Port Pierre-Canto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Port Pierre-Canto
Photo PORT PIERRE CANTO cannes 1965.jpg

Vue, depuis les hauteurs de la Californie, des yachts et des infrastructures du port Pierre-Canto à l'est de la baie de Cannes, à l'extrémité du boulevard de la Croisette dans le quartier de la Pointe Croisette. En arrière-plan la Méditerranée et sur la droite le massif de l'Esterel.

Présentation
Type
Construction
Statut
Tirant d'eau
2 à 7 m
Longueur
90 m maximum
Activités
Accueil des grands yachts
Places
553 postes d'amarrage
Géographie
Coordonnées
Pays
Région
Département
Commune

Géolocalisation sur la carte : Méditerranée

(Voir situation sur carte : Méditerranée)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Cannes

(Voir situation sur carte : Cannes)
Point carte.svg
Forêt de yachts dans le port Pierre-Canto.

Le port Pierre-Canto est un port de plaisance situé à Cannes. Longtemps premier port privé d'Europe et deuxième port de la ville, il est inauguré le . Après près de quarante ans d'exploitation privée, il est depuis 2002 géré par la ville de Cannes.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le port Pierre-Canto est un port de la mer Méditerranée situé à l'est de la baie de Cannes, au pied des collines de la Californie, dans le quartier de la Pointe Croisette, à l'extrémité du boulevard de la Croisette, à proximité du casino du Palm Beach.

Historique[modifier | modifier le code]

Au XIXe siècle la pointe au bout du chemin de la Croisette est une côte rocheuse où seule existe une activité ostréicole jusqu'à l'ouverture d'un restaurant spécialisé dans les fruits de mer exploité jusque dans les années 1920. Un projet pharaonique, dont le coût est estimé à 300 millions de francs, voit alors le jour, comprenant, sur une superficie de 10 000 m2 à proximité du tout nouveau casino du Palm Beach, un port de plaisance, une salle de spectacle de huit cents places, un palais des sports et des activités annexes (hydrothérapie, hammam, piscines, commerces, salons de réception). Les travaux débutent en 1929 par un apport de terres permettant de gagner 19 000 m2 sur la mer et par la construction des structures du palais des sports et le creusement des bassins. En 1934, le chantier est interrompu faute de capitaux. Il ne reprendra jamais. Les structures restent à l'état de ruines. Les terrains sont utilisés pour la création des espaces verts du Jardin Albert 1er[1].

À partir de 1955, la ville de Cannes envisage la construction d'un port de plaisance de prestige. Le conseil municipal en accepte l'augure mais pose la condition qu'il ne soit d'aucune charge pour la collectivité[2]. En 1958, Pierre Canto, administrateur local de sociétés[3] (mort en 1995[4]), propose un nouveau projet, encore plus considérable que le précédent, s'étendant jusqu'à Pierrelongue[1], maintes fois rejeté et représenté jusqu'en 1963[4]. L'Etat, par son Ministre', Marc JACQUET, Ministre des Travaux publics et des Transports] (Liste des ministres français des Travaux publics) accorde une concession de 50 ans à la Société de Pierre CANTO, l'I.S.Y C.M., par un Arrêté du 13 mars 1964. Bernard CORNUT-GENTILLE, Maire de Cannes et le conseil Municipal, ont donné un avis favorable en septembre 1963 (Liste des maires de Cannes|maire de Cannes). Le projet est enfin autorisé et les travaux commencent en 1964. Le coût de l'opération, d'un montant de huit millions de francs, est totalement financé par Pierre CANTO [3]. Le Second Port de Cannes a été baptisé "Port Pierre CANTO" en septembre 1966. Le Parrain et la Marraine du port étaient leurs Altesses le Prince Rainier et la Princesse Grâce de MONACO. (Photo)

Le port Pierre-Canto, deuxième port de la ville après celui de la promenade de la Pantiero, mais premier port européen financé par des fonds privés établi sur le domaine public, est inauguré, après dix-huit mois de travaux, le 19 juillet 1965. Il est depuis largement pris en exemple[2]. La société anonyme internationale Sporting Yachting Club de la Mer - Second port de Cannes présidée par Pierre Canto en obtient la concession pour une durée de cinquante ans[1]. Après le transfert de gestion à la ville en 2002[3], les héritiers de Pierre Canto réclament à la municipalité un pourcentage du chiffre d'affaires du port en compensation de l'utilisation du nom de leur père qui était protégé par un contrat d'usage [4]. Ils sont déboutés par la cour d'appel d'Aix-en-Provence en 2012[5]. Une action en justice sur le fond est toujours en cours en 2017.

L'attente pour obtenir un poste d'amarrage peut durer plusieurs années. Aucune obligation juridique n'imposant à la municipalité ni la tenue ni le respect d'une liste d'attente, des décisions en opportunité sont parfois prises, très impopulaires aux yeux des plaisanciers inscrits depuis de nombreuses années[6].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Histoire de la presqu'île », alapointe-environnement.org
  2. a et b « Le port Pierre-Canto » dans Alain Ruggiero, Histoire de Cannes, books.google.fr
  3. a, b et c « Cannes - Club-house du port Canto », Jean-Lucien Bonillo, Eve Roy, culturecommunication.gouv.fr/Regions/Drac-Paca
  4. a, b et c « Le port Pierre-Canto va changer de nom », Emmanuelle Pouquet, Nice-Matin, 29 octobre 2011, archives.nicematin.com
  5. « À Cannes, le port Canto gardera son nom », Nice-Matin, 28 juin 2012, archives.nicematin.com
  6. « Les secrets de la Croisette » dans Hélène Constanty, Razzia sur la Riviera, books.google.fr

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • « Port Pierre Canto » cannes.com
  • « Des métiers et des hommes. Les grands aménagements », Jean Paillé, Roland Dallongeville, 30 novembre 1964. À 17 min, reportage d'une durée de 10 min sur la construction du port : interview de Pierre Canto — travaux de génie civil — enrochement de la jetée — préparation des assises des blocs de quai par les hommes-grenouille ina.fr (nécessite un téléchargement payant)
  • « Inauguration du nouveau port de Cannes », journal télévisé, ORTF, 19 juillet 1965, ina.fr
  • « Inauguration du Club House de Port Canto », Provence actualités ORTF Marseilles, 13 juillet 1967, ina.fr