Portail:Bessin

Le projet « Bessin » lié à ce portail
Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Blason du Bessin et de Bayeux
Portail du Bessin


Le Portail:Bessin a été créé le 16 août 2012.
Il y a actuellement 228 articles de Wikipédia liés au portail.

Cathédrale de BayeuxPort-en-BessinLa Forêt de CerisyL'abbaye de CerisyLe cimetière millitaire américainClocher Abbaye de MondayeTapisserie de BayeuxChâteau de BalleroyOmaha Beach
Introduction
Le Bessin est un pays de la Normandie autrefois appelé Pagus Baiocensis (pays de Bayeux). Ses habitants gaulois étaient les Bajocasses ; ils sont aujourd'hui les Bessinois. Il est situé dans le Calvados et une commune de la Manche, la ville la plus peuplée est Bayeux avec 13 448 habitants. Le pays du Bessin désigne aujourd'hui la région de Bayeux, dans le Calvados. Cependant, son assiette géographique dépasse les limites actuelles du Bessin proprement dit ; le Bessin est à l'origine le territoire compris entre l'Orne et la Vire. Les villes de Caen et de Vire sont donc historiquement bessinoises.
Index thématique
Géographie

Histoire

Culture

Tourisme

Principales personnalités

Lumière sur…
Beurre d'isigny poster 1900

Le beurre d'Isigny est un beurre de lait de vache fabriqué dans la région d'Isigny-sur-mer sur les bassins versants de cinq rivières qui se jettent dans la baie des Veys, portant sur une région de 109 communes dans la Manche et 83 communes dans le Calvados.

Le lait est collecté de 24 à 48 heures après la traite des vaches pour ensuite être transformé.

Le produit bénéficie d'une désignation AOC en 1986.


Image
 
Clocher Abbaye de Mondaye

Voir d'autres images


Le saviez-vous ?
  • La ville d'Isigny-sur-Mer est la commune originaire de la famille de Walt Disney. Le nom « d'Isigny » s'étant au fil des générations transformé en Disney.
Articles de Qualités
Char Centaur IV du Royal Marines Armoured Support Group dans les environs de Tilly-sur-Seulles

L'opération Perch est une offensive britannique de la Seconde Guerre mondiale menée du 7 au 14 juin 1944, au cours de la bataille de Normandie. L'opération a pour but d'encercler et de prendre la ville occupée de Caen, un des objectifs majeurs des Alliés durant les premières étapes de l'invasion du nord-ouest de l'Europe. Une résistance allemande féroce combinée à des erreurs du commandement britannique font échouer l'opération avant que ses objectifs ne soient atteints.

L'opération est planifiée initialement pour être menée juste après le débarquement britannique du 6 juin, et prévoit une progression du XXXe corps britannique au sud-ouest de Caen. Cette opération exigeait la libération rapide de la ville, mais trois jours après l'invasion, l'objectif reste toujours aux mains des Allemands : les plans sont donc modifiés. Perch reçoit le renfort du Ier corps britannique afin d'effectuer une attaque en tenaille. Dès le 7 juin, le flanc ouest formé du XXXe corps avance vers le sud et se retrouve engagé dans une bataille acharnée face à de puissantes forces allemandes pour la conquête de la ville de Tilly-sur-Seulles. Elle changera de mains plusieurs fois avant sa libération. Le Ier corps est engagé deux jours plus tard à partir de la tête de pont de l'Orne, sécurisée par les parachutistes britanniques au cours de l'opération Tonga. Mais leurs forces ne progressent que faiblement face à une résistance déterminée et aux contre-attaques incessantes des Allemands. Face aux pertes élevées des Britanniques et à la faible probabilité d'un effondrement rapide des Allemands, l'offensive à l'est de Caen est abandonnée le 13 juin.

Pendant ce temps, à l'ouest, la pression américaine permet d'ouvrir une brèche au sein des lignes allemandes. Afin de garder une certaine fluidité dans le déroulement des opérations, la 7e division blindée britannique est déplacée vers Tilly-sur-Seulles. Elle reçoit l'ordre d'avancer par la brèche dans le but d'effectuer une attaque sur le flanc des Allemands afin de les forcer à reculer. Après deux jours d'intenses combats, dont la bataille de Villers-Bocage, la position de la division est jugée intenable et, le 14 juin, l'ordre est donné de battre en retraite. Des plans sont élaborés afin de reprendre l'attaque dès que la 7e Division blindée sera renforcée, mais ces plans sont abandonnés quand une forte tempête s'abat sur la Manche, interrompant ainsi les opérations des renforts alliés.

La décision d'exploiter la brèche créée et la manière de conduire la bataille qui s'ensuit sont controversées. Selon les historiens, l'opportunité de prendre Caen est manquée dès le début des combats, suite aux erreurs de commandement au niveau de la division et du corps britannique. Cependant, afin de contrer l'offensive britannique, les Allemands sont contraints d'engager leurs plus puissantes réserves blindées dans un rôle de défense, leur causant ainsi de lourdes pertes et les empêchant de lancer des opérations de contre-offensive.

Bons articles
Odon de Bayeux (à gauche) conversant avec le duc Guillaume et son frère Robert (à droite)

Odon de Conteville dit Odon de Bayeux, parfois prénommé Eudes (v. 1030 ou ap. 1035 – , Palerme), est un noble normand qui, grâce à sa parenté avec Guillaume le Conquérant, devint évêque de Bayeux, puis l'un des hommes les plus riches et puissants de l'Angleterre nouvellement conquise. Agissant comme régent d'Angleterre à plusieurs reprises durant les absences du roi, il fut aussi comte de Kent (1067-1082, 1087-1088).

Personnage fameux pour son ambition, son implacabilité et son énergie, mais à la réputation contrastée, il tomba soudainement en disgrâce et fut emprisonné pendant cinq ans, de 1082 à 1087. Il est très probablement le commanditaire de la Tapisserie de Bayeux, l'œuvre brodée qui dépeint la conquête normande de l'Angleterre.