérique, appelé le compte long de l'Époque classique. Au cours de sa longue existence, la religion maya n'est pas restée immuable. À l'Époque classique, le culte est centré autour de la personne du souverain, appelé «k'uhul (divin) ajaw (seigneur)», garant de l'ordre cosmique et intercesseur auprès des ancêtres et des entités surnaturelles. Vers 800-900 ap. J.-C., l'effondrement de la civilisation maya classique entraîna la disparition de la royauté sacrée. À l'Époque postclassique, des prêtres rendaient un culte à un panthéon foisonnant.

Le saviez-vous ? Le saviez-vous ?
  • Selon une traduction effectuée par Delia Goetz l'entrée du Xibalba se situe dans une caverne aux alentours de Cobán, au Guatemala. Pour certains des descendants des Quichés, l'endroit est encore aujourd'hui symbole de mort. Des grottes près du Belize ont également été considérées comme une entrée à Xibalba.
  • Le livre de Thompson, J.E.S., Ethnology of the Mayas of southern and central British Honduras prétend que Yum Kaax serait en réalité le dieu des plantes sauvages et des animaux et non pas celui de maïs.

Image du mois modifier ]

Pyramide du dieu Kukulcan
Lumière sur... Lumière sur...
Le dieu Chac.

Chac (également orthographié Chaac ou, en maya classique, Chaahk) est le nom du dieu de la pluie des Mayas et des Toltèques. Comme d'autres dieux mayas, Chaac est à la fois un et multiple. Quatre Chacs correspondent aux points cardinaux et portent les couleurs de ces directions. Au Yucatan au cours du XVIe siècle, le Chaac de l'Est était appelé Chac Xib Chac 'Chaac homme rouge', pour les trois autres, seules les couleurs étaient différentes. (blanc pour le Nord, jaune pour le Sud, noir pour l'ouest).

Les paysans Mayas Yucatèques de l’époque moderne distinguent beaucoup d’autres caractéristiques de la pluie et des nuages et les personnifient sous la forme de différentes divinités de la pluie, méthodiquement hiérarchisées. Les Mayas Chorti ont conservé dans leur folklore les rituels compliqués des faiseurs de pluie, qui s’adressent aux divinités de la pluie, frappant les serpents porteurs de pluie avec leurs haches.

Aux divinités de la pluie correspondaient des homologues chez les humains. Dans la tradition de la communauté maya et (méso-américaine), l'une des fonctions les plus importantes était celle du faiseur de pluie, qui supposait une proximité intime avec les divinités de la pluie (et donc, une initiation), ainsi qu’une bonne connaissance de leurs lieux de prédilection et de leurs déplacements. Selon une tradition yucatèque de la période postclassique tardive, Chac Xib Chac (dieu de la pluie de l’est) était le titre d’un roi de Chichén Itzá.

Lire la suite


Le dieu Ah Puch.

Ah Puch, également nommé Ah Cimi ou encore Ah Cizin, est, dans la religion maya, le dieu de la mort et le roi de Metnal, le neuvième niveau du monde souterrain (Xibalba). Il est souvent dépeint comme un squelette ou comme un cadavre orné de cloches, avec parfois la tête d'un hibou. Cette dernière vision du dieu de la mort à donnée lieu à la croyance encore partagée aujourd'hui par certains méso-américains que le cri du hibou annonce un décès imminent…Un dicton local dit d'ailleurs: Cuando el tecolote canta… el indio muere ("Quand le grand hibou chante, l'Indien meure.").

Lire la suite


Kukulcan est le "serpent à plumes" des mayas. Dieu de la résurrection et de la réincarnation, il joue un rôle identique à Quetzalcóatl chez les Aztèques. Kukulkan vient, selon la légende, de l'océan et y retournera peut-être un jour. Selon une légende maya, il reviendra sur terre lors de la fin du monde. Kukulkan est son nom au Yucatan, mais au Guatemala, on l'appelle plutôt Gucumatz.Kukulkan était aussi le dieu des quatre éléments, chaque élément étant représenté par une plante ou un animal : l'air était associé au vautour, le feu au lézard, la terre au maïs et l'eau au poisson. Dans l'écriture logo-syllabique maya, Kukulkan peut être représenté par une flûte en os, un jaguar, un aigle, une piscine de sang ou un escargot.

