Port de plaisance La Rochelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Port de plaisance de La Rochelle
Les Minimes.JPG
Le port de plaisance de La Rochelle.
Présentation
Construction
1972
Activités
Plaisance
Superficie
Places
5047
Géographie
Coordonnées
Pays
Région
Département
Commune (France)
Localisation sur la carte de Nouvelle-Aquitaine
voir sur la carte de Nouvelle-Aquitaine
Legenda port.svg
Localisation sur la carte de Charente-Maritime
voir sur la carte de Charente-Maritime
Legenda port.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Legenda port.svg

Le port de plaisance de La Rochelle a été créé en 1972[1]. C'est l'un des plus grands ports de plaisance[2] et le plus grand de la façade atlantique européenne avec ses 5 047 places[3] réparties sur une surface de 70 hectares. Il génère près de 2000 emplois directs et indirects sur un plateau nautique regroupant 230 entreprises[4].

La gestion du port est assurée par la régie municipale du port de plaisance de La Rochelle.

Composition[modifier | modifier le code]

Situé sur la façade Atlantique, il est composé de 3 sites :

  • Le Vieux-Port de La Rochelle, avec 3 bassins :
    • le Havre d'Échouage, gardé par les célèbres tours de La Rochelle : la tour de la Chaîne et la tour Saint-Nicolas. Ce bassin de 115 places propose également 40 places visiteurs (tirant d'eau 1 m),
    • le bassin des Yachts (ou bassin à Flot) d'une capacité de 90 places,
    • le bassin des Chalutiers (tirant d'eau max 5m),
  • Le port des Minimes, avec 4 bassins (Lazaret, Marillac, Bout-Blanc et Tamaris) :
    • 4500 places d'amarrage réparties sur 64 appontements dont près de 440 pour les visiteurs sur 8 pontons dédiés (places essentiellement individuelles, sur catways),
    • zone artisanale à terre avec manutention (jusqu'à 150 t),
    • zone de stationnement à terre pour les monotypes de sport,
    • 3 cales de mise à l'eau permettant un usage facile pour tous les bateaux transportables, les associations nautiques ainsi que pour les compétitions de voile légère de niveau mondial,
  • Port Neuf :
    • zone à flot avec 65 bateaux amarrés sur bouées,
    • zone à terre avec un stockage pour 65 places,

Activités[modifier | modifier le code]

Escale touristique, le port est également une escale technique avec un réseau local de 160 professionnels de la filière nautique.

Le port accueille tous les ans plus de 100 manifestations nautiques parmi lesquelles le Grand Pavois, plus grand salon nautique à flot de France après le Nautic de Paris[5].

Sur le plan sportif, de nombreuses régates, dont certaines de niveau mondial animent toute l'année le plan d'eau remarquable du pertuis d'Antioche, bien protégé par les îles d'Oléron et de .

Extension[modifier | modifier le code]

Évoquée dès l'année 2000, l'extension du port de plaisance La Rochelle n'a réellement débuté qu'en 2011 après deux années d'études environnementales et d'enquête publique[6]. Le 27 mai 2011, la Préfecture de la Charente-Maritime signe deux arrêtés qui autorisent l'extension du port actuel à hauteur de 1350 anneaux supplémentaires, pour un budget initial évalué à 45 millions d'euros[7].

Après trois recours déposés devant le tribunal administratif, les opérations de dragage débutent en 2011. La nouvelle digue du Lazaret censée protéger le bassin des Tamaris s'affaissera à quatre reprises, entrainant retard et surcouts[8]. En 2014 est posée la passerelle Nelson Mandela reliant la nouvelle digue au bout-blanc.

Vue aérienne du port depuis son extension

L'inauguration de l'extension a eu lieu le 25 octobre 2014 et a donné lieu à une parade nautique. Les travaux ont permis de réduire le temps d'attente pour obtenir une place (un an en moyenne contre 5 ans auparavant[9]), pour un coût final de 54 millions d'euros.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Affichette du pavillon bleu apposée à la capitainerie de La Rochelle en 2006

Lauréat du Pavillon Bleu depuis sa création en 1985[10], le port est certifié depuis 2006 par la norme internationale ISO 14001 pour son système de management environnemental. Il s'est également vu accordé le label OHSAS18001 pour sa politique de sécurité et de prévention des risques professionnels.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'esprit de résistance des Rochelais », sur LExpress.fr (consulté le 6 mai 2016)
  2. La Rochelle, dans le Top 5 des plus grands ports mondiaux de plaisance France 3 Poitou-Charentes (23/10/2014)
  3. « La Rochelle: Port de Plaisance », sur www.ville-larochelle.fr (consulté le 30 avril 2016)
  4. Communauté d'Agglomération de La Rochelle, Pointcommun n°83 "Une agglomération tournée vers l'océan", La Rochelle, , 28 p. (lire en ligne), p. 12
  5. « Plus de 750 bateaux attendus au Grand Pavois - 12/09/2015 - La Nouvelle République Deux-Sèvres », sur www.lanouvellerepublique.fr (consulté le 5 mai 2016)
  6. Pascal Couillaud, « Extension du port des Minimes de La Rochelle : retour en images sur un projet vieux de 14 ans », sur SudOuest.fr (consulté le 26 avril 2016)
  7. « La Bretagne concentre les projets de nouveaux ports de plaisance », sur lesechos.fr, (consulté le 6 mai 2016)
  8. « Port des Minimes à La Rochelle: nouvel affaissement de la digue du Lazaret - France 3 Poitou-Charentes », sur France 3 Poitou-Charentes (consulté le 6 mai 2016)
  9. Ph X. Leoty, « Extension des Minimes : les places disponibles avant l\'été », sur SudOuest.fr (consulté le 6 mai 2016)
  10. Voile Magazine n°231, Palmarès des Ports en 2015 : les meilleures escales de l'Atlantique, Editions Larivière, , p. 74

Liens externes[modifier | modifier le code]