Pontenx-les-Forges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pontenx-les-Forges
Pontenx-les-Forges
Église Saint-Martin de Pontenx-les-Forges
Blason de Pontenx-les-Forges
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Landes
Arrondissement Mont-de-Marsan
Canton Côte d'Argent
Intercommunalité Communauté de communes de Mimizan
Maire
Mandat
Jean-Marc Billac
2014-2020
Code postal 40200
Code commune 40229
Démographie
Gentilé Pontenais, Pontenaises
Population
municipale
1 559 hab. (2016 en augmentation de 5,34 % par rapport à 2011)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 14′ 30″ nord, 1° 07′ 13″ ouest
Altitude Min. 9 m
Max. 56 m
Superficie 80,62 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Pontenx-les-Forges

Géolocalisation sur la carte : Landes

Voir sur la carte topographique des Landes
City locator 14.svg
Pontenx-les-Forges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pontenx-les-Forges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pontenx-les-Forges

Pontenx-les-Forges est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département des Landes (région Nouvelle-Aquitaine).

Elle est distante de 11 kilomètres de Mimizan, chef-lieu du canton auquel elle appartient, et est surnommée « Le carrefour du Born ».

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Commune située dans la forêt des Landes en pays de Born sur la route nationale 626 entre Mimizan et Sabres.

Pontenx-les-forges est étroitement situé entre l'océan (Mimizan-Plage), la forêt des Landes et l'autoroute A63 reliant Bordeaux à la côte basque.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Pontenx-les-Forges[1]
Gastes,
Sainte-Eulalie-en-Born,
(par un quinquepoint)
Parentis-en-Born
Saint-Paul-en-Born Pontenx-les-Forges Lüe
Escource

Hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Le village s'organise principalement le long de la route principale, l'avenue Gustave-Caliot, mais des quartiers et des bâtiments en construction changent sa physionomie.

Ses hameaux sont :

  • Saint-Trosse,
  • Jean-de-Crabe,
  • la Barde,
  • Larrousseau,
  • la Capère.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de la commune est liée à celle de la forge de Pontenx.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
De pourpre à l'enclume d'azur ; au chef de gueules semé de fleurs de lys d'or[2]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1965 1977 Georges Carrère    
1977 1989 Étienne Perez    
1989 1997 Dominique Dubroca   Notaire, démissionnaire
septembre 1997 2008 Roger Bouchot    
2008 en cours Jean-Marc Billac DVG Conseiller forestier
Les données manquantes sont à compléter.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Dans son palmarès 2017, le Conseil national des villes et villages fleuris de France a attribué deux fleurs à la commune au Concours des villes et villages fleuris[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5]. En 2016, la commune comptait 1 559 habitants[Note 1], en augmentation de 5,34 % par rapport à 2011 (Landes : +4,4 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8409217401 0521 4061 6251 4861 6471 712
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 7611 8952 0371 9851 9321 8491 9891 9051 981
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 9731 9891 9571 7301 5711 4541 3331 2041 246
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 2731 2181 2231 1921 1381 0861 3261 3571 387
2013 2016 - - - - - - -
1 5181 559-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Vie locale[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Parmi les activités sportives : centre équestre, pétanque, terrain de tennis, tir à l'arc, course, basket-ball et randonnéesvélo, la piste cyclable reliant Mimizan-Plage à Pontenx-les-Forges en 18,4 km).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Étape précédente
Sainte-Eulalie-en-Born
Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle

Voie de Soulac
Étape suivante
Saint-Paul-en-Born