Pordic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune française image illustrant la Bretagne
Cet article est une ébauche concernant une commune française et la Bretagne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) ; pour plus d’indications, visitez le projet Communes de France.

Pordic
Plage de Port-Jéhan
Plage de Port-Jéhan
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Saint-Brieuc
Canton Plérin
Intercommunalité Saint-Brieuc Armor Agglomération
Code postal 22590
Code commune 22251
Démographie
Gentilé Pordicais
Population
municipale
6 899 hab. (2014)
Densité 205 hab./km2
Population
aire urbaine
170 779 hab.
Géographie
Coordonnées 48° 34′ 16″ nord, 2° 48′ 59″ ouest
Altitude 139 m (min. : 0 m) (max. : 143 m)
Superficie 33,63 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Pordic

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Pordic

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pordic

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pordic
Liens
Site web pordic.fr

Pordic [pɔʁdik] (en breton Porzhig) est une commune française située près de Saint-Brieuc dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne.

Elle est créée le avec le statut de commune nouvelle. Elle est née de la fusion de deux communes : l'ancienne commune de Pordic et Tréméloir[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Vue de la pointe de Pordic1.JPG

D’une superficie de 2 894 hectares, la commune est située au bord de la Manche, à environ 10 km au nord-ouest de la ville de Saint-Brieuc. Avec une altitude moyenne d’environ 100 m, elle occupe une partie du plateau qui entoure la baie de Saint-Brieuc. Ce plateau est entaillé par des vallées profondes, dont plusieurs délimitent le territoire de la commune (Parfond de Gouët, Rodo, Ic, ruisseau du Vau Madec).

Sur sa façade maritime, elle est bordée par une côte à falaises qui laisse de temps à autre la place à de petites plages, (Tournemine, Petit Havre) ou à des grèves de galets (Barillet, Port Jéhan).

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de Pordic est identique de celui de la ville de Saint-Brieuc.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Pordic
Lantic Binic-Étables-sur-Mer
Trégomeur Pordic
Plélo Trémuson Plérin


Urbanisme[modifier | modifier le code]

Carte de la commune

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

La commune est constituée du bourg qui regroupe au centre la majeure partie de la population, et plusieurs hameaux dispersés dans la campagne.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Pordic vers 1160, 1190 et en 1202, Porzic en 1198, Ecclesia de Port Dic en 1206, Ecclesia de Pordic en 1211, Parochia de Pordic en 1229, Pordich et Pordic en 1255, Pordic vers 1330.

Pordic, Porzhig en breton, diminutif de Porzh, « le petit port »[2].

Avant 1836, l'Ic séparait Pordic (Port d'Ic en 1206, Pordic en 1229) du port de Binic.
Le nom de Pordic viendrait du port situé à l’embouchure de l’Ic (« port d’Ic ») qui faisait partie autrefois du territoire pordicais[réf. nécessaire]. Il dépend aujourd’hui de celui de Binic, commune créée au début du xixe siècle par démembrement partiel de celles d’Étables-sur-Mer et Pordic.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de Pordic est une synthèse des informations contenues dans les articles des communes déléguées qui la composent.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des communes
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Pordic (commune déléguée)
(siège)
22251 CA Saint-Brieuc Agglomération Baie d'Armor 33,63 6 899 (2014) 205
Tréméloir 22367 CA Saint-Brieuc Agglomération Baie d'Armor 4,69 797 (2013) 170

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
10 janvier 2016 en cours
(au 10 janvier 2016)
Maurice Battas[3] DVD Retraité

Jumelage[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Ses habitants sont appelés les Pordicais.


L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 2014. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2018[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 6 899 habitants.

           Évolution de la population  [modifier]
2014
6 899
Population municipale

[7].
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999 puis Insee à partir de 2006

[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Viaduc du Parfond

Les informations contenues dans cette section sont la synthèse de celles recueillies dans les articles des deux communes fusionnées.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « recueil des actes administratifs des Côtes-d'Armor du 30 novembre 2015 » (consulté le 2 décembre 2015).
  2. Hervé Abalain, « Noms de lieux bretons - Page 99, Editions Jean-paul Gisserot, ISBN 2877474828 »
  3. « Commune nouvelle. Maurice Battas élu maire », Le Télégramme de Brest,‎ (lire en ligne).
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2009 .
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années [ 2012]