Pont suspendu de Vienne (Isère)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pont suspendu de Vienne
Vue sur le pont suspendu côté Vienne.
Vue sur le pont suspendu côté Vienne.
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Commune Vienne et Sainte-Colombe-lès-Vienne
Coordonnées géographiques 45° 31′ 30″ N, 4° 52′ 13″ E
Fonction
Franchit le Rhône
Fonction Passerelle
Construction
Construction 1829

Géolocalisation sur la carte : Isère

(Voir situation sur carte : Isère)
Pont suspendu de Vienne

Géolocalisation sur la carte : Vienne

(Voir situation sur carte : Vienne)
Pont suspendu de Vienne

Le pont suspendu de Vienne (ou La Passerelle depuis mars 2014) est un pont de la commune de Vienne qui franchit le fleuve du Rhône et relie Sainte-Colombe-lès-Vienne (rue Garon) et Vienne (Place Saint-Maurice).

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant le pont 

De tous les temps, Vienne fut un passage obligé sur le Rhône. Ce sont les Romains qui construisirent les trois premiers ponts. Le dernier de ces ponts[1] fut détruit en 1571, 1604 et 1617 puis à chaque fois reconstruit. En août 1651, lors d'une terrible crue, la majeure partie du pont chute. Finalement, le reste de l'ouvrage sera détruit en 1663 et en 1682. À partir de dette date, le passage sur le Rhône s'opère par bac à traille.

Le pont suspendu 

Le 14 mai 1829, un pont suspendu relie de nouveau les deux rives du Rhône.

la chute du pont suspendu en 1840.

Il sera détruit en 1840 par une violente crue puis reconstruit et rendu à la circulation deux ans plus tard. À partir de 1876, les autorités locales s'inquiètent du mauvais état de l'ouvrage qui testé, s'effondre en partie. Elles entament dès cette date des démarches auprès de l'État pour construire un pont rigide à un autre emplacement plus en amont vers l'actuel emplacement du pont de Lattre-de-Tassigny. Les ministres des Travaux Publics semble dans un premier temps adhérer à cette idée et commande même une étude sur le sujet. Elle sera malheureusement vite abandonnée pour le moment. Le pont suspendu est rendu à la circulation après quelques travaux et des tests concluants.

Avant pont suspendu maintenant pont rigide 

Quelques années plus tard, l'état du pont inspire à nouveau de vives inquiétudes. L'État décide sa transformation en pont rigide. Le nouveau pont est livré à la circulation en 1926. Le pont suspendu fut dynamité par les Allemands lors de leur retraite durant l'été 1944.

Et maintenant 

Le 24 mai 2011, le département du Rhône entreprit des travaux de restauration qui se sont déroulés jusqu'à en juillet 2012. Depuis les récents travaux de restaurations, le pont est devenu une piste cyclable.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le pont que gardait la tour ne résiste pas aux crues du fleuve ; il s'écroule une première fois en 1407, est ébranlé à plusieurs reprises (1571, 1604 et 1617) et en août 1651 lors d'une terrible crue la majeure partie du pont chute. Finalement, le reste de l'ouvrage sera détruit en 1663 et en 1682.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]