Le projet « Musique québécoise » lié à ce portail

Portail:Musique québécoise

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Portail:Chanson québécoise)
Aller à : navigation, rechercher
Félix Leclerc

le portail de de la musique québécoise
et de l'humour québécois

1 007 articles sont actuellement liés au portail
voir les dernières modifications
Albums • Chansons • Chanteurs et chanteuses •  Compositeurs • Groupes • Humoristes


La musique québécoise désigne toute expression musicale produite au Québec, plus particulièrement de la colonisation française à aujourd'hui. Il existe une musique amérindienne, peu présente mais qui a connu un essor important dans les années 1990 avec le groupe Kashtin. La musique du Québec se caractérise principalement par un fort penchant francophone et évolutif ou par sa musique traditionnelle à caractère régionaliste ou populaire.

La chanson québécoise est représentée par une multitude d'interprètes et groupes aux styles les plus diversifiés. Depuis le folklore oral à la musique actuelle, elle se transforma radicalement avec l'avènement des cabarets montréalais dans les années 1920. Dès 1927, elle connaît sa première chansonnière professionnelle, connue sous le nom de La Bolduc, et puis sa première vedette internationale, nommée Alys Robi, dès le début des années 1940. Depuis la musique traditionnelle, la chanson québécoise fusionne des courants artistiques allant de la musique de variétés aux genres musicaux country, folk, rock et hybrides.

L'humour québécois est un vaste secteur culturel dont la promotion et le développement sont en partie assurés par l'Association des professionnels de l'industrie de l'humour (APIH). L'École nationale de l'humour, située à Montréal, est une institution formant des humoristes québécois. Le Gala Les Olivier récompense les artistes de l'humour.


Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Effectuer un nouveau tirage
modifier 
 Icône Lumière

Gens du pays est une chanson écrite et composée par Gilles Vigneault. Elle est considérée par plusieurs comme l'hymne national non-officiel du Québec.

Cette pièce a été composée par le poète, compositeur-musicien Gilles Vigneault, en collaboration avec Gaston Rochon pour la musique. Elle fut écrite à la suite d'un défi lancé par Louise Forestier et Yvon Deschamps pour remplacer la chanson d'anniversaire Happy Birthday. Elle fut interprétée pour la première fois le sur le mont Royal à Montréal pendant les cérémonies de la Fête nationale du Québec. Depuis, elle a été jouée fréquemment aux cérémonies de la Fête nationale. Le refrain est de loin la partie la plus célèbre de la chanson qui dit « Gens du pays, c'est votre tour de vous laisser parler d'amour ». Également, cette chanson avait été interprétée à l'occasion du spectacle 1 fois 5 avec Gilles Vigneault, Claude Léveillée, Jean-Pierre Ferland, Yvon Deschamps et Robert Charlebois sur le Mont-Royal le devant plus de 400 000 personnes qui fut la première fois gravée sur disque de vinyle.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Interprète

Ginette Reno, de son vrai nom Ginette Raynault, est née à Montréal le .

Elle débute très tôt sa carrière dans les cabarets montréalais du début des années 1960. C'est au Café de l'Est où se déroule le concours Les Découvertes de Jean Simon que ce dernier s'offre à la guider dans le monde du cabaret et du music-hall. Après quelques mois de rodage et de formation musicale, la voici qui enregistre ses premières chansons.

À 18 ans, elle reçoit le titre de découverte féminine de l'année au Gala des artistes du Québec. Par la suite, elle se produit en Angleterre, aux États-Unis et en France. Elle se produit sur les plus grandes scènes du Québec, dont la Place des Arts. Elle enregistre rapidement plusieurs disques dans les années 1960 dont un au cabaret Casa Loma en 1966.

Cette chanteuse de renom a marqué le Québec en interprétant la chanson de Jean-Pierre Ferland Un peu plus loin devant 250 000 personnes réunies sur le Mont Royal pour célébrer la Fête nationale du Québec en 1975. Près de 33 ans plus tard elle interprète cette même chanson en duo avec Céline Dion sur les Plaines d'Abraham devant une foule tout aussi grande le .

Sa production de disques est phénoménale, plus d'un album par année depuis 1962. Chacun de ceux-ci est bien accueilli, certains obtenant un grand succès populaire. On retient parmi les plus grandes chansons de Ginette Reno les titres suivants : La dernière valse en 1969, Aimez-le si fort en 1971, Dans la vie en 1973, Je t'offrirai en 1974, La vie et À ma manière en 1977, Toi le poète, J'ai besoin d'un ami, Ça va mieux et Je ne suis qu'une chanson en 1979, Quand on se donne et Rouge en 1981, Un homme ça tient chaud et J'ai besoin de parler en 1983, Paris Québec et De plus en plus fragile en 1985, Ma fille en 1986, Ceux qui s'en vont et La deuxième voix en 1988, L'essentiel, Remixer ma vie et Y'a des enfants en 1991, et Galaxies, L'hymne à l'amour de l'an deux mille et Laissez-moi rev'nir sur terre en 1996. De plus, en duo avec Jean-Pierre Ferland, elle obtient un très gros succès avec la chanson T'es mon amour, t'es ma maîtresse en 1975, deux ans après avoir connu un autre succès en duo cette fois-ci avec l'animateur Jacques Boulanger, Le sable et la mer.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
 
modifier 
 Icône Icône culturelle
André Fortin, au centre du groupe Les Colocs

André Fortin (né le à Saint-Thomas-Didyme et mort le à Montréal), surnommé Dédé Fortin, est le membre fondateur et meneur du groupe musical Les Colocs de 1990 à 2000.

Après avoir étudié le cinéma et travaillé à la télévision, il forme Les Colocs, qui devient rapidement populaire auprès des Québécois grâce à son dynamisme et son attitude festive.

Suite à la parution de leur album homonyme en 1993, l’harmoniciste du groupe Patrick Esposito Di Napoli meurt des suites du SIDA. Cet événement le marque profondément. Le troisième album des Colocs paru de son vivant, Dehors Novembre (1998), frappe par ses arrangements musicaux plus sombres et dépressifs. Il met fin à ses jours le , à l’âge de 37 ans, laissant beaucoup de questions dans la bouche du public.

André Fortin est devenu une figure majeure de l’histoire de la musique québécoise des années 1990 et reste une source d’influence notable pour les musiciens québécois des années 2000. Plusieurs hommages lui ont été rendus par la communauté artistique du Québec et les membres des Colocs, dont l’album posthume Suite 2116 (2001) et le film biographique Dédé, à travers les brumes (2009).

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Le saviez-vous ?
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Scène
Jean Leloup à la place des Festivals le 26 juillet 2012. Il est accompagné du claviériste d'origine ivoirienne David Mobio, du batteur cubano-américain Alain Bergé et du bassiste d'origine togolaise Patrice Agbokou.
Jean Leloup à la place des Festivals le . Il est accompagné du claviériste d'origine ivoirienne David Mobio, du batteur cubano-américain Alain Bergé et du bassiste d'origine togolaise Patrice Agbokou.
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Citation
Left pointing double angle quotation mark sh3.svg La vie de quelques-uns sert de rêve à des millions d'autres. Right pointing double angle quotation mark sh3.svg Félix Leclerc
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Portails connexes
Portail:Cinéma québécois
Portail:Musique
Portail:Musiques du Monde
Portail:Québec
Portail:Québec
Cinéma québécois Musique Musiques du monde Québec Politique québécoise
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif

Autres portails.

Avertissement