Pontboset

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pontboset
Pontboset
Panorama du chef-lieu (Pont-Bozet)
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région de la Vallée d'Aoste Vallée d'Aoste 
Syndic Paul Chanoux
2015-2020
Code postal 11020
Code ISTAT 007050
Préfixe tel. 0125
Démographie
Gentilé pontbosards
Population 197 hab. (31-12-2010[1])
Densité hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 36′ 00″ nord, 7° 41′ 00″ est
Superficie 3 300 ha = 33 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vallée d'Aoste

Voir sur la carte administrative de Vallée d'Aoste
City locator 14.svg
Pontboset

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Pontboset

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Pontboset
Liens
Site web 1

Pontboset est une commune italienne de la Vallée d'Aoste, faisant partie de la Communauté de montagne Mont-Rose et de la Communauté des 4 communes[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Pontboset s'étend dans la moyenne vallée de Champorcher.

Localisation de la commune de Pontboset à l'intérieur de la Vallée d'Aoste

Histoire[modifier | modifier le code]

Au Moyen Âge, Pontboset appartenait à la Maison de Bard. Par la suite son territoire fut divisé entre les nobles de Savoie et la Maison de Pont-Saint-Martin.

Le ponte à arcade double enjambant le torrent Ayasse.

Sous la domination de Nicole de Bard, au XVIIe siècle, Pontboset a subi un développement important du point de vue architectural et économique : une fonderie fut construite au lieu-dit Fabrique, connue localement comme l'Usine aux clous, où les ponts en pierre sur l'Ayasse ont été construits. En 1682 les nobles Freydoz acquirent le fief de Pontboset.

Monuments et lieux d'intérêt[modifier | modifier le code]

  • Les ponts en pierre du XVIIe siècle reliant le chef-lieu aux hameaux ;
  • L'église paroissiale Saint-Grat ;
  • La chapelle du Gom (1727) ;
  • L'auberge de jeunesse Lou créton di lui (« La crête du loup » en patois pontbosard), sur la place de la maison communale, ancien siège de la paroisse ;
  • Le gouffre du Ratus, sur le torrent Brenve, affluent de l'Ayasse. Un sentier conduit au gouffre, s'insérant dans le réseau des Sentiers des gouffres, avec ceux de Champorcher (Goille du Pourtset), de Fontainemore (Gouffre de Guillemore) et de Hône (les trois Golilles de Hône) ;
  • Le sanctuaire de Rétempio.

Société[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Habitants recensés[3]

Sport[modifier | modifier le code]

Outre aux sports d'hiver, le vallée de Champorcher offre de nombreux parcours de randonnée.

Sur la commune de Pontboset a lieu la Pontboset Skyrace.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Les syndics successifs
Période Identité Étiquette Qualité
9 mai 2005 24 mai 2010 Ilo Chanoux   Syndic
25 mai 2010 9 mai 2015 Ilo Chanoux   Syndic
10 mai 2015 En cours Paolo Chanoux Liste civique Syndic
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Pont-Bozet (chef-lieu), La Place, Frassiney, Savin, Trambésère, Pialemont, Piolly, Vareisaz, Terrisse, Valvieille, Frontière, Écreux, Crest dessous, Crest dessus, Percellette, Folliettaz, Délivret, Fournier, La Bourney, Barmelle, Barmacrepaz, Châteigne

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Arnad, Champorcher, Donnas, Hône, Issogne, Traversella (TO), Vico Canavese (TO)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. Avec Fontainemore, Lillianes et Perloz.
  3. Statistiche I.Stat - ISTAT;  URL consulté le 28 décembre 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Pontboset.

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]