Portail:Guerre froide/Biographie

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ces différents chapitres sont inclus aléatoirement sur la page Portail:Guerre froide via l'utilisation du modèle {{rand}} :

{{Portail:Guerre froide/Biographie|{{rand|1|8}}}}

Le code {{rand|1|8}} signifie que le numéro du chapitre "Biographie" sera choisi aléatoirement entre 1 et 8.

La parser function #switch incluse dans cette page affiche ensuite le chapitre correspondant au numéro choisi.

Pour ajouter une entrée sur cette page et qu'elle soit pris en compte par le portail, il faut :

  1. Incrémenter le deuxième paramètre du modèle {{rand}} dans la page Portail:Guerre froide,
  2. Créer un nouveau chapitre dans cette page de cette forme :
<noinclude>
== [[TITRE DE LA PAGE]] ==
</noinclude>
| INCRÉMENT = <!-- -------------------------------------------------------------------------------- DEBUT -->
[[Fichier:IMAGE.XXX|thumb|right|150px|LÉGENDE DE L'IMAGE]]

TEXTE


''[[TITRE DE LA PAGE|Lire la suite]]''<br clear="all" /><!-- -------------------------------------------------------------------------------- FIN -->
  • Pour la mise en forme :
    • Veiller à laisser deux sauts de ligne entre la fin du texte et le lien "Lire la suite".
    • Veiller à ce que le texte ne soit ni trop long ni trop court. La largeur de la liste ci-dessous est configurée pour refléter le rendu du texte dans la page du portail.

Nikita Khrouchtchev[modifier le code]

| 1 =

Portrait officiel de Khrouchtchev.

Nikita Sergueïevitch Khrouchtchev (russe : Никита Сергеевич Хрущёв), 1894 - 11 septembre 1971 est un homme politique soviétique qui dirigea l'URSS durant une partie de la guerre froide. Il fut premier secrétaire du Parti communiste de l'Union soviétique de 1953 à 1964 et président du conseil des ministres de 1958 à 1964. Khrouchtchev joua un rôle important dans le processus de déstalinisation, dans le développement du programme spatial soviétique et dans la mise en place de réformes relativement libérales en politique intérieure. Ses collègues du parti s'arrangèrent pour le faire écarter en 1964 et il fut remplacé par Léonid Brejnev au poste de premier secrétaire et par Alexis Kossyguine à celui de président du conseil des ministres.

Khrouchtchev émergea comme le vainqueur de la lutte de pouvoir provoquée par la mort de Staline en 1953. Le 25 février 1956, lors du XXe congrès du Parti, il délivra le « discours secret » dénonçant les politiques répressives de Staline et enclenchant un relâchement de la répression en Union soviétique. Ses politiques domestiques, destinées à améliorer la vie du peuple, furent souvent inefficaces en particulier dans le domaine agricole. Espérant faire reposer la défense nationale sur les missiles balistiques, Khrouchtchev ordonna d'importantes coupes financières pour les forces conventionnelles. Malgré ces réductions, ce fut sous le pouvoir de Khrouchtchev qu'eurent lieu les années les plus tendues de la guerre froide et les tensions culminèrent lors de la crise des missiles de Cuba en 1962.

Lire la suite

Nuvola apps atlantik.png
Une autre biographie au hasard...



Léonid Brejnev[modifier le code]

| 2 =

Brejnev en 1967.

Léonid Ilitch Brejnev (en russe : Леони́д Ильи́ч Бре́жнев), né à Kamenskoïe le (correspond au 6 décembre du calendrier julien) et décédé à Moscou le , est un homme politique soviétique, secrétaire général du Parti communiste de l'Union soviétique, et donc principal dirigeant de l'URSS de 1964 à 1982. Il fut en outre président du Præsidium du Soviet suprême (fonction honorifique de chef de l’État) à deux reprises, de 1960 à 1964 et de 1977 à 1982.

Son autorité, d'abord partagée, s'affirma progressivement à la tête du Parti et de l'État, atteignant son apogée durant les années 1970, avant que la vieillesse et la maladie ne limitent progressivement son rôle politique au profit des membres de la nomenklatura.

Lire la suite

Nuvola apps atlantik.png
Une autre biographie au hasard...



Mikhaïl Gorbatchev[modifier le code]

| 3 =

Gorbatchev en 1987.