Lire la suite

Les divinités Les divinités
  • Ah Mun – dieu de l'agriculture
  • Ah Puch, ou Ah Cimi, ou encore Ah Cizin – dieu de la mort
  • Alom, Qaholom – dieux créateurs dans le Popol Vuh
  • Bacabs – dieux cardinaux
  • Buluc Chabtan – dieu de la mort violente
  • Cabracan – géant, second fils de Vucub Caquix dans le Popol Vuh
  • Camazotz – dieu chauve-souris, essaie de tuer Hunahpu et Ixbalanque dans le Popol Vuh
  • Chac – dieu de la pluie et du tonnerre
  • Chicchan – dieu de la pluie
  • Ek Chuah – dieu des marchands et de la prospérité
  • Ghanan – un dieu de l'agriculture et de la fertilité
  • Gucumatz – dieu serpent créateur des Mayas des hautes –terres
  • Hun Ahpu Vuch, Hun Ahpu Utiu – chasseur d'opossums, chasseur de coyotes : deux dieux des origines dans le Popol Vuh
  • Hun Came Vucub Came – seigneur de Xibalba dans le Popol Vuh, parfois scindé en deux dieux différents
  • Hunab ka – dieu créateur
  • Hunahpu – un des jumeaux héros des mayas
  • Huracan – dieu du vent, du feu et de la tempête
  • Itzamna – dieu du ciel, de la nuit et du jour
  • Ix Chel – déesse des inondations, de la terre, de la lune et des orages
  • Ixbalanque – un des jumeaux héros des mayas
  • Ixtab – déesse du suicide
  • K'awil – dieu lié au pouvoir dynastique
  • K'inich Ajaw – dieu du soleil
  • Kisin – dieu des tremblements de terre et de la mort des Lacandons
  • Kukulkan – le serpent à plumes des Mayas des basses–terres, d'origine toltèque
  • Monstres Witz – les montagnes, que les mayas considéraient comme des dieux
  • Pauahtun – dieux cardinaux
  • Tepeu – dieu du ciel, un des dieux créateurs du Popol Vuh, il a participé aux trois tentatives visant à créer l'humanité
  • Tohil ou Tojil ou Huntoh en Cakchiquel – dieu tutélaire des Quichés, des Cakchiquel
  • Tzacol, Bitol – dieux créateurs dans le Popol Vuh
  • Uayeb – dieu de la pêche et des cinq jours malchanceux
  • Uqux Cho, Uqux Palo – esprits des lacs et de la mer dans le Popol Vuh
  • Votan – humain déifié, dieu de la terre et des tambours
  • Vucub Caquix – dieu orgueilleux vaincu par les jumeaux dans le Popol Vuh
  • Xamen Ek – le dieu guide
  • Xmucane – mère de Hun Ahpu et de Ixbalanque dans le Popol Vuh
  • Zipacna – fils de Vucub Caquix, Celui qui abat les montagnes dans le Popol Vuh
  • Hacavitz, Awilix – dieux tutélaires dans le Popol Vuh
  • Lahun Chan, Tawizcal, Chac Xiwtei, Cactunal – dieux postclassiques d'origine mexicaine, présents surtout dans les codex
  • Xiquiripat, Cuchumaquic, Ahalpuh Ahal On, Chamia Bac, Chamia Holom, Ahal Mez, Ahal Tocob, Quic, Patan, Quic Xic, Quic Rixcac – seigneurs de Xibalba
  • Yum Kaax – dieu du maïs
Voir aussi Voir aussi