Popanalia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Popanalia
Image illustrative de l’article Popanalia

Genre jazz, rock, musiques du monde
Lieu Biot
Coordonnées 43° 37′ 18″ nord, 7° 06′ 46″ est
Période Juillet ou Août
Scènes Musée Fernand Léger
Date de création
Fondateurs Jean-François Bizot, Jean Georgakarakos, Jean-Luc Young
Organisateurs Byg records en 1970, Imago records depuis 2010
Site web popanalia.com

Le Festival Popanalia, créé le , est l'un des premiers festivals français de pop, mélangeant les nouvelles musiques de l'époque, à savoir le free jazz et le rock. Cet évènement fut créé par Jean-François Bizot, Jean Georgakarakos, Jean-Luc Young et Serge Sloimovits. Cette manifestation s'est déroulée dans la ville de Biot en 1970, et dans les jardins du musée national Fernand Léger de Biot en 2010.

La première édition de 1970[1],[2],[3][modifier | modifier le code]

En 1970, pour la grande première on annonçait sur l'affiche Joan Baez, Eric Clapton, Pink Floyd, Traffic, Archie Shepp, Daevid Allen (Gong), Art Ensemble of Chicago, Don Cherry, Soft Machine, Alan Price, Balls (ex- Plastic Ono Band), The Moody Blues, King Crimson, Kevin Ayers, Frank Zappa & The Mothers, Moving gelatine plates, Ame Son, Alan Jack Civilisation, Sonny Sharrock, The Spencer Davis Group, Alice. La plupart de ces artistes étaient effectivement sur le site du Festival. Mais selon les participants de l'époque, peu de groupes sont montés sur scène à part la musicienne Joan Baez[4].

La deuxième édition de 2010[5],[6][modifier | modifier le code]

En 2010 à l'initiative d'Imago records, se succédèrent au Musée national Fernand Léger à Biot : Archie Shepp & Tom McClung, Trilok Gurtu & Omar Sosa[7] & Paolo Fresu[8], Gong, Rémy Kolpa Kopoul, Sashird Lao[9] et le plasticien Patrick Moya[10]. La soirée fut retransmise en direct sur Radio Nova[11],[12],[13].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • La rédaction, « PHOTOS. Ils étaient des dizaines de milliers de personnes, il y a 50 ans, le Woodstock de Biot tournait à la catastrophe », sur Nice-Matin, (consulté le )
  • La rédaction, « Comment un tableau reçu à Valbonne a envoyé Eric Clapton devant les tribunaux », sur Nice-Matin, (consulté le )
  • « Popanalia », sur Radio Nova (consulté le )
  • « Woodstock, 50 ans après : Joan Baez, la conscience d'une génération », sur Europe 1 (consulté le )
  • Communiqué De Presse, « Festival Popanalia 40 ans après ! - Art Côte d'Azur », sur www.artcotedazur.fr (consulté le )
  • « Popanalia à Biot: c'était Woodstock! », sur ipernity (consulté le )
  • « Omar Sosa Interview Popanalia - Vidéo Dailymotion », sur Dailymotion, (consulté le )
  • « Paolo Fresu Interview Festival Popanalia - Vidéo Dailymotion », sur Dailymotion, (consulté le )
  • « Dailymotion - Made In Paca _ Sashird Lao - une vidéo Musique - Vidéo Dailymotion », sur Dailymotion, (consulté le )
  • « Patrick Moya au Festival Popanalia - Vidéo Dailymotion », sur Dailymotion, (consulté le )
  • « Festival Popanalia 40 après ! en direct de Radio Nova - Partie 1 - Vidéo Dailymotion », sur Dailymotion, (consulté le )
  • « Festival Popanalia 40 après ! en direct de Radio Nova - Partie 2 - Vidéo Dailymotion », sur Dailymotion, (consulté le )
  • « Festival Popanalia 40 après ! en direct de Radio Nova - Partie 3 - Vidéo Dailymotion », sur Dailymotion, (consulté le )