Mikhaïl Sergueïevitch Gorbatchev (en russe : Михаил Сергеевич Горбачёв), né le à Privolnoïe dans l'actuel kraï de Stavropol, est un homme d'État soviétique et russe qui dirigea l'URSS entre 1985 et 1991.

Résolument réformateur, il s'engagea à l'extérieur vers la fin de la guerre froide, et lança à l'intérieur la libéralisation économique, culturelle et politique connue sous les noms de perestroïka et de glasnost. Impuissant à maîtriser les évolutions qu'il avait lui-même enclenchées, sa démission marqua le point final de l'implosion de l'URSS, précédée de deux ans par l'effondrement des démocraties populaires en Europe de l'Est.

Lire la suite

Nuvola apps atlantik.png
Une autre biographie au hasard...



John Fitzgerald Kennedy[modifier le code]

| 4 =

Portrait officiel de Kennedy.

John Fitzgerald « Jack » Kennedy, né le à Brookline (Massachusetts) et mort le à Dallas (Texas), est le 35e président des États-Unis. Entré en fonction le à l'âge de 43 ans, il est assassiné le 22 novembre 1963 à l'âge de 46 ans. Plus jeune président élu, il est aussi le plus jeune à mourir en cours de mandat, assassiné moins de trois ans après son entrée à la Maison-Blanche. Il reste aujourd'hui le seul président américain de confession catholique.

En raison de son énergie, de son charisme, de son style et de ses qualités présumées de chef pendant la guerre froide, mais aussi en raison de son assassinat, JFK reste l'un des personnages les plus populaires du XXe siècle, tandis que son assassinat reste pour beaucoup un mystère des plus controversés.

Lire la suite

Nuvola apps atlantik.png
Une autre biographie au hasard...



Ronald Reagan[modifier le code]

| 5 =

Portrait officiel de Reagan.

Ronald Wilson Reagan, né le et mort le , est un acteur et homme d'État américain, 40e président des États-Unis, de 1981 à 1989.

En tant que 40e président des États-Unis, de 1981 à 1989, Reagan met en place des initiatives politiques et économiques radicales. Son économie de l'offre, surnommée Reaganomics, est centrée sur des réductions d'impôts afin de permettre la croissance économique, un contrôle de la monnaie pour réduire l'inflation, une dérégulation de l'économie et une réduction des dépenses fédérales. Au cours de son premier mandat, il échappe à une tentative d'assassinat, adopte une ligne dure face aux syndicats et ordonne l'invasion de la Grenade. Il est réélu à une écrasante majorité en 1984. Son second mandat est principalement marqué par les affaires étrangères comme la fin de la guerre froide, le bombardement de la Libye en 1986 et la révélation de l'affaire Iran-Contra. Décrivant publiquement l'Union soviétique comme un « empire du Mal », il soutient les mouvements anti-communistes dans le monde entier et renonce à la politique de détente en augmentant massivement les dépenses militaires et en relançant une course aux armements avec l'URSS. Reagan négocie néanmoins avec le secrétaire général d'Union soviétique, Mikhaïl Gorbatchev, pour réduire les arsenaux nucléaires par l'intermédiaire du traité INF.

Lire la suite

Nuvola apps atlantik.png
Une autre biographie au hasard...



Richard Nixon[modifier le code]

| 6 =

Portrait officiel de Nixon.

Richard Milhous Nixon, né le à Yorba Linda (Californie) et décédé le à New York, fut un homme d'État américain, qui fut notamment le 37e président des États-Unis de 1969 à 1974.

Richard Nixon accroît l'implication américaine au Viêt Nam, puis met fin à l'intervention en 1973. Sa visite en République populaire de Chine en 1972 permet l'ouverture de relations diplomatiques entre les deux pays ; il initie la Détente et le traité ABM avec l'Union soviétique la même année. En politique intérieure, son administration embrasse des politiques de dévolution du pouvoir depuis le gouvernement fédéral vers les États. Entre autres choses, il renforce la lutte contre le cancer et les drogues, impose un contrôle sur les prix et les salaires, fait appliquer la déségrégation dans les écoles du Sud et crée l'Environmental Protection Agency. Bien qu'il ait présidé à la mission Apollo 11, il réduit le programme spatial américain. Il est réélu, à une écrasante majorité, en 1972.

Son second mandat est marqué par le premier choc pétrolier, la démission de son vice-président Spiro Agnew, et les nombreuses révélations sur le scandale du Watergate. Ce scandale coûte à Nixon la plupart de ses appuis politiques et le conduit à démissionner le pour éviter une probable destitution. Après son départ du pouvoir, il bénéficie d'une grâce de la part de son successeur, Gerald Ford.

Lire la suite

Nuvola apps atlantik.png
Une autre biographie au hasard...



Fidel Castro[modifier le code]

| 7 =

Portrait de Castro.

Fidel Alejandro Castro Ruz, né le , est un dirigeant politique cubain, ancien chef d'État et chef de gouvernement de Cuba. Il a été un des principaux leaders de la révolution cubaine, et a été successivement Premier ministre de l'île de février 1959 à décembre 1976, puis président du conseil d’État de Cuba - soit chef de l'État - depuis la création de cette fonction, jusqu’à sa démission pour raisons de santé en février 2008.

Fidel Castro, son frère le lieutenant Raúl Castro et le docteur Ernesto Guevara (dit « le Che ») ont donné à la révolution, officiellement nationaliste au départ, une orientation « marxiste-léniniste » au début des années 1960, au moment de son affrontement avec les administrations américaines de l'époque. Le pays se rapprocha alors de l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS). À la suite de la révolution, le gouvernement cubain, sous l'impulsion de Castro, de son frère et de Che Guevara, instaura progressivement une république socialiste à parti unique. La constitution cubaine garantit que le parti ne prend pas position sur les élections et qu'il ne désigne pas de candidats, ces derniers sont proposés par les citoyens lors des réunions d'ouvriers et de quartiers.

Fidel Castro a d'abord occupé la charge de Premier ministre de 1959 à 1976 puis, à partir du 2 décembre 1976, celle de président du Conseil d'État (chef de l'État) et de président du Conseil des ministres (chef du gouvernement). Il est également député de Santiago depuis 1976, et Premier secrétaire du Parti communiste de Cuba depuis sa refondation en 1965. Réélu sans adversaire tous les cinq ans, Castro a été au pouvoir face à dix présidents des États-Unis : Eisenhower, Kennedy, Johnson, Nixon, Ford, Carter, Reagan, G.H.W. Bush, Clinton et G.W. Bush.

Lire la suite

Nuvola apps atlantik.png
Une autre biographie au hasard...



Che Guevara[modifier le code]

| 8 =

Portrait de Che Guevara.

Ernesto Guevara (né le 14 juin 1928 à Rosario, Argentine, et exécuté le 9 octobre 1967 à La Higuera, Bolivie), plus connu sous le nom de Che Guevara ou le Che, est un révolutionnaire marxiste et homme politique d'Amérique latine, dirigeant de la guérilla internationaliste cubaine.

Alors qu'il est jeune étudiant en médecine, Guevara voyage à travers l'Amérique latine, ce qui le met en contact direct avec la pauvreté, dans laquelle beaucoup de gens vivent alors. Son expérience et ses observations pendant ces voyages l'amènent à la conclusion que les inégalités socio-économiques ne peuvent être changées que par la révolution, ce qui le pousse à intensifier son étude du marxisme et à voyager au Guatemala afin d’apprendre des réformes entreprises par le président Jacobo Arbenz Guzmán, renversé quelques mois plus tard par un coup d'État appuyé par la CIA.

Guevara rejoint le mouvement du 26-Juillet, un groupe révolutionnaire dirigé par Fidel Castro. Après plus de deux ans de guérilla durant laquelle Guevara devient commandant, ce groupe prend le pouvoir à Cuba en renversant le dictateur Fulgencio Batista en 1959. Il occupe ensuite plusieurs postes importants dans le gouvernement cubain, réussissant à influencer le passage de Cuba à une économie socialiste intégrée politiquement dans le bloc communiste et échouant dans l'industrialisation du pays en tant que ministre. Guevara écrit pendant ce temps plusieurs ouvrages théoriques sur la révolution et la guérilla.

En 1965, après avoir dénoncé l'exploitation du tiers monde par les deux blocs de la guerre froide, il disparaît de la vie politique et quitte Cuba avec l'intention d'étendre la révolution. D'abord au Congo-Léopoldville, sans succès, puis en Bolivie où il est capturé et exécuté sommairement par l'armée bolivienne entraînée et guidée par la CIA. Après sa mort, Che Guevara est devenu une icône pour les mouvements révolutionnaires marxistes du monde entier, mais demeure toujours l'objet de controverses entre historiens, notamment à cause de témoignages sur des possibles exécutions d'innocents.

Nuvola apps atlantik.png
Une autre biographie au hasard